Lion n°698 mars 2017
Lion n°698 mars 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°698 de mars 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lions Club International

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 6,5 Mo

  • Dans ce numéro : environnement, préservons la planète !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 62 - 63  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
62 63
tep.. Savoir - Rencontre 4.. -.62//Lion édition française - N°698 Ma sobriété heureuse Pierre Rabhi ; 'Retrouvons celui qui, depuis 1963, vit dans sa ferme ardéchoise, un écologiste atypique qui démontre que l’être est plus important que l’avoir  : le choix de la vie ? 41W Pour Pierre Rabhi  : « Le plus grave n’est pas la crise économique, mais bel et bien la crise écologique » Le rapport de Pierre Rabhi à la nature et au vivant est indissociable de son rapport au temps. par Édouard Meystre Guillaume Atger/Divergence
« Nous avons besoin d’une humanité fraternelle, qui comprenne la vie et la respecte », à une époque de profondes mutations, le rapport au temps est chamboulé, alors invitons ce mois le « paysan et écrivain » Pierre Rabhi... « La nature ne distingue pas entre droite et gauche. » Figure du sage appelant à l’« insurrection des consciences » et au refus de toute aliénation consumériste, il est le chantre de la sobriété librement consentie. Servis par un indéniable sens de la formule, ses appels à la modération et au respect de la terre emportent une adhésion considérable. Devenu un porte-parole de l’agroécologie pensée comme une éthique de vie mais aussi un philosophe du changement de paradigme, il ne s’était jusqu’alors jamais exprimé sur nombre de sujets touchant autant à sa biographie et à son expérience qu’à son regard sur le monde et l’histoire. Nostalgie, peur et amour, violence, hospitalité et migration, libéralisme, démocratie et politique, Sahara, Europe et Israël, Albert Einstein et René Dumont, Shoah et guerre de 1914 sont abordés « en toute liberté ». Cet abécédaire intime vient à point pour éclairer les racines de sa propre « insurrection » et de son « credo absolu »  : « On ne pourra pas changer le monde sans changement humain et sans amour, sans coopération ni convergence des consciences ». Philosophe et essayiste français d’origine algérienne, fondateur d’ONG dont le mouvement Colibris, il est l’auteur de plusieurs livres parmi lesquels Manifeste pour la Terre et l’humanisme (Actes Sud 2008), Vers la sobriété heureuse (Actes Sud 2010), Éloge du génie créateur de la société civile (Actes Sud 2011), La puissance de la modération (Hozhoni 2015) et, en collaboration avec Bernard Chevilliat, La convergence des consciences est donc son nouveau livre. À 78 ans, ce paysan et essayiste mobilise les consciences à l’occasion d’une année électorale lourde d’enjeux. Son but ? Faire émerger une nouvelle société fondée sur le respect de la nature. Dans une récente interview du Pèlerin, Véronique Badets lui demandait quel est son vœu le plus cher pour l’année 2017  : « Que l’humanité devienne intelligente. Certes, elle a des aptitudes et nous savons accomplir des miracles technologiques. Mais la réalité, c’est que nous sommes en train de nous détruire, en polluant tout ce que nous touchons, l’air, l’eau, la terre. Comment voulez-vous que des extra terrestres qui nous découvriraient concluent à notre intelligence alors que nous préparons notre propre extermination. Commençons par éduquer nos enfants en leur apprenant non pas la compétition mais la coopération. Nous avons besoin d’une humanité fraternelle, qui comprenne la vie et la respecte. Pour cela, il faut aussi donner plus de droits aux femmes. Partout sur la planète, le féminin est déséquilibré par rapport à la place écrasante du masculin ». Continuer à croire à la croissance indéfinie est un leurre, mais que proposer à la place ? lui demande notre consœur  : « Aujourd’hui, je m’attriste de voir tous ces gens tentés d’aller vers les extrêmes. S’ils prennent conscience que la société civile construit un monde nouveau, je pense que cela atténuera leur désespoir et donc leur tentation d’adhérer à des discours populistes. L’enjeu est de montrer que la société bouge et se construit sur de nouvelles bases ». Pierre Comment échapper à la frénésie de Rabbi notre société ? DansM, le magazine du Monde du 20 janvier dernier, questionné par Anne-Sophie Novel, à 78 ans, il se dit fatigué mais confie ne pas arriver à lever le pied  : « Disons que je ne tiendrais pas le coup si je n’étais pas engagé dans des enjeux gravissimes, la faim dans le monde, la destruction de l’environnement, etc. L’humanité est folle et la planète est entre des mains inconscientes ». Il s’agit aussi de savoir si nous avons le temps de changer la donne, alors comment appréhende-t-il cette question ?  : « Depuis l’origine de l’humanité, le temps est indexé sur le temps cosmique, les saisons, le rythme du vivant, raison pour laquelle je peux renoncer à beaucoup de choses, sauf à mon jardin, qui me reconnecte à cette temporalité. J’ai aussi appris à m’écouter, revenir à son corps et à sa respiration permet de garder la vraie cadence de la vie. Le tout consiste à échapper à la frénésie dans laquelle notre société est entrée. Quand la logique de profit accélère le temps pour des finalités stupides, la société ne crée plus de joie et l’on recourt aux anxiolytiques pour atténuer notre mal-être. Cette frénésie est presque une épidémie généralisée ». Pour lui le retour à la terre, nous permettrait d’apaiser notre rapport au temps  : « Le jardin oblige à la patience, car on ne peut semer aujourd’hui et récolter demain. Certains moyens artificiels accélèrent le processus, mais le vrai temps, celui qui est ponctué par la respiration ou les battements du cœur, est le seul à procurer un sentiment d’éternité. De même, la civilisation agraire imposait un temps différent de celui de la société industrielle dans laquelle les gens acceptent d’être enfermés dans des villes, d’être enfermés toute leur vie dans des boîtes, dans un espace où le soleil se lève et se couche pour rien. Il affirme être convaincu qu’il n’y a pas de changement de société sans changement humain, et qu’il nous faut, ensemble, prendre conscience de notre inconscience. a www.lepasseur-editeur.com La convergence des consciences La convergence des consciences, par Pierre Rabhi, aux éditions Le Passeur (2016, 240 pages, 8,99 euros). Lion édition française - N°698//.63



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lion numéro 698 mars 2017 Page 1Lion numéro 698 mars 2017 Page 2-3Lion numéro 698 mars 2017 Page 4-5Lion numéro 698 mars 2017 Page 6-7Lion numéro 698 mars 2017 Page 8-9Lion numéro 698 mars 2017 Page 10-11Lion numéro 698 mars 2017 Page 12-13Lion numéro 698 mars 2017 Page 14-15Lion numéro 698 mars 2017 Page 16-17Lion numéro 698 mars 2017 Page 18-19Lion numéro 698 mars 2017 Page 20-21Lion numéro 698 mars 2017 Page 22-23Lion numéro 698 mars 2017 Page 24-25Lion numéro 698 mars 2017 Page 26-27Lion numéro 698 mars 2017 Page 28-29Lion numéro 698 mars 2017 Page 30-31Lion numéro 698 mars 2017 Page 32-33Lion numéro 698 mars 2017 Page 34-35Lion numéro 698 mars 2017 Page 36-37Lion numéro 698 mars 2017 Page 38-39Lion numéro 698 mars 2017 Page 40-41Lion numéro 698 mars 2017 Page 42-43Lion numéro 698 mars 2017 Page 44-45Lion numéro 698 mars 2017 Page 46-47Lion numéro 698 mars 2017 Page 48-49Lion numéro 698 mars 2017 Page 50-51Lion numéro 698 mars 2017 Page 52-53Lion numéro 698 mars 2017 Page 54-55Lion numéro 698 mars 2017 Page 56-57Lion numéro 698 mars 2017 Page 58-59Lion numéro 698 mars 2017 Page 60-61Lion numéro 698 mars 2017 Page 62-63Lion numéro 698 mars 2017 Page 64-65Lion numéro 698 mars 2017 Page 66-67Lion numéro 698 mars 2017 Page 68-69Lion numéro 698 mars 2017 Page 70-71Lion numéro 698 mars 2017 Page 72-73Lion numéro 698 mars 2017 Page 74-75Lion numéro 698 mars 2017 Page 76-77Lion numéro 698 mars 2017 Page 78-79Lion numéro 698 mars 2017 Page 80-81Lion numéro 698 mars 2017 Page 82-83Lion numéro 698 mars 2017 Page 84-85Lion numéro 698 mars 2017 Page 86-87Lion numéro 698 mars 2017 Page 88-89Lion numéro 698 mars 2017 Page 90-91Lion numéro 698 mars 2017 Page 92-93Lion numéro 698 mars 2017 Page 94-95Lion numéro 698 mars 2017 Page 96-97Lion numéro 698 mars 2017 Page 98-99Lion numéro 698 mars 2017 Page 100