Lion n°697 février 2017
Lion n°697 février 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°697 de février 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lions Club International

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 7,5 Mo

  • Dans ce numéro : 66e Convention Nationale Centenaire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
Photo Albin Michel Savoir - Réflexion « Le sport apporte l’humanisme en actes » * Éric-Emmanuel Schmitt Élu à l’académie Goncourt, dramaturge, romancier, nouvelliste, essayiste, cinéaste, il est traduit en 50 langues..48//Lion édition française - N°697 par Édouard Meystre Depuis deux décennies, il est devenu un des auteurs les plus lus dans le monde. Plébiscitées tant par le public que par la critique, ses pièces sont récompensées par plusieurs Molière. Il est l’auteur le plus étudié dans les lycées... Oscar et la dame rose est classé premier devant L’étranger de Camus dans les lycées. Printemps 2017, Éric-Emmanuel Schmitt sera le parrain du festival des Mots Libres, à Courbevoie à l’Ouest de Paris, un rôle sur mesure pour le nouveau membre de l’Académie Goncourt. Répondant à la presse lui demandant comment il envisage ce rôle, extraits  : « Je pense que, quand un individu lit, cela peut le sauver de l’indifférence. La lecture est une invitation au changement, à l’exploration du monde et des hommes, dans leur infinie complexité. Un tel festival est l’occasion de toucher un public jeune. Je veux, avec ce rôle, apporter des réflexions philosophiques, de manière à ne laisser personne nu devant ces questions ». À la question de savoir ce qui est le plus important entre les mots ou la liberté  : « La liberté, bien sûr. Quand j’étais professeur de philosophie à l’université, je disais « Ne dites pas ce que je dis, mais faites ce que je fais, réfléchissez par vous-même ». En cours, je fournissais à mes étudiants une boîte à outils leur permettant de réfléchir de façon autonome ». Enfant, était-il passionné de lecture, figurez-vous que non  : « Longtemps je n’ai pas aimé, parce que l’on me mettait entre les mains des livres enfantins. Tout a changé lors de mon déménagement à Écully, à l’âge de 8 ans. Perdant tous mes amis, je me suis retrouvé seul dans une grande maison vide. J’ai fureté dans la bibliothèque de mon père et je m’y suis
fait quatre nouveaux amis. Avec les Trois Mousquetaires, j’ai aimé ». Pour lui les bibliothèques ont un rôle  : « Adolescent, je lisais plus d’un volume par jour et chipais la carte de bibliothèque de ma sœur. Le rôle d’une bibliothèque est essentiel, donnant au lecteur l’envie de les ouvrir ». Maintenant quels livres emporterait-il sur une île  : « Mon livre, celui sans lequel je ne pourrais en aucun cas profiter de la plage, ce sont les Pensées de Pascal. Athée puis croyant, j’ai toujours trouvé dans cet ouvrage des pensées essentielles. Je mettrais aussi dans ma valise Les Liaisons dangereuses de Laclos, pour la psychologie de ses personnages. Et, je n’oublierais pas l’intégrale de Colette ». Normalien et agrégé de philosophie « Enfant, je rêvais de devenir cinéaste, je souhaitais tourner plus tard des films muets en noir et blanc à vitesse saccadée, telles ces bobines de Chaplin ou de Keaton que je projetais sur le mur de ma chambre avec le projecteur familial. Puis, la littérature est devenue mon mode d’expression. Heureux ainsi, j’avais oublié mes premiers désirs. Lorsqu’à quarante ans, on me proposa de saisir une caméra pour raconter, ce n’est pas l’adulte qui dit oui, mais le garçon de dix ans ». Flash-back  : né en 1960, normalien, agrégé de philosophie, docteur ès Lettres, il s’est d’abord fait connaître au théâtre avec La Nuit de Valognes, 1991. Rapidement, d’autres succès ont suivi, de Variations énigmatiques avec Alain Delon et Francis Huster jusqu’à La trahison d’Einstein avec Francis Huster et Jean-Claude Dreyfus. Il acquiert le 28 mars 2012 le théâtre Rive Gauche à Paris, et l’ouvre en représentant le journal d’Anne Frank avec Francis Huster, création qui bénéficie de l’autorisation de la fondation Anne Frank. 2015, il monte sur les planches pour interpréter l’Élixir d’amour, accompagné de la danseuse Marie-Claude Pietragalla. Sa carrière de romancier, initiée par la Secte des égoïstes, absorbe son énergie depuis l’Évangile selon Pilate en 2000. Depuis, on lui doit de Lorsque j’étais une œuvre d’art, variation fantaisiste sur le mythe de Faust, à Dans la Nuit de feu, son intimité spirituelle et sentimentale, montrant comment sa vie découle d’un instant au cœur du désert saharien. Pratiquant la nouvelle avec bonheur, il a publié quatre recueils, dont Concerto à la mémoire d’un ange, prix Goncourt de la nouvelle. Encouragé par le succès remporté par son premier film Odette Toulemonde, il réalise Oscar et la dame rose avec Michèle Laroque. Amoureux de musique, à Mozart il consacre un livre, Ma Vie avec Mozart, correspondance intime avec le compositeur de Vienne. Curieux, il ouvre des portes et évoque sa passion pour Georges Bizet et Carmen en faisant ses débuts à l’Opéra de Paris dans le Mystère Bizet en 2012. Réalisant un rêve d’enfant, il publie en septembre 2013 chez Dupuis sa première bande dessinée, les Aventures de Poussin 1 er. Et par un concours de circonstances, Francis Lalanne, qui interprétait Monsieur Ibrahim, ne pouvant pas assurer neuf représentations, ses amis le poussèrent à monter sur scène. Le baptême terrorisa l’auteur mais obtint des standing ovations. 2016, il est élu à l’unanimité membre du jury Goncourt, reçoit le couvert numéro 2, celui d’Edmonde Charles-Roux. ERIC-EMMANUEL SCHMITT Chom me qui voyait à travers visages ihr 1111(t Après La nuit de feu, Éric-Emmanuel Schmitt poursuit son exploration du mystère spirituel, troublant et philosophe. Débordant d’audace et d’astuces Dernier opus, un attentat à la sortie d’une messe, le narrateur était là. Il a tout vu. Et davantage. Il possède un don, voir à travers les visages et percevoir autour de chacun les souvenirs, anges ou démons, qui le hantent. Sage qui déchiffre la folie ? Investigation sur la violence et le sacré, La nuit de feu, s’est vendu à plus de 250 000 exemplaires. Son Homme qui voyait à travers les visages est déjà un succès. Pour Astrid de Larmina, dans le Figaro, c’est  : « Dans La Nuit de feu, Éric-Emmanuel Schmitt avait fait un récit épuré de l’expérience spirituelle qu’il vécut dans le désert lorsqu’il était jeune. Depuis, il ne peut s’empêcher d’être croyant. Son nouveau livre, gros roman débordant d’audaces et d’astuces, répond à la question au travers d’une intrigue inspirée par l’actualité. L’histoire se passe à Charleroi. Le héros, Augustin, 24 ans, est stagiaire dans le journal local. Il a le don de voir l’esprit des morts qui entourent les vivants. (...) Le coup de maître est de se mettre en scène comme personnage. Le héros va interviewer l’écrivain pour lui demander ce qu’il pense des religions. C’est moins loufoque qu’il n’y paraît, pas toujours convaincant, parfois pertinent, et rondement mené ». * Le Monde du 5 août 2016 « La lecture est une invitation au changement, à l’exploration du monde et des hommes » Éric-Emmanuel Schmitt Lion édition française - N°697//.49



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lion numéro 697 février 2017 Page 1Lion numéro 697 février 2017 Page 2-3Lion numéro 697 février 2017 Page 4-5Lion numéro 697 février 2017 Page 6-7Lion numéro 697 février 2017 Page 8-9Lion numéro 697 février 2017 Page 10-11Lion numéro 697 février 2017 Page 12-13Lion numéro 697 février 2017 Page 14-15Lion numéro 697 février 2017 Page 16-17Lion numéro 697 février 2017 Page 18-19Lion numéro 697 février 2017 Page 20-21Lion numéro 697 février 2017 Page 22-23Lion numéro 697 février 2017 Page 24-25Lion numéro 697 février 2017 Page 26-27Lion numéro 697 février 2017 Page 28-29Lion numéro 697 février 2017 Page 30-31Lion numéro 697 février 2017 Page 32-33Lion numéro 697 février 2017 Page 34-35Lion numéro 697 février 2017 Page 36-37Lion numéro 697 février 2017 Page 38-39Lion numéro 697 février 2017 Page 40-41Lion numéro 697 février 2017 Page 42-43Lion numéro 697 février 2017 Page 44-45Lion numéro 697 février 2017 Page 46-47Lion numéro 697 février 2017 Page 48-49Lion numéro 697 février 2017 Page 50-51Lion numéro 697 février 2017 Page 52-53Lion numéro 697 février 2017 Page 54-55Lion numéro 697 février 2017 Page 56-57Lion numéro 697 février 2017 Page 58-59Lion numéro 697 février 2017 Page 60-61Lion numéro 697 février 2017 Page 62-63Lion numéro 697 février 2017 Page 64-65Lion numéro 697 février 2017 Page 66-67Lion numéro 697 février 2017 Page 68-69Lion numéro 697 février 2017 Page 70-71Lion numéro 697 février 2017 Page 72-73Lion numéro 697 février 2017 Page 74-75Lion numéro 697 février 2017 Page 76-77Lion numéro 697 février 2017 Page 78-79Lion numéro 697 février 2017 Page 80-81Lion numéro 697 février 2017 Page 82-83Lion numéro 697 février 2017 Page 84-85Lion numéro 697 février 2017 Page 86-87Lion numéro 697 février 2017 Page 88-89Lion numéro 697 février 2017 Page 90-91Lion numéro 697 février 2017 Page 92-93Lion numéro 697 février 2017 Page 94-95Lion numéro 697 février 2017 Page 96-97Lion numéro 697 février 2017 Page 98-99Lion numéro 697 février 2017 Page 100