Lion n°697 février 2017
Lion n°697 février 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°697 de février 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lions Club International

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 7,5 Mo

  • Dans ce numéro : 66e Convention Nationale Centenaire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
National Les réseaux sociaux dans le lionisme Pourquoi sont-ils devenus incontournables ?.40//Lion édition française - N°697 « Il faut donner, partager, participer pour recevoir » Vincent Montet Ancien du Conservatoire National des Arts et Métiers, fondateur-directeur des MBA Digital Marketing & Business de l’EFAP, Vincent Montet enseigne de Paris à Shanghai ! propos recueillis par Rodolphe Reverchon et Philippe Colombet Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram, Pinterest, Tumblr, Google+ et d’autres plateformes sociales sont partout, elles peuvent être la pire et la meilleure des choses, alors apprenons maintenant à les dompter. Dans notre vie professionnelle comme dans notre vie privée, donc à fortiori dans notre vie de membre actif d’une association comme un club service tel le Lions Clubs International, les médias sociaux si souvent décriés sont aujourd’hui devenus incontournables. En 2017, la question n’est plus de savoir si nous devons les utiliser, mais bien de comment les utiliser ? Rencontrons alors celui qui est passé maître en la matière, ou plus précisément, Vincent Montet administrateur de deux associations professionnelles dans le numérique, IAB France et ACSEL, mais surtout fondateur et directeur de MBA Digital Marketing et Business de l’EFAP, dans l’école qui est celle des nouveaux métiers de la communication depuis plus 50 ans. Entretien avec celui qui, de Paris à Shanghai en passant par Lille et Casablanca enseigne la bonne utilisation de ces réseaux sociaux... www.efap.com
Qu’une radio comme France Info souligne qu’aux côtés des médias traditionnels les réseaux sociaux, et notamment Facebook et Twitter, soient parmi nos principales sources d’informations interpelle, doit-on s’en féliciter ? L’an dernier est une année-clé dans les média, puisque en source de trafic, soit d’où viennent les visiteurs, pour le site Web de média, Facebook a dépassé Google. C’est une révolution. Il n’y a pas que Facebook et Twitter, regardons ce que Le Monde fait sur Snapchat. Bref, les réseaux sociaux sont des plateformes, ce qui veut dire qu’elles recréent un écosystème, une sorte de Web dans le Web. Donc la question n’est plus de savoir si il faut s’en féliciter ou pas. L’usage est là, installé, mature, comme une vague géante. Les questions importantes reposent donc sur la source créatrice d’information, non pas le média ou le réseaux social qui la diffuse. « J’ai lu sur Facebook ou j’ai vu sur twitter » ne veut rien dire en soi, ce ne sont pas des créateurs d’information. On en revient à la rigueur et aux reflexes individuels du lecteur. En 2017, quel média social choisir ? Pour quel objectif ? La cartographie des média sociaux est immense et mouvante. Mais il est sûr qu’ils ont chacun des dominantes de thématiques, de positionnement mais aussi géographiques. LinkedIn, racheté par Microsoft, est le CV online et le carnet d’adresse professionnel incontournable sans discussion et à surveiller depuis le rachat. Facebook est un usage privé et personnel, avec une dominante Entertainment et média mais de plus en plus de personnes, dans le marketing et la communication, l’utilisent à des fins professionnelles. Twitter est le réseau des experts, des « Earlyadopters », des journalistes et d’influenceurs. C’est un média de conversation et de proximité très utile professionnellement. Mais les choses changent aussi, Twitter US annonce de plus en plus l’exclusivité de retransmissions vidéos sportives, le golf par exemple. Enfin, WeChat, le réseau social chinois est le plus en avancé au monde en terme d’usage et de fonctionnalités. Indispensable pour comprendre notre monde dans cinq ans. Linkedn Quel est votre principal conseil à suivre pour tirer le maximum de notre présence en ligne ? Premièrement, ne pas avoir peur. Il faut les comprendre et dans le digital on ne comprend que ce que l’on expérimente. La connaissance mondaine et intellectuelle d’un phénomène digital et d’un usage est une vision « pré numérique ». Elle ne vous permettra pas de vivre réellement la transformation digitale. Deuxièmement, abandonner l’exhaustivité. L’immensité titanesque des flux d’informations dans ces différents réseaux crée parfois une peur paralysante. Il faut abandonner l’idée que l’on peut tout voir, et ce n’est pas grave. Consacrez, de manière formelle, 10 à 15 minutes par jour, tel un devoir scolaire à votre pratique de tel ou tel réseau. Très vite cela deviendra un réflexe. Troisièmement, « Don contre don », ce vieux principe sociologique communautaire fonctionne toujours. Vous recevrez les bonnes informations, vous entrerez en contact avec les bonnes personnes, vous bénéficiez des plus beaux retours de ces réseaux, si et seulement si vous comprenez qu’il faut donner, partager, participer pour recevoir. Ce ne sont pas des médias passifs de spectateurs. Et enfin dernier conseil, si vous avez entre 30 et 60 ans, il existe des MBA « Part time », trois jours par mois, comme celui de l’EFAP, qui permettent d’intégrer, de comprendre et de maîtriser cette révolution digitale. Quelles sont les précautions dans la mise en place d’une communication avec les médias sociaux ? Oui, le digital n’est pas différent de la vraie vie, il y a des risques, fraudes, manipulations, fausses informations, bref rien de nouveau si ce n’est la vitesse et l’ampleur de l’audience qui potentiellement est mondiale. Les risques au titre d’une communication reposent principalement sur la qualité et le positionnement de votre ligne éditoriale. D’un point de vue communication d’association, ils varient selon les enjeux et les secteurs. Le plus grand risque c’est de ne pas être dessus. Enfin, c’est un sujet abordé en cette année électorale, les réseaux sociaux ouvrent-ils le débat et rendent-ils, par l’interactivité, la manipulation difficile ou l’inverse ? Le digital et particulièrement les réseaux sociaux deviennent en effet un axe stratégique pour toutes les organisations. Si la manipulation, via de fausse information ou encore la possibilité de « Buzz », sont présents, ma conviction est qu’au contraire les réseaux sociaux parce qu’ils transforment chaque internaute citoyen en acteur potentiel sont des formidables outils de participations actives et de contre-pouvoir. Le digital va rendre de plus en plus transparent le monde, les hommes et les pratiques politiques. J’invite les lecteurs à « taper », dans Google, « Civitech » pour découvrir l’incroyable mouvement et les initiatives qui voient le jour dans la thématique de la technologie au services de la cité et de la démocratie. Lion édition française - N°697//.41



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lion numéro 697 février 2017 Page 1Lion numéro 697 février 2017 Page 2-3Lion numéro 697 février 2017 Page 4-5Lion numéro 697 février 2017 Page 6-7Lion numéro 697 février 2017 Page 8-9Lion numéro 697 février 2017 Page 10-11Lion numéro 697 février 2017 Page 12-13Lion numéro 697 février 2017 Page 14-15Lion numéro 697 février 2017 Page 16-17Lion numéro 697 février 2017 Page 18-19Lion numéro 697 février 2017 Page 20-21Lion numéro 697 février 2017 Page 22-23Lion numéro 697 février 2017 Page 24-25Lion numéro 697 février 2017 Page 26-27Lion numéro 697 février 2017 Page 28-29Lion numéro 697 février 2017 Page 30-31Lion numéro 697 février 2017 Page 32-33Lion numéro 697 février 2017 Page 34-35Lion numéro 697 février 2017 Page 36-37Lion numéro 697 février 2017 Page 38-39Lion numéro 697 février 2017 Page 40-41Lion numéro 697 février 2017 Page 42-43Lion numéro 697 février 2017 Page 44-45Lion numéro 697 février 2017 Page 46-47Lion numéro 697 février 2017 Page 48-49Lion numéro 697 février 2017 Page 50-51Lion numéro 697 février 2017 Page 52-53Lion numéro 697 février 2017 Page 54-55Lion numéro 697 février 2017 Page 56-57Lion numéro 697 février 2017 Page 58-59Lion numéro 697 février 2017 Page 60-61Lion numéro 697 février 2017 Page 62-63Lion numéro 697 février 2017 Page 64-65Lion numéro 697 février 2017 Page 66-67Lion numéro 697 février 2017 Page 68-69Lion numéro 697 février 2017 Page 70-71Lion numéro 697 février 2017 Page 72-73Lion numéro 697 février 2017 Page 74-75Lion numéro 697 février 2017 Page 76-77Lion numéro 697 février 2017 Page 78-79Lion numéro 697 février 2017 Page 80-81Lion numéro 697 février 2017 Page 82-83Lion numéro 697 février 2017 Page 84-85Lion numéro 697 février 2017 Page 86-87Lion numéro 697 février 2017 Page 88-89Lion numéro 697 février 2017 Page 90-91Lion numéro 697 février 2017 Page 92-93Lion numéro 697 février 2017 Page 94-95Lion numéro 697 février 2017 Page 96-97Lion numéro 697 février 2017 Page 98-99Lion numéro 697 février 2017 Page 100