Lion n°697 février 2017
Lion n°697 février 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°697 de février 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lions Club International

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 7,5 Mo

  • Dans ce numéro : 66e Convention Nationale Centenaire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
National 1 « Ouvrir le champ des possibles » Emmanuelle Assmann, présidente du Comité Paralympique et Sportif Français propos recueillis par Yousra Essatti et Philippe Colombet Ancienne escrimeuse de haut niveau, médaillée de bronze par équipe aux Jeux Paralympiques d’Athènes en 2004, chef de mission paralympique pour les Jeux d’hiver de Sotchi en 2014, secrétaire générale de la Fédération Française Handisport, elle est aujourd’hui présidente du Comité Paralympique et Sportif Français, rencontre lors de la remise du fruit de l’opération « Gagnons Rio »... « Les Lions sont formidables », voici, une nouvelle fois, ce qu’il a été donné d’entendre à la Fédération Française Handisport lors de la remise d’un chèque, de 73 177 euros, le résultat de l’opération « Gagnons Rio » pour laquelle les Lions de France se sont, une nouvelle fois donc, mobilisés autour de François Lassalle-Claux, chargé de mission Handicap et coordinateur pour le Lions Clubs International auprès de la FFH. Une action en faveur du handisport pour laquelle tous les Lions de France peuvent être fiers. À l’heure où, depuis le 1er janvier dernier, la carte « mobilité inclusion » va remplacer les cartes de priorité, d’invalidité et de stationnement et où des sites Internet se mettent en place pour indiquer les lieux, vraiment, accessibles, l’accessibilité a été le grand sujet de conversation lors de cette remise de chèque, et nous aurons l’occasion d’en reparler prochainement. Occasion, aussi, de rencontrer Emmanuelle Assmann, présidente du Comité Paralympique et Sportif Français, et de l’interviewer sur son ressenti de Rio, sa projection sur 2020 et surtout 2024 où le mouvement olympique et paralympique est plus qu’engagé, rencontre... Suite à sa traditionnelle tombola, le Lions Clubs vient de remettre un important chèque à la Fédération Française Handisport, quelle sera la destination de cette somme ? La somme récoltée a bénéficié aux sportifs et aux clubs de la Fédération Française Handisport pour les aider dans la préparation des Jeux Paralympiques de Rio en 2016. .36//Lion édition française - N°697 Justement, revenons sur le bilan sportif des Jeux Paralympiques de Rio, quelle conclusion en tirez-vous ? Ces XV e Jeux Paralympiques à Rio ont été un véritable succès collectif, sportif, populaire et médiatique pour la France. Avec 9 médailles d’or, 5 d’argent et 14 de bronze, l’équipe de France Paralympique est remontée à la douzième place du classement des nations. Je suis très fière de cette performance car le niveau est en constante progression avec plus de 200 records du monde décrochés à Rio. Mais, au-delà du classement, ce que je retiendrai de ces Jeux, c’est la passion des 4 300 « Paralympiens », venus de 156 pays. À Rio, le moins que l’on puisse dire est que l’enthousiasme d’Emmanuelle Assmann, présidente du Comité Paralympique et Sportif Français, est communicatif, un exemple pour tous. Vous affirmez votre volonté de faire grandir le mouvement paralympique dans son ensemble, avec toutes ses facettes et richesses, pouvez vous nous développer cette idée ? En effet, le CPSF a modifié ses statuts en 2013 et ouvert l’adhésion à l’ensemble des fédérations sportives souhaitant s’investir dans le développement de la pratique pour les personnes en situation de handicap. À ce jour, 21 fédérations sont membres du CPSF. Le CPSF a pour mission de promouvoir l’unité du mouvement paralympique en France en lien étroit avec les instances qui le composent, organiser et structurer la délégation française lors des Jeux Paralympiques Photo FFH
et compétitions internationales sous l’égide directe de l’IPC, le CPSF étant le seul interlocuteur de l’IPC pour la France, représenter, défendre et coordonner, le mouvement paralympique français à l’international et en particulier auprès de l’IPC. Il encourage le développement du sport de haut niveau et du sport pour tous en lien avec les fédérations affiliées. La reconnaissance législative du CPSF en 2015 légitime son action en faveur de la valorisation et de la prise en compte des spécificités du mouvement paralympique et lui donne encore plus d’arguments. J’ai à cœur d’offrir toute mon énergie et de mettre ma passion dans mon mandat de présidente, avec la volonté de faire grandir et rayonner le mouvement paralympique, d’offrir de meilleures conditions de pratique encore, à tous les sportifs en situation de handicap. Il y a, certes, désormais des directs sur France Télévisions, comme Rio l’a démontré, mais l’engouement médiatique pour les Jeux Paralympiques est-il suffisant ? Je pense que nous avons gagné une bataille sur la reconnaissance et la médiatisation des Jeux Paralympiques. Avec 105 heures de direct, je remercie les équipes de France Télévisions, accompagnées par cinq consultants issus du mouvement olympique et paralympique, qui ont mis les moyens et joué le jeu du spectacle sportif en apportant la bonne dose de pédagogie. Cette médiatisation a tout changé. Les Jeux Paralympiques ont été suivis par 13,6 millions de téléspectateurs et je suis convaincue que cet engouement populaire a un réel impact sur les performances ; les athlètes sont plus forts quand ils se sentent encouragés. Cette énergie positive change tout aussi pour les cadres, les bénévoles, c’est une vraie reconnaissance du travail accompli dans les clubs. Cela change tout aussi pour les personnes en situation de handicap, persuadées que le sport n’est pas fait pour elles. Cela ouvre le champ des possibles qu’elles n’imaginaient pas. Quelle vision avez-vous de 2018 et 2020 ? Le travail est déjà amorcé pour les Jeux d’hiver à Pyeong-Chang en mars 2018, avec un premier repérage qui a eu lieu en novembre dernier. Les premiers enseignements, dans la perspective de Tokyo 2020, sont de maintenir notre niveau d’exigence pour les sélections, d’entretenir un esprit d’équipe positif. Et surtout de 2024 ? Le CPSF est un des cinq membres fondateurs du comité de candidature « Paris 2024 ». Nous sommes mobilisés pour construire et promouvoir une candidature aux Jeux Olympiques et Paralympiques. Thomas Bach, le président du CIO, s’est dit impressionné lors de sa venue à Paris en octobre. Il reste beaucoup de chemin avant la décision, le 13 septembre 2017, mais tout le mouvement sportif avec l’État, la mairie de Paris et la Région, s’implique pour avancer collectivement, pour le haut niveau mais aussi pour le sport de masse, tout est lié. C’est la première fois que le mouvement paralympique est associé dès l’origine du projet. Pour les deux co-présidents, Tony Estanguet et Bernard Lapasset, la dimension paralympique n’est pas un passage obligé, mais bel et bien un atout pour la candidature qui transpire partout dans notre dossier. Notre succès aura un impact énorme en termes d’accessibilité et de sensibilisation du public Un superbe livre raconte, désormais, toute l’aventure des Bleus handisport aux Jeux Paralympiques de Rio, souvenirs. face au handicap. Lorsque que vous n’êtes pas présidente du Comité vous travaillez pour EDF, qu’elles y sont vos responsabilités ? Je suis chargée de communication et actuellement rattachée à la direction des services partagée d’EDF. Je suis très reconnaissante car mon employeur, partenaire historique du mouvement paralympique, m’a toujours soutenue et accompagnée dans ma double vie professionnelle et sportive. Depuis 2013, je bénéficie d’une convention de mise à disposition à 100% pour mener à bien mes fonctions de présidente du Comité Paralympique et Sportif Français et de secrétaire générale de la Fédération Française Handisport. a De gauche à droite, au premier rang  : Jean-Paul Moreau, vice président de la FFH, Gérard Masson, président de la FFH, et Emmanuelle Assmann. Au second rang  : François Lassalle-Claux, coordinateur « Gagnons Rio » au Lions Clubs International, Michel Isaac, président du Conseil des gouverneurs du Lions Clubs International, Christophe Copin, secrétaire général Lions, Ghislaine Westelynck, trésorière FFH, Jean Pierre Poudensan et Bruno Randrianalimanana, gouverneurs Lions, et Guy Halgand, coordinateur de l’opération « Gagnons Rio » à la FFH. Lion édition française - N°697//.37



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lion numéro 697 février 2017 Page 1Lion numéro 697 février 2017 Page 2-3Lion numéro 697 février 2017 Page 4-5Lion numéro 697 février 2017 Page 6-7Lion numéro 697 février 2017 Page 8-9Lion numéro 697 février 2017 Page 10-11Lion numéro 697 février 2017 Page 12-13Lion numéro 697 février 2017 Page 14-15Lion numéro 697 février 2017 Page 16-17Lion numéro 697 février 2017 Page 18-19Lion numéro 697 février 2017 Page 20-21Lion numéro 697 février 2017 Page 22-23Lion numéro 697 février 2017 Page 24-25Lion numéro 697 février 2017 Page 26-27Lion numéro 697 février 2017 Page 28-29Lion numéro 697 février 2017 Page 30-31Lion numéro 697 février 2017 Page 32-33Lion numéro 697 février 2017 Page 34-35Lion numéro 697 février 2017 Page 36-37Lion numéro 697 février 2017 Page 38-39Lion numéro 697 février 2017 Page 40-41Lion numéro 697 février 2017 Page 42-43Lion numéro 697 février 2017 Page 44-45Lion numéro 697 février 2017 Page 46-47Lion numéro 697 février 2017 Page 48-49Lion numéro 697 février 2017 Page 50-51Lion numéro 697 février 2017 Page 52-53Lion numéro 697 février 2017 Page 54-55Lion numéro 697 février 2017 Page 56-57Lion numéro 697 février 2017 Page 58-59Lion numéro 697 février 2017 Page 60-61Lion numéro 697 février 2017 Page 62-63Lion numéro 697 février 2017 Page 64-65Lion numéro 697 février 2017 Page 66-67Lion numéro 697 février 2017 Page 68-69Lion numéro 697 février 2017 Page 70-71Lion numéro 697 février 2017 Page 72-73Lion numéro 697 février 2017 Page 74-75Lion numéro 697 février 2017 Page 76-77Lion numéro 697 février 2017 Page 78-79Lion numéro 697 février 2017 Page 80-81Lion numéro 697 février 2017 Page 82-83Lion numéro 697 février 2017 Page 84-85Lion numéro 697 février 2017 Page 86-87Lion numéro 697 février 2017 Page 88-89Lion numéro 697 février 2017 Page 90-91Lion numéro 697 février 2017 Page 92-93Lion numéro 697 février 2017 Page 94-95Lion numéro 697 février 2017 Page 96-97Lion numéro 697 février 2017 Page 98-99Lion numéro 697 février 2017 Page 100