Lion n°696 janvier 2017
Lion n°696 janvier 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°696 de janvier 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lions Club International

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 6,8 Mo

  • Dans ce numéro : tous nos voeux pour cette année exceptionnelle du Centenaire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
Savoir - Histoire 1914 - 1918 Hommage aux « Gueules Cassées » LA CHAMBRE DES OFFICIERS UN flUvi Dt I RANÇOiN [11.111:YRON C’est le réalisateur François Dupeyron, bien trop tôt disparu, qui a adapté le livre de Marc Dugain au grand écran..48//Lion édition française - N°696 Des traités antiques de chirurgie plastique existent, tels ceux écrits en Inde par Sushruta ou par Charaka, au premier siècle. Ceux-là ont été traduits en arabe sous le califat abbasside, 750 après J.-C., et passèrent ainsi en Europe à l’issue du processus de traduction des écrits arabes vers le latin. Le médecin italien Gaspare Tagliacozzi, 1546-1599, recueillit ces écrits, rédigeant lui-même un traité intitulé Chirurgia nova, lequel s’attardait sur une technique de « greffe du nez ». Diverses expériences eurent lieu dès le début du XIX e siècle, dont celles du médecin britannique Joseph Constantine Carpue, 1764- 1846, qui s’inspirait des pratiques indiennes, de l’auteur de l’ouvrage Rhinoplastique, 1818, KarlFerdinand von Graefe, 1787-1840, de JohannFriedrich Dieffenbach, 1792-1847, chirurgien en chef de l’hôpital de la Charité de Berlin, puis de Jacques Joseph Nasenplastik und Sonstige Gesichtsplastik, 1928. La rhinoplastie devint l’une des premières opérations de chirurgie plastique, généralisée après la Première Guerre mondiale à des visées d’abord thérapeutiques. Si le développement de la chirurgie maxillo-faciale concerna d’abord les « Gueules Cassées », rapidement des instituts de beauté proposèrent leurs services. Le Néo-Zélandais Harold Gillies s’illustra alors en tant que père de la discipline, son travail étant poursuivi par son disciple et neveu Archibald Mc Indoe lors de la Seconde Guerre mondiale. La naissance d’un métier Et c’est un film, La chambre des officiers, qui va faire connaître cette par Antonin Moreau La mémoire de 14-18 reste associée à la guerre de tranchées et aux souffrances des poilus. Or, cette époque marque aussi les débuts de nombreuses professions... naissance au grand public. Début de l’histoire, le commencement de la Première Guerre mondiale, durée de l’histoire jusqu’à la fin de la guerre. Personnages  : Adrien ingénieur des Arts et Métiers vit en Dordogne, son père est mort mais il lui reste sa mère et ses deux sœurs, son meilleur ami s’appelle Bonnard et son amour d’un soir Clémence. Cette rubrique est aussi un clin d’œil personnel, celui d’un ami, le réalisateur François Dupeyron trop tôt disparu, lui qui a adapté un livre au grand écran, celui de Marc Dugain. « Le sentiment de l’urgence » est son moteur, dit-il. « C’est simple, notre vie terrestre n’est pas éternelle, alors hâtons-nous d’accomplir », c’est aussi ce que raconte l’itinéraire de sa vie. Né en 1957, il a mené une première vie d’homme d’affaires dans les années 80, il a fondé une compagnie d’aviation, avant de se lancer dans une nouvelle existence à l’approche de la quarantaine. Précisément en 1998, année où est paru son premier roman, La Chambre des officiers, inspiré de la vie de son grand-père, rentré défiguré des tranchées. Retour en août 1914 sur la Meuse  : le lieutenant du génie, Adrien Fournier, effectue
une reconnaissance. Une explosion. Adrien reprend conscience dans une église transformée en infirmerie. Ses jambes fonctionnent, ses bras aussi, il voit, il entend. Mais il n’a plus de dents, ne peut plus parler car du menton au nez, son visage est détruit. Évacué au Val de Grâce, il en sort cinq ans plus tard. La Chambre des officiers raconte l’histoire d’une des « Gueules Cassées ». Ne comprenant d’abord la répulsion qu’il provoque que par le regard des autres dans une chambre où les miroirs ont été retirés. C’est à l’identification que procède François Dupeyron à travers le parcours psychologique du lieutenant qui doit s’habituer à Album du Centenaire, « 1917 » est une année cardinale non seulement dans le déroulement de la Première Guerre mondiale mais dans l’histoire du monde. 1917, c’est l’année des deux révolutions en Russie. C’est l’année où, pour la première fois, les États-Unis interviennent en Europe. 1917, c’est l’émergence du mouvement dada et du surréalisme. Mais aussi, la naissance de l’art conceptuel, le premier disque de jazz, la création de la Coupe de France sa nouvelle identité. L’histoire des « Gueules Cassées », c’est aussi celle des structures dont dépend le blessé, la chirurgie réparatrice de la face en est à ses balbutiements, greffes de plusieurs types, moulages, prothèses que la chirurgie emploie pour redonner forme aux blessés sont évoquées en toile de fond de La Chambre des officiers. Le livre La Chambre des officiers est inspiré de la vie du grand-père de l’auteur, rentré défiguré de 14-18. 1917 L’année qui a changé le monde Pour La Croix  : « 1917 se lit comme un roman ». Pour Point de vue  : « Jean-Christophe Buisson raconte une année qui a changé le monde et le change encore »... de football, l’épopée de Lawrence d’Arabie, les apparitions de la Vierge à Fatima, les exploits aériens de « L’as des as »... L’ambition de cet ouvrage est de révéler ces aspects à l’aide d’une chronologie, commentée et illustrée. Une vingtaine de focus sont proposés pour raconter les 1917 de personnalités en devenir, Staline, de Gaulle, Churchill, Roosevelt mais aussi Céline, Proust, Picasso, Marie Curie, Freud, Einstein et quelques autres... Jeùlue'M 1917 L'ANNÉE OUI A CHANGÉ LE MONDE Pour Le Point  : « Buisson évoque cette année vraiment pas comme les autres avec un éphéméride ». Lion édition française - N°696//.49



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lion numéro 696 janvier 2017 Page 1Lion numéro 696 janvier 2017 Page 2-3Lion numéro 696 janvier 2017 Page 4-5Lion numéro 696 janvier 2017 Page 6-7Lion numéro 696 janvier 2017 Page 8-9Lion numéro 696 janvier 2017 Page 10-11Lion numéro 696 janvier 2017 Page 12-13Lion numéro 696 janvier 2017 Page 14-15Lion numéro 696 janvier 2017 Page 16-17Lion numéro 696 janvier 2017 Page 18-19Lion numéro 696 janvier 2017 Page 20-21Lion numéro 696 janvier 2017 Page 22-23Lion numéro 696 janvier 2017 Page 24-25Lion numéro 696 janvier 2017 Page 26-27Lion numéro 696 janvier 2017 Page 28-29Lion numéro 696 janvier 2017 Page 30-31Lion numéro 696 janvier 2017 Page 32-33Lion numéro 696 janvier 2017 Page 34-35Lion numéro 696 janvier 2017 Page 36-37Lion numéro 696 janvier 2017 Page 38-39Lion numéro 696 janvier 2017 Page 40-41Lion numéro 696 janvier 2017 Page 42-43Lion numéro 696 janvier 2017 Page 44-45Lion numéro 696 janvier 2017 Page 46-47Lion numéro 696 janvier 2017 Page 48-49Lion numéro 696 janvier 2017 Page 50-51Lion numéro 696 janvier 2017 Page 52-53Lion numéro 696 janvier 2017 Page 54-55Lion numéro 696 janvier 2017 Page 56-57Lion numéro 696 janvier 2017 Page 58-59Lion numéro 696 janvier 2017 Page 60-61Lion numéro 696 janvier 2017 Page 62-63Lion numéro 696 janvier 2017 Page 64-65Lion numéro 696 janvier 2017 Page 66-67Lion numéro 696 janvier 2017 Page 68-69Lion numéro 696 janvier 2017 Page 70-71Lion numéro 696 janvier 2017 Page 72-73Lion numéro 696 janvier 2017 Page 74-75Lion numéro 696 janvier 2017 Page 76-77Lion numéro 696 janvier 2017 Page 78-79Lion numéro 696 janvier 2017 Page 80-81Lion numéro 696 janvier 2017 Page 82-83Lion numéro 696 janvier 2017 Page 84-85Lion numéro 696 janvier 2017 Page 86-87Lion numéro 696 janvier 2017 Page 88-89Lion numéro 696 janvier 2017 Page 90-91Lion numéro 696 janvier 2017 Page 92-93Lion numéro 696 janvier 2017 Page 94-95Lion numéro 696 janvier 2017 Page 96-97Lion numéro 696 janvier 2017 Page 98-99Lion numéro 696 janvier 2017 Page 100