Lion n°695 décembre 2016
Lion n°695 décembre 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°695 de décembre 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lions Club International

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 6,6 Mo

  • Dans ce numéro : au revoir Jean...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 96 - 97  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
96 97
GRAND ANGLE Quitte à prendre la 66, autant le faire avec un mythe de l’automobile américaine comme la Mustang, cela tombe bien, venant de fêter ses 50 ans, elle nous revient en forme en 2017. Et, après avoir beaucoup roulé, vous pourrez faire étape dans un motel légendaire, le Wigwam par exemple, vous serez déjà dans l’Arizona mais toujours sur la route 66, très au sud !.96//Lion édition française - N°695 Sœur de notre Nationale 7 Au galop sur « The mother road » par Philippe Colombet Chicago, c’est le départ de la route 66 vers la traversée des États-Unis... Cela tombe bien, le creuset de l’industrie automobile américaine est chez la voisine, à Detroit... À Chicago, l’automobile est un art de vivre. Hertz y est, entre autres, née. Et le North American International Auto Show, ou NAIAS, se tient chaque année début janvier à côté, à Detroit, le grand salon des Américaines. Logique que la Route 66, officiellement « US Route 66 », parte de Chicago, ancienne route qui reliait Chicago à Santa Monica en Californie entre 1926 et 1985. Avant de partir, sachez qu’à Detroit le musée Henry Ford mérite une visite et que nos amis Américains ne fabriquent pas uniquement des voitures. Harley Davidson est à Milwaukee, à une heure trente de Chicago. Mais revenons à la 66, car comme en France pour la 7 certains se battent aujourd’hui pour la survie de la route 66, leur route ! 1926 et 1964, deux dates Deux naissances, celle d’une route et d’une voiture, la Mustang, avec
laquelle de nombreux Américains l’ont parcourue. Ouverte en 1926 sur une longueur de 3 945 kilomètres, 2 450 miles, entre Chicago et Santa Monica en Californie, la longueur de la 66 a varié au gré des années et des remaniements de tracé, notamment à partir de 1937, où la 66 a cessé de desservir Santa Fe, au Nouveau Mexique. La longueur communément admise est celle postérieure à ce remaniement, soit 2 278 miles, 3 665 kilomètres. La 66 traverse trois fuseaux horaires et huit États  : Illinois, Missouri, Kansas, Oklahoma, Texas, Nouveau-Mexique, Arizona et Californie. Son point central se trouve à Adrian, Texas. Elle fut la première continentale goudronnée en Amérique. Les Américains la surnomment « Main Street USA ». Pendant la dépression des années 1930 et la vague de sécheresse du « Dust Bowl », c’est par la 66 que les fermiers migrèrent vers la Californie. La 66 a été officiellement déclassée le 27 juin 1985. Si elle n’a plus d’existence officielle, elle conserve un caractère mythique. Depuis les années 1990, des mouvements assurent sa préservation, les initiatives développant le tourisme sont nombreuses. La route est à nouveau fléchée à plusieurs endroits sous le nom « Historic Route 66 ». De Chicago à Santa Monica Flash-back  : l’itinéraire a été commissionné le 11 novembre 1926, fédérant des portions de routes existantes. À l’époque, la route n’est revêtue que sur un tiers. Cyrus Avery, président de l’Associated Highways Associations of America, est considéré comme son « Père fondateur ». Il faut attendre douze ans avant que toute sa longueur soit pavée de dalles de ciment Portland rose. C’est en 1937, grâce à la politique du New Deal du président Franklin Roosevelt, que la route est revêtue de Chicago à Santa Monica. La National US 66 Highway Association la nommera Main Street of America, appellation justifiée par le fait que la 66 faisait office de rue principale dans la plupart des villes qu’elle traversait. Dans son roman Les Raisins de la colère, John Steinbeck la baptise « The Mother Road » (« Route mère ») , car toutes les routes secondaires débouchaient sur la 66. Après-guerre, la 66 constitue un itinéraire autour duquel se développent des villes, Amarillo au Texas, Albuquerque au Nouveau-Mexique, Flagstaff et Kingman en Arizona. Des motels, cafés, stations-services et attractions s’établissent. Impressionné par le réseau autoroutier allemand, le Président Eisenhower lance, en 1954, le President’s Advisory Committee on a National Highway Program, objectif  : la mise en place d’un réseau autoroutier. Les premiers Interstates mis en chantier. La 66 perd de son utilité. Pour les commerces qui vivaient de la 66, les Interstates sont vécus comme une tragédie. Certains ont été abandonnés, parfois des villages entiers. Mais depuis plusieurs années, l’animation revient, motels et lieux historiques sont restaurés, accueillant à nouveau les voyageurs. À Chicago, son point de départ est marqué par un panneau situé à la hauteur du 85 Adams Street, en face de l’Institut d’art. Romancée, filmée et chantée Côté livres, elle est un des lieux du roman de John Steinbeck, Les raisins de la colère, adapté en 1940 au cinéma par John Ford. Elle est aussi dans la bande dessinée Des dieux et des hommes. En France, un livre collectif, aux éditions Barthélémy en 1992, est à l’origine de sa médiatisation. L’étudiant étranger de Philippe Labro, roman autobiographique, conte un autostoppeur en 1954 sur la 66. Au cinéma, Easy Rider a été tourné sur une partie de la 66. Elle occupe une place centrale dans le film d’animation de John Lasseter, Cars, en 2006. Le Bagdad Café, autrefois appelé Sidewinder Café, existe non loin du village fantôme de Bagdad, sur l’ancienne 66 et reçoit chaque année la visite de fans. Thelma et Louise y a également été tourné. Elle a été médiatisée en France lors de deux émissions dans le magazine Turbo de Dominique Chapatte, sur M6. Et, si Charles Trenet a chanté la Nationale 7, le compositeur Bobby Troup a écrit la chanson Route 66, interprétée par le crooner Nat King Cole, un de ses grands succès, Chuck Berry, les Rolling Stones ou Dépêche Mode. Elle est le sujet de la chanson d’Eddy Mitchell Sur la route 66 sur son album Frenchy. 90 & 50 ans, 66 & Mustang, bal d’amour Chicago Lion édition française - N°695//.97



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lion numéro 695 décembre 2016 Page 1Lion numéro 695 décembre 2016 Page 2-3Lion numéro 695 décembre 2016 Page 4-5Lion numéro 695 décembre 2016 Page 6-7Lion numéro 695 décembre 2016 Page 8-9Lion numéro 695 décembre 2016 Page 10-11Lion numéro 695 décembre 2016 Page 12-13Lion numéro 695 décembre 2016 Page 14-15Lion numéro 695 décembre 2016 Page 16-17Lion numéro 695 décembre 2016 Page 18-19Lion numéro 695 décembre 2016 Page 20-21Lion numéro 695 décembre 2016 Page 22-23Lion numéro 695 décembre 2016 Page 24-25Lion numéro 695 décembre 2016 Page 26-27Lion numéro 695 décembre 2016 Page 28-29Lion numéro 695 décembre 2016 Page 30-31Lion numéro 695 décembre 2016 Page 32-33Lion numéro 695 décembre 2016 Page 34-35Lion numéro 695 décembre 2016 Page 36-37Lion numéro 695 décembre 2016 Page 38-39Lion numéro 695 décembre 2016 Page 40-41Lion numéro 695 décembre 2016 Page 42-43Lion numéro 695 décembre 2016 Page 44-45Lion numéro 695 décembre 2016 Page 46-47Lion numéro 695 décembre 2016 Page 48-49Lion numéro 695 décembre 2016 Page 50-51Lion numéro 695 décembre 2016 Page 52-53Lion numéro 695 décembre 2016 Page 54-55Lion numéro 695 décembre 2016 Page 56-57Lion numéro 695 décembre 2016 Page 58-59Lion numéro 695 décembre 2016 Page 60-61Lion numéro 695 décembre 2016 Page 62-63Lion numéro 695 décembre 2016 Page 64-65Lion numéro 695 décembre 2016 Page 66-67Lion numéro 695 décembre 2016 Page 68-69Lion numéro 695 décembre 2016 Page 70-71Lion numéro 695 décembre 2016 Page 72-73Lion numéro 695 décembre 2016 Page 74-75Lion numéro 695 décembre 2016 Page 76-77Lion numéro 695 décembre 2016 Page 78-79Lion numéro 695 décembre 2016 Page 80-81Lion numéro 695 décembre 2016 Page 82-83Lion numéro 695 décembre 2016 Page 84-85Lion numéro 695 décembre 2016 Page 86-87Lion numéro 695 décembre 2016 Page 88-89Lion numéro 695 décembre 2016 Page 90-91Lion numéro 695 décembre 2016 Page 92-93Lion numéro 695 décembre 2016 Page 94-95Lion numéro 695 décembre 2016 Page 96-97Lion numéro 695 décembre 2016 Page 98-99Lion numéro 695 décembre 2016 Page 100