Lion n°695 décembre 2016
Lion n°695 décembre 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°695 de décembre 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lions Club International

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 6,6 Mo

  • Dans ce numéro : au revoir Jean...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 90 - 91  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
90 91
GRAND ANGLE Universités Une ambition, venez ! par Antonin Moreau Étudier à Chicago, c’est retrouver « La pensée dite de Chicago » et son chef de file, Milton Friedman, comme les 89 prix Nobel, 9 médailles Fields et 24 Pulitzer... Le classement international des universités, réalisé par les Mines ParisTech, classe cette université parmi les premières mondiales pour la formation de dirigeants de grandes entreprises. Le magazine U.S. News & World Report classe ce collège troisième au niveau national, à égalité avec Yale. Cette université est régulièrement classée dans le Top ten mondial et excelle particulièrement dans le domaine des sciences sociales et économiques. Alors, rien d’étonnant lorsque l’on cite quelques étudiants et professeurs célèbres, comme Hannah Arendt, Gerard Debreu, Robert Fogel, Francois Furet, Milton Friedman, Norman Maclean, Jean-Luc Marion, Barack Obama, David Rockefeller, Bernie Sanders, André Weil ou Paul Wolfowitz, pour ne citer qu’eux. L’université de l’Illinois est des meilleures notamment reconnue pour sa faculté de médecine, la plus grande école des États-Unis. Fondée en 1858, publique, elle compte 70 000 étudiants. Avec un professeur pour 16 élèves, elle a mis en place un système novateur pour encadrer et permettre de mieux progresser. Autre avantage, le campus situé dans le centre de Chicago, secteur de Hyde Park, offre la possibilité de profiter de la ville et ses loisirs. L’école économique de pensée dite de Chicago, qui a donc pour chef de file Milton Friedman, ou encore Robert Lucas, a émergé de son département d’économie. Leur théorie néoclassique fut l’une des plus importantes de la deuxième partie du XX e siècle. Le courant sociologique de l’école de Chicago fut, quant à lui, créé par Albion Smallau département de sociologie..90//Lion édition française - N°695 Flash-back  : cette université fut fondée en 1890 par la American Baptist Education Society et le magnat du pétrole John D. Rockefeller. Les premiers cours eurent lieu le 1er octobre 1892. William Rainey Harper en devint le premier président, il voulait combiner l’enseignement anglo-saxon et l’excellence des techniques de recherches des universités allemandes. L’une des particularités des méthodes de Harper était de permettre aux élèves de sortir diplômés à n’importe quel moment de l’année. Dès sa création, les femmes furent autorisées à y suivre des cours, ce n’était pas le cas d’autres grandes universités américaines. Les premiers bâtiments furent inspirés du style gothique anglais. 1910, elle adopta son logo, toujours le même aujourd’hui, la devise latine « Crescat Scientia, Vita Excolatur », (« Que le savoir se développe pour que la vie s’enrichisse ».) 1929, Robert Hutchins en fut nommé président. Il améliora les parcours universitaires « Under graduate », en préférant les cours sous forme de débat plutôt que des conférences magistrales. Alors que dans les années 1950, le quartier de Hyde Park commença à se dégrader, l’université finança le renouvellement architectural des bâtiments voisins. Elle s’est agrandie avec des bâtiments modernes, acheta en 1963 la Robie House de l’architecte Frank Lloyd Wright. 1978, la professeur d’histoire Hanna Gray en devint présidente, première femme présidente d’une grande université. Sous sa présidence les effectifs furent augmentés. 1998, le nouveau programme « Under graduate » C’est l’une des universités les plus influentes du monde accentue l’apprentissage des langues étrangères et l’ouverture aux différentes cultures. 2008, l’ancien élève et milliardaire David Booth fit un don de 300 millions. La Business School prit son nom. L’université Northwestern est, quant à elle, située à Evanston en banlieue nord, un campus de 97 hectares sur les rives du lac Michigan. Elle compte près de 17 000 étudiants. Fondée en 1851 par des méthodistes, son nom traduit le désir d’être au service des citoyens du « territoire du Nord-Ouest », récemment acquis par les États-Unis. Les « Northwestern Wildcats », ou chats sauvages, en défendent les couleurs. Sa devise reprend une phrase de l’évangile  : « Quaecumque sunt vera » (« Quoi qu’il en soit, les choses sont vraies »). Enfin, rappelons que le parlement mondial des religions, première tentative de nouer un dialogue global interconfessionnel, s’est réuni, entre autres, au sein de l’université de Chicago du 11 au 27 septembre 1893, à l’occasion de l’Exposition universelle. Pour la première fois se rassemblaient des représentants de religions orientales, asiatiques et occidentales. L’idée en est relancée en 1988 pour en fêter le centenaire. Le parlement des religions du monde renaît en 1993 à Chicago. Il a depuis tenu assemblée en 1999 au Cap, en 2004 à Barcelone et à Melbourne en 2009. a
Des tours mais pas seulement Lille en Amérique Chicago c’est aussi demain, ses nouvelles tours, ses délires d’architectes, sa volonté environnementale, ses premiers potagers urbains, son « Loop », un métro aérien novateur... L’architecture de cette ville a reflété et influencé pendant longtemps l’architecture américaine. Chicago comprend certains des premiers bâtiments réalisés par des architectes mondialement reconnus. Comme la plupart des bâtiments du centre-ville ont été détruits par le grand incendie de 1871, ils sont plus réputés pour leur originalité que pour leur ancienneté. Et depuis plusieurs années, une nouvelle génération émerge d’un véritable renouvellement urbain dans les secteurs situés respectivement au nord et au sud du Loop. Avec l’embourgeoisement des secteurs limitrophes et des quartiers situés au sein même du secteur financier du Loop, les anciennes friches industrielles ainsi que les terrains vagues et parkings abandonnés ont été transformés en quartiers privilégiés, comme South Loop et New Eastside. Des maisons de ville et immeubles d’habitation peuvent y être trouvés. En bordure du lac Michigan, les zones résidentielles sont caractérisées par des pavillons construits au début du XX e siècle ou après la Seconde Guerre mondiale. Des gratte-ciel actuellement en construction comme le 100 North Riverside et le 200 North Riverside Plaza, tous deux prévus pour 2017, ou récemment construits comme le 340 on the Park, la Legacy Tower, le One Museum Park ou encore l’extension de la Blue Cross Blue Shield Tower, contribuent à redonner un nouvel horizon au centre-ville. Quant à la Chicago Spire, ou « Flèche de Chicago », un projet de gratteciel résidentiel de forme hélicoïdale dont la fin des travaux était prévue pour 2012 avec ses 150 étages et 609,6 mètres de hauteur, dessinée par l’architecte espagnol Santiago Calatrava Valls concepteur de la Turning Torso à Malmö, Suède, elle serait devenue le plus haut gratte-ciel du continent américain devant le One World Trade Center. À la suite de la crise, les travaux ont été suspendus à l’automne 2008, sans date de reprise. Ainsi, aux côtés de New York et du New Jersey, l’Illinois et le Michigan sont deux autres États d’exception pour les amateurs d’architecture. Comme Chicago, la ville voisine et industrielle de Detroit est exemplaire en matière de rénovation urbaine. Contre toute attente, cette ville ne se limite plus aux gratte-ciel du GM Renaissance Center, qui dominent par Édouard Meystre Absolument incontournable, Cloud Gate, Millénium Park... de leur hauteur les eaux de la rivière Detroit. Lors de la Biennale de Venise qui était consacrée à l’innovation en architecture, le pavillon américain illustrait le rôle capital joué par l’architecture dans la naissance de la ville de Detroit. Enfin, figurez-vous, que les meilleures périodes pour visiter Chicago, sont octobre et novembre et d’avril à juin, coïncidence Enfin, toujours, la chaleur humaine qui règne à Chicago incite l’un de mes collègues professeur d’université, qui se partage entre les États-Unis et la France, à en parler comme d’un Lille en Amérique. Les points communs, humains certes mais architecturaux aussi, y sont importants, seconde coïncidence ! a Lion édition française - N°695//.91



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lion numéro 695 décembre 2016 Page 1Lion numéro 695 décembre 2016 Page 2-3Lion numéro 695 décembre 2016 Page 4-5Lion numéro 695 décembre 2016 Page 6-7Lion numéro 695 décembre 2016 Page 8-9Lion numéro 695 décembre 2016 Page 10-11Lion numéro 695 décembre 2016 Page 12-13Lion numéro 695 décembre 2016 Page 14-15Lion numéro 695 décembre 2016 Page 16-17Lion numéro 695 décembre 2016 Page 18-19Lion numéro 695 décembre 2016 Page 20-21Lion numéro 695 décembre 2016 Page 22-23Lion numéro 695 décembre 2016 Page 24-25Lion numéro 695 décembre 2016 Page 26-27Lion numéro 695 décembre 2016 Page 28-29Lion numéro 695 décembre 2016 Page 30-31Lion numéro 695 décembre 2016 Page 32-33Lion numéro 695 décembre 2016 Page 34-35Lion numéro 695 décembre 2016 Page 36-37Lion numéro 695 décembre 2016 Page 38-39Lion numéro 695 décembre 2016 Page 40-41Lion numéro 695 décembre 2016 Page 42-43Lion numéro 695 décembre 2016 Page 44-45Lion numéro 695 décembre 2016 Page 46-47Lion numéro 695 décembre 2016 Page 48-49Lion numéro 695 décembre 2016 Page 50-51Lion numéro 695 décembre 2016 Page 52-53Lion numéro 695 décembre 2016 Page 54-55Lion numéro 695 décembre 2016 Page 56-57Lion numéro 695 décembre 2016 Page 58-59Lion numéro 695 décembre 2016 Page 60-61Lion numéro 695 décembre 2016 Page 62-63Lion numéro 695 décembre 2016 Page 64-65Lion numéro 695 décembre 2016 Page 66-67Lion numéro 695 décembre 2016 Page 68-69Lion numéro 695 décembre 2016 Page 70-71Lion numéro 695 décembre 2016 Page 72-73Lion numéro 695 décembre 2016 Page 74-75Lion numéro 695 décembre 2016 Page 76-77Lion numéro 695 décembre 2016 Page 78-79Lion numéro 695 décembre 2016 Page 80-81Lion numéro 695 décembre 2016 Page 82-83Lion numéro 695 décembre 2016 Page 84-85Lion numéro 695 décembre 2016 Page 86-87Lion numéro 695 décembre 2016 Page 88-89Lion numéro 695 décembre 2016 Page 90-91Lion numéro 695 décembre 2016 Page 92-93Lion numéro 695 décembre 2016 Page 94-95Lion numéro 695 décembre 2016 Page 96-97Lion numéro 695 décembre 2016 Page 98-99Lion numéro 695 décembre 2016 Page 100