Lion n°694 novembre 2016
Lion n°694 novembre 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°694 de novembre 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lions Club International

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 6,8 Mo

  • Dans ce numéro : un centenaire sous le signe de la jeunesse !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 60 - 61  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
60 61
Savoir - Découverte La haute couture du dessert Frédéric Cassel, créateur de pâtisseries  : « Défendons ce savoir-faire mêlant tradition et créativité » Fontainebleau, Casablanca, Tokyo, Kyoto, Berlin, président de la Coupe du monde de pâtisserie, venons à la rencontre de Frédéric Cassel en son site bellifontain60//Lion édition française - N°694 Et découvrons tout un art, son art en entrant dans l’univers de l’un de celui qui porte la pâtisserie à son sommet, Frédéric Cassel. Il nous accueille dans un lieu trop rarement ouvert au public, son laboratoire. Là où naissent ses créations les plus surprenantes, celles qui ont construit sa renommée. Flash-back. Après deux ans chez Paul Manu à Paris, pour s’initier à l’art du sucre, six ans chez Fauchon pour explorer les chemins de la haute pâtisserie, sous la houlette créatrice de Pierre Hermé, alors chef pâtissier de la maison, et devenu, depuis lors, son ami, Frédéric Cassel a élu domicile à Fontainebleau pour ouvrir sa boutique et donner libre cours à sa créativité. Avec la complicité de sa femme Hélène, il a créé un univers où pâtisserie rime avec art de vivre. Toujours en quête de nouvelles inspirations gourmandes, il voyage beaucoup pour découvrir les parfums d’ailleurs, oser les saveurs qui sortent des sentiers battus et repérer de nouveaux fournisseurs de produits de qualité. Élu Pâtissier de l’année en 1999 et 2007 par ses pairs, président de l’association internationale Relais Desserts, créée en 1981, elle réunit les grands noms de la pâtisserie. Quinze nationalités, une centaine de pâtissiers à travers le monde, ils savent que si les techniques ont évolué, l’esprit et les valeurs sont restés. En incarnant l’expression artisanale du métier, leur objectif est de défendre un savoir-faire qui mêle tradition et créativité pour garantir la modernité des procédés et la qualité. Si elle permet aux membres de se rencontrer, échanger idées, recettes, méthodes, cette association et son label offrent surtout la garantie de la qualité. a Laissez-vous envoûter par les parfums, citron, noisette, pistache, framboise, café, caramel au beurre salé, chocolat noir, marron, nougat orange ou le parfum du mois ? Fou de macarons, sous toutes leurs formes, saveurs et couleurs, croquants et fondants, Frédéric Cassel plaît à tous.
L’aura absolue Mathilde Laurent, parfumeur créateur  : « Je n’oublie pas que ce sera l’odeur fétiche de la personne » Imaginer un parfum qui ne serait qu’à soi, bijou olfactif réalisé sur mesure dans la tradition des commandes spéciales, personnalisé à l’extrême, reflet subtil de l’intime. Celle pour qui le parfum est parure, consigne ses impressions dans un carnet, celles qui révèlent l’humain comme santal, cumin, ambre, celles que l’on inaugure C’est au cœur d’un salon et de ses ateliers, que le joaillier élabore dans l’intimité des originaux comme on réalise une pièce de joaillerie sur mesure. Un parfum né d’un dialogue entre Mathilde Laurent et les clients. Il y a leur vision, il y a son interprétation, elle invente, compose l’essence. Confident et messager, Cartier cristallise les sentiments, met une fleur sur un visage, une note sur un profil, une odeur sur un souvenir. C’est au fil d’une confession olfactive que Mathilde cerne une présence, elle délimite l’aura. Parfum de jour ou du soir ? Parfums aimés ou mal aimés ? Parfums pour étonner ou pour séduire ? Harmonie ou dissonance ? Thé ou café ? Signes de vie dont le parfum traduit l’expression. Parfums pour lui, elle, l’autre, la maison... Philtres privés auxquels le joaillier dédie un flacon. Écrin de cristal de Baccarat taillé à pans coupés cernés d’or et frappé du blason 13 rue de la Paix. Stèle de préciosité qui peut faire l’objet d’un habillage unique. Le « 13 » parce que c’est là que tout se joue, lieu parisien qui cultive l’art de recevoir à huis clos dans l’intimité des Salon Jeanne Toussaint ou Salon des perles. Un parfum « fait main » dont la formule confidentielle est tenue secrète, et peut faire l’objet de réédition au seul vœu de son propriétaire, le sur mesure la tradition chez Cartier. Les parfums ont le leur, alcôve de l’olfactif dont Cartier confie la clé à Mathilde, nez dédié au « sur mesure ». Une adresse, une artiste pour des fragrances qui donnent à leur propriétaire ce supplément de séduction dans la création d’une œuvre olfactive. Cartier y a mis artisanat d’art et noblesse de son savoir-faire. Le secret d’un joaillier maître dans l’art de la commande spéciale, ce rêve à deux qui lui vaut depuis des générations la réputation de « Magicien subtil qui fait tenir de la lune en morceaux sur du soleil en fil » *. Ce nez dont les choix signent la liberté hors des sillages balisés, privilégie l’élégance d’une écriture olfactive intuitive. Elle manipule des fragrances insensées. « L’art moderne en parfumerie serait d’utiliser le maximum d’odeurs » **, rien n’échappe à celle qui promet aux ingrédients simples un avenir de précieuses essences. a * Citation de Jean Cocteau à propos de Cartier. ** Extrait du livre Le Parfum, des origines à nos jours, Annick Le Guérer, éditions Odile Jacob. Lion édition française - N°694//.61



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lion numéro 694 novembre 2016 Page 1Lion numéro 694 novembre 2016 Page 2-3Lion numéro 694 novembre 2016 Page 4-5Lion numéro 694 novembre 2016 Page 6-7Lion numéro 694 novembre 2016 Page 8-9Lion numéro 694 novembre 2016 Page 10-11Lion numéro 694 novembre 2016 Page 12-13Lion numéro 694 novembre 2016 Page 14-15Lion numéro 694 novembre 2016 Page 16-17Lion numéro 694 novembre 2016 Page 18-19Lion numéro 694 novembre 2016 Page 20-21Lion numéro 694 novembre 2016 Page 22-23Lion numéro 694 novembre 2016 Page 24-25Lion numéro 694 novembre 2016 Page 26-27Lion numéro 694 novembre 2016 Page 28-29Lion numéro 694 novembre 2016 Page 30-31Lion numéro 694 novembre 2016 Page 32-33Lion numéro 694 novembre 2016 Page 34-35Lion numéro 694 novembre 2016 Page 36-37Lion numéro 694 novembre 2016 Page 38-39Lion numéro 694 novembre 2016 Page 40-41Lion numéro 694 novembre 2016 Page 42-43Lion numéro 694 novembre 2016 Page 44-45Lion numéro 694 novembre 2016 Page 46-47Lion numéro 694 novembre 2016 Page 48-49Lion numéro 694 novembre 2016 Page 50-51Lion numéro 694 novembre 2016 Page 52-53Lion numéro 694 novembre 2016 Page 54-55Lion numéro 694 novembre 2016 Page 56-57Lion numéro 694 novembre 2016 Page 58-59Lion numéro 694 novembre 2016 Page 60-61Lion numéro 694 novembre 2016 Page 62-63Lion numéro 694 novembre 2016 Page 64-65Lion numéro 694 novembre 2016 Page 66-67Lion numéro 694 novembre 2016 Page 68-69Lion numéro 694 novembre 2016 Page 70-71Lion numéro 694 novembre 2016 Page 72-73Lion numéro 694 novembre 2016 Page 74-75Lion numéro 694 novembre 2016 Page 76-77Lion numéro 694 novembre 2016 Page 78-79Lion numéro 694 novembre 2016 Page 80-81Lion numéro 694 novembre 2016 Page 82-83Lion numéro 694 novembre 2016 Page 84-85Lion numéro 694 novembre 2016 Page 86-87Lion numéro 694 novembre 2016 Page 88-89Lion numéro 694 novembre 2016 Page 90-91Lion numéro 694 novembre 2016 Page 92-93Lion numéro 694 novembre 2016 Page 94-95Lion numéro 694 novembre 2016 Page 96-97Lion numéro 694 novembre 2016 Page 98-99Lion numéro 694 novembre 2016 Page 100