Lion n°693 octobre 2016
Lion n°693 octobre 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°693 de octobre 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lions Club International

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 7,3 Mo

  • Dans ce numéro : agir pour la lecture...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 84 - 85  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
84 85
Vie culturelle - Découverte Fotolia.84//Lion édition française - N°693 La vielle à roue La vielle à roue apparaît au Moyen Âge, dès le IX e siècle. La vielle à roue (1) est un instrument à cordes frottées par une roue en bois au lieu d’un archet. La roue est tournée avec une manivelle, pendant que la main gauche du musicien joue la mélodie sur un clavier. Deux cordes, appelées chanterelles, passent par le clavier ; leur longueur de vibration est changée par l’action des touches appelées sautereaux. Le sautereau est un élément du clavier de la vielle à roue qui comprend des tiges coulissantes pour chaque note. Les sautereaux sont fixés sur chaque tige par groupe de deux (deux cordes en chanterelles) et permettent, comme le doigt du violoniste, de déterminer La vielle à roue est un cas particulier au sein de la grande famille des instruments à cordes. la partie de corde vibrante. Après appui sur la tige du clavier, celle-ci est rejetée par la vibration des cordes, faisant ainsi reculer la paire de sautereaux. Les cordes (2), au nombre variable, passant hors du clavier, émettent chacune un son, formant ainsi un accord continu  : ce sont les bourdons (gros bourdon, petit bourdon, mouche et corde de chien ou trompette). par Alain Herbaut Au-dessous des bourdons se trouvent les chanterelles parmi les bourdons, une corde particulière donne cette caractéristique originale de la vielle qui est de pouvoir rythmer une mélodie. Cette corde ne passe pas sur un chevalet fixe, mais repose sur une petite pièce de bois appelée le chien, elle-même maintenue sur la table d’harmonie par la pression de la corde. Lorsque cette corde vibre suffisamment, la pièce de bois vibre alors sur la table et génère un son comparable à un grésillement. L’instrumentiste produit cette vibration par une frappe de la manivelle, que l’on appelle « détaché » ou « coup de poignet », le chien déclenche une véritable rythmique sur la table de la vielle.
La vielle à roue demande un apprentissage rythmique (manivelle main droite) et mélodique (clavier main gauche). La vielle à roue est un cas particulier au sein de la grande famille des instruments à cordes. C’est le seul instrument de toute l’histoire de la musique à être mis en jeu par la rotation d’une roue, actionnée par une manivelle, archet sans fin permettant de faire sonner simultanément et indépendamment plusieurs cordes. La vielle à roue a 1000 ans d’existence et pendant tout ce temps, elle a fait tous les répertoires et toutes les classes sociales ! Elle a été maintenue dans les groupes folkloriques jusque dans les années 60 où des gens ont commencé de nouveau à s’intéresser aux répertoires et instruments traditionnels. Quant au répertoire joué, il s’agissait essentiellement de musiques à danser  : quadrilles, avant-deux, valses, polkas, mazurkas, scottishs, bourrées. Le célèbre vielleux (Maître sonneur) Gaston Rivière fut le principal, entre les virtuoses du début du XX e siècle qui furent ses maîtres (Malochet, Guillemain) et les vielleux de la nouvelle génération. Doté d’un jeu de vielle d’une finesse exceptionnelle, jouant des airs classiques sur une corde mélodique en imitant le violon, Rivière eut beaucoup d’influence sur l’évolution de la vielle à roue. Membre de la Société des Gars du Berry dès les années 1930, il enregistra de nombreux disques et tint à la radio des chroniques quotidiennes. Auteur d’une méthode de vielle avec Émile Pauly (Méthode de vielle, 1950), il tentera aussi de fabriquer lui-même ses instruments. On doit à Gaston Rivière un certain renouveau de la vielle à roue qu’il mettra sur les chemins de la création et de l’enseignement. Il était chevalier de la Légion d’honneur, chevalier A. du'Szungç, de l’ordre national du Mérite, officier des Palmes académiques, officier des Arts et des Lettres. Gaston Rivière, l’ultime maillon qui reliait les actuels musiciens traditionnels des provinces du Centre avec les maîtres sonneurs du XIX e siècle. (1) Ces vielles, souvent de forme ronde ou en forme de bateau, comparaison entre deux instruments, une vielle « ronde » et une vielle « vendéenne ». La vielle « ronde » est une lutherie de 8137. — Au Pitt Ctealeaig Y tué exara las fin » t 114$ Mirecourt (Vosges) ou de Jenzat (Allier). La vielle « vendéenne » est une copie des instruments retrouvés dans le bocage Centre-Ouest du département. Où est née la première vielle à roue ? Certains la voudraient naître en Auvergne ou en Limousin, d’autres la voient en Espagne ou dans l’Est. (2) Les différents accords  : Classique ou Auvergnat et Limousin Sol/Do - Bourbonnais ou Berrichon Ré - Vendée La/Ré (d’autres accords existent). Lion édition française - N°693//.85



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lion numéro 693 octobre 2016 Page 1Lion numéro 693 octobre 2016 Page 2-3Lion numéro 693 octobre 2016 Page 4-5Lion numéro 693 octobre 2016 Page 6-7Lion numéro 693 octobre 2016 Page 8-9Lion numéro 693 octobre 2016 Page 10-11Lion numéro 693 octobre 2016 Page 12-13Lion numéro 693 octobre 2016 Page 14-15Lion numéro 693 octobre 2016 Page 16-17Lion numéro 693 octobre 2016 Page 18-19Lion numéro 693 octobre 2016 Page 20-21Lion numéro 693 octobre 2016 Page 22-23Lion numéro 693 octobre 2016 Page 24-25Lion numéro 693 octobre 2016 Page 26-27Lion numéro 693 octobre 2016 Page 28-29Lion numéro 693 octobre 2016 Page 30-31Lion numéro 693 octobre 2016 Page 32-33Lion numéro 693 octobre 2016 Page 34-35Lion numéro 693 octobre 2016 Page 36-37Lion numéro 693 octobre 2016 Page 38-39Lion numéro 693 octobre 2016 Page 40-41Lion numéro 693 octobre 2016 Page 42-43Lion numéro 693 octobre 2016 Page 44-45Lion numéro 693 octobre 2016 Page 46-47Lion numéro 693 octobre 2016 Page 48-49Lion numéro 693 octobre 2016 Page 50-51Lion numéro 693 octobre 2016 Page 52-53Lion numéro 693 octobre 2016 Page 54-55Lion numéro 693 octobre 2016 Page 56-57Lion numéro 693 octobre 2016 Page 58-59Lion numéro 693 octobre 2016 Page 60-61Lion numéro 693 octobre 2016 Page 62-63Lion numéro 693 octobre 2016 Page 64-65Lion numéro 693 octobre 2016 Page 66-67Lion numéro 693 octobre 2016 Page 68-69Lion numéro 693 octobre 2016 Page 70-71Lion numéro 693 octobre 2016 Page 72-73Lion numéro 693 octobre 2016 Page 74-75Lion numéro 693 octobre 2016 Page 76-77Lion numéro 693 octobre 2016 Page 78-79Lion numéro 693 octobre 2016 Page 80-81Lion numéro 693 octobre 2016 Page 82-83Lion numéro 693 octobre 2016 Page 84-85Lion numéro 693 octobre 2016 Page 86-87Lion numéro 693 octobre 2016 Page 88-89Lion numéro 693 octobre 2016 Page 90-91Lion numéro 693 octobre 2016 Page 92-93Lion numéro 693 octobre 2016 Page 94-95Lion numéro 693 octobre 2016 Page 96-97Lion numéro 693 octobre 2016 Page 98-99Lion numéro 693 octobre 2016 Page 100