Lion n°693 octobre 2016
Lion n°693 octobre 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°693 de octobre 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lions Club International

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 7,3 Mo

  • Dans ce numéro : agir pour la lecture...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
Actions des clubs/i-.42//Lion édition française - N°693 Limoges Renaissance (Centre-Ouest) À Sinthiou-Garba Eau et jardins potagers au Sénégal par le docteur Claude Dupont, président de la Commission humanisme et santé du club Limoges Renaissance. Sinthiou-Garba est un village au cœur d’un bassin de 10 000 habitants, situé au sud du fleuve Sénégal à quelques kilomètres de Mattam. Gildas Cros, instituteur de mes petitesfilles, y avait trouvé des correspondantes... J’avais jumelé, quelque temps auparavant, mon club avec le club de Thiès au Sénégal. J’y ai effectué un voyage pour visiter nos amis Lions accompagné de mes petites filles et trois amis Lions de Limoges. L’accueil fut très agréable. Le président de Thiès, le docteur Siré Niane, nous emmena à Sinthiou-Garba à 600 kilomètres. Nous apportions un peu de matériel médical, des médicaments. Notre séjour nous permit de nous rendre compte des besoins sous l’arbre à palabre. Il y a un forage avec un château d’eau, mais le pompage électrique souvent en panne. La distribution était insuffisante. Les points d’eau ne suffisaient pas. Il y avait de maigres jardins potagers. Devant la demande du village de s’investir pour la production maraîchère les Lions ont décidé d’aider. J’ai rédigé un projet soumis à cinq clubs limousins, au club de Thiès et notre gouverneur Joël Garnier. Tous ont apporté leur concours. Ceci a permis d’obtenir une subvention du Conseil Régional du Limousin de 6 300 euros et de demander à Xavier de Franssu, président d’Amitié Villages d’obtenir 10 000 dollars de la LCIF, Fondation du Lions Clubs International. Le Centre pour le 1 ère mesure de débit
Sahel de Patrick Moulinier s’est vu confier les travaux. 3 mars 2011, nous nous retrouvons pour l’inauguration des jardins. Les officiels étaient représentés par Mamadou Diouf, sous préfet d’Ogo et représentant de la communauté rurale d’Ogo. Les officiels du village étaient là, Alassane Lô, chef du village, Hamidou Joko, secrétaire aux relations extérieures, Bineta Basse, présidente des femmes Pellital, Mamadou Aliou Basse, président du Pellital représentant la Croix Rouge et responsable du dispensaire, Djiby Faal, instituteur fidèle intermédiaire et directeur de l’école. Le CERADS était représenté par Eugène N’Dione. Les clubs étaient représentés par Marc Liance président du Lions Club de Thiès et le Dr Siré Niane qui s’était engagé dans ce projet pour le club de Thiès lors de sa présidence, accompagné de son fils Victor, moi même, ayant engagé ce projet avec le club Limoges Renaissance, accompagné de mon fils Frédéric et petits-enfants Niels et Colline. Colline et sa sœur Flavie nous avaient incités à voir leurs correspondantes. Nous nous sommes dirigés vers les jardins accompagnés par les danses et chants de bienvenue des femmes, en robes multicolores. Le sous-préfet a coupé le ruban du jardin des hommes d’environ 10 000 m² à l’entrée duquel figure un panneau de remerciements. Un autre panneau se trouve sur la route d’arrivée. Il dit merci au Lions Clubs International, aux clubs de Dakar et Thiès, au Conseil Régional du Limousin, aux clubs Limousin, Briance, Céladon, Renaissance initiateur du projet, St Léonard, St Yrieix, au Conseil Régional du Limousin, au CERADS, au coordonnateur Amitié Village. Le village avait attendu que les légumes soient à maturité pour fixer la date d’inauguration et nous avons pu admirer des jardins arrosés goutte-à-goutte foisonnant de salades, oignons, carottes, poivrons, haricots, citrouilles, tomates, choux, etc. Nous nous sommes dirigés avec danses et chants vers le jardin des femmes. Deuxième ruban coupé par le sous-préfet. Et visite du jardin de 11 000 m² où les femmes sont fières de nous présenter leur récolte de légumes. Si le goutte-à-goutte a permis d’optimiser l’utilisation de l’eau, celle-ci reste chère et l’électricité manque. Nous sommes revenus en passant près du château d’eau où nous avons vu la nouvelle installation électrique réalisée dans le cadre du programme Lions/Amitié Villages/Cerads mettant la pompe en sécurité. Nous avons croisé une des fontaines installées par le CERADS avec des femmes nous applaudissant en remplissant leurs seaux. Nous sommes revenus sur la tribune du village où sous l’aimable présidence du sous-préfet chacun s’est exprimé dans des remerciements. Une demande de poursuite s’est fait sentir, d’autant plus que le CERADS a mis à jour le problème de l’eau trop ferrugineuse. Les officiels ont ensuite pris congé et nous nous sommes dirigés vers une maison prêtée par un villageois. Nous avions offert le matin du matériel médical et des médicaments au dispensaire, là nous avons offert du matériel scolaire au directeur de l’école, des produits de toilette et de beauté à la présidente du Pellital femme. Puis assis sur des tapis nous avons mangé un excellent riz au mouton. Nous sommes ensuite partis visiter le collège de 500 élèves qui n’avait pas d’eau et où le CERADS a pu l’apporter. Dès notre retour en France, Patrick Moulinier rappelle deux nécessités  : s’attaquer au problème des eaux ferrugineuses et trouver de l’eau d’arrosage pour les jardins. L’eau potable du château d’eau est à un prix prohibitif. Ses études confirment la possibilité de puiser en profondeur. Les deux puits existants sont inutilisables. Il faut entreprendre un programme de réhabilitation. Trois buses ont éclaté, libérant les ferraillages. Immédiatement, le club Limoges Renaissance dépose un dossier pour l’alimentation en eau des jardins féminins de Sinthiou-Garba au Conseil Régional du Limousin qui l’accepte ainsi que nos premiers partenaires. Ce dossier est confié à Amitié Villages qui obtient le soutien de la LCIF ainsi que d’un partenaire, le Conseil Régional d’Île-de-France. Le CERADS va de nouveau pouvoir entrer en action. Réfection des puits, construction des réservoirs, mesure des débits d’eau. Il rencontre des difficultés mais tout est achevé en septembre 2015. La réception des ouvrages par Eugène N’Dione et Patrick Moulinier, président du CERADS, a lieu du 18 au 30 septembre 2015, période d’hivernage, avec parfois quatre orages par jour, et une végétation rappelant plus la Normandie que le Sahel. Les deux pompes électriques immergées ainsi que huit panneaux solaires par pompe, ont été installés par l’association Ados partenaire du CERADS. Il reste deux actions à conclure, l’audit de l’état des installations de goutte à goutte installées en 2010, victimes malgré elles de la concentration en fer dans la ressource utilisée, avant exploitation des deux puits réhabilités, la formation, sous convention avec l’ANCAR, du groupement féminin. Nous sommes ainsi assurés de la pérennité de cette installation. Arrosage à la bassine a Lion édition française - N°693//.43



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lion numéro 693 octobre 2016 Page 1Lion numéro 693 octobre 2016 Page 2-3Lion numéro 693 octobre 2016 Page 4-5Lion numéro 693 octobre 2016 Page 6-7Lion numéro 693 octobre 2016 Page 8-9Lion numéro 693 octobre 2016 Page 10-11Lion numéro 693 octobre 2016 Page 12-13Lion numéro 693 octobre 2016 Page 14-15Lion numéro 693 octobre 2016 Page 16-17Lion numéro 693 octobre 2016 Page 18-19Lion numéro 693 octobre 2016 Page 20-21Lion numéro 693 octobre 2016 Page 22-23Lion numéro 693 octobre 2016 Page 24-25Lion numéro 693 octobre 2016 Page 26-27Lion numéro 693 octobre 2016 Page 28-29Lion numéro 693 octobre 2016 Page 30-31Lion numéro 693 octobre 2016 Page 32-33Lion numéro 693 octobre 2016 Page 34-35Lion numéro 693 octobre 2016 Page 36-37Lion numéro 693 octobre 2016 Page 38-39Lion numéro 693 octobre 2016 Page 40-41Lion numéro 693 octobre 2016 Page 42-43Lion numéro 693 octobre 2016 Page 44-45Lion numéro 693 octobre 2016 Page 46-47Lion numéro 693 octobre 2016 Page 48-49Lion numéro 693 octobre 2016 Page 50-51Lion numéro 693 octobre 2016 Page 52-53Lion numéro 693 octobre 2016 Page 54-55Lion numéro 693 octobre 2016 Page 56-57Lion numéro 693 octobre 2016 Page 58-59Lion numéro 693 octobre 2016 Page 60-61Lion numéro 693 octobre 2016 Page 62-63Lion numéro 693 octobre 2016 Page 64-65Lion numéro 693 octobre 2016 Page 66-67Lion numéro 693 octobre 2016 Page 68-69Lion numéro 693 octobre 2016 Page 70-71Lion numéro 693 octobre 2016 Page 72-73Lion numéro 693 octobre 2016 Page 74-75Lion numéro 693 octobre 2016 Page 76-77Lion numéro 693 octobre 2016 Page 78-79Lion numéro 693 octobre 2016 Page 80-81Lion numéro 693 octobre 2016 Page 82-83Lion numéro 693 octobre 2016 Page 84-85Lion numéro 693 octobre 2016 Page 86-87Lion numéro 693 octobre 2016 Page 88-89Lion numéro 693 octobre 2016 Page 90-91Lion numéro 693 octobre 2016 Page 92-93Lion numéro 693 octobre 2016 Page 94-95Lion numéro 693 octobre 2016 Page 96-97Lion numéro 693 octobre 2016 Page 98-99Lion numéro 693 octobre 2016 Page 100