Lion n°693 octobre 2016
Lion n°693 octobre 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°693 de octobre 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lions Club International

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 7,3 Mo

  • Dans ce numéro : agir pour la lecture...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
Actions des clubs/i-.40//Lion édition française - N°693 Strasbourg-Métropole-Europe (Est) Rencontre multinationale à l’occasion des 40 ans du club À l’occasion de la remise de Charte, il y a 40 ans, au Lions Club Strasbourg-Métropole-Europe, la presse locale titrait « Une grande première mondiale » pour saluer la naissance d’un club multinational unique en son genre. Pierre Pflimlin, l’un des pères de l’Europe, maire et président de la Communauté urbaine insista sur le fait que la constitution de ce club correspondait très exactement à ce que ressentent tous les Strasbourgeois dans le contexte de l’unification européenne. La cérémonie à bord du Strasbourg, en plein milieu du Rhin, incita les autres personnalités, dont le secrétaire général du Conseil de l’Europe, à souligner que le fleuve n’était plus une ligne de séparation mais de communication. Avec sa création, le Lions Club Strasbourg-Métropole-Europe fut considéré comme un pas en avant concret et exemplaire sur le chemin de l’unification et du vivre ensemble des peuples. Pendant les quatre décennies de son existence, notre club est resté fidèle à sa mission de promouvoir et de renforcer les relations transfrontalières en maintenant son caractère binational avec des membres résidant dans l’Eurométropole, à Kehl et dans l’Ortenau, et en devenant ainsi un véritable précurseur de l’Eurodistrict Strasbourg-Ortenau. En s’associant, ces dernières années, à une initiative du Lions Club Offenburg (en Allemagne), le Lions Club Strasbourg-Métropole-Europe a développé le Prix franco-allemand
Silbermannqui encourage et récompense des activités communes entre des jeunes de la région transfrontalière. Comme signe de l’entente franco-allemande, et avec le soutien de l’Eurodistrict et de la Fondation Entente Franco-Allemande, cette action est devenue, depuis 2013, le Prix Silbermannde l’Eurodistrict. Mais les 40 ans du Lions Club Strasbourg-Métropole-Europe ne furent pas seulement un moment de commémoration. Ce fut surtout l’occasion d’une véritable rencontre européenne, en y associant une centaine d’amis Lions venus d’Allemagne (Nürtingen-Kirchheim/Teck), de Suisse (Bad Ragaz) et d’Autriche (Sankt Pölten), auxquels se joignirent des représentants de plusieurs clubs Lions du pays de Bade et notamment les clubs Kehl-Hanauerland et Offenburg. Rencontres entre amis Lions et découverte des multiples richesses de Strasbourg furent au programme des journées du 27 au 29 mai 2016. Un programme qui tenait compte de l’histoire, du patrimoine architectural, de l’art, de Strasbourg l’européenne et du savoir-vivre alsacien. D’entrée ce fut la visite du Conseil de l’Europe, avec la découverte du Palais de l’Europe conçu par l’architecte français Henry Bernard, suivi d’un long débat sur les origines de l’Europe et sa crise actuelle, animé par le président du Club, Klaus Schumann, pendant 32 années au service de l’Europe. La réception à l’hôtel de ville, le lendemain, fut une suite logique. Elle eut lieu dans la salle historique où se tint, début août 1949, la première session du Comité des ministres des Affaires étrangères du Conseil de l’Europe. Eric Elkouby, adjoint au maire responsable du tourisme (et élu député de Strasbourg le lendemain), ne manqua pas d’y faire référence et de se féliciter du rôle pionnier joué par le Lions Club Strasbourg-Métropole-Europe dans le développement et le renforcement des relations transfrontalières. Après la découverte du quartier européen (avec les bâtiments du Conseil de l’Europe, de la Cour européenne des droits de l’homme et du Parlement européen), suivit celle de la Neustadt, l’extension urbaine de la ville entre 1880 et 1914, appartenant déjà, en partie, au patrimoine mondial de l’UNESCO, pour aboutir dans le quartier pittoresque de la Petite France avec la traditionnelle Maison des Tanneurs, fleuron des winstub de la ville. Jean-Jacques Reutenauer, membre du Club Strasbourg-Métropole- Europe, inspecteur ecclésiastique luthérien de Strasbourg, reçut le groupe dans son église Saint-Thomas (la cathédrale du protestantisme en Alsace avec ses origines du IX e siècle et l’imposant mausolée de style baroque tardif du Maréchal Maurice de Saxe, œuvre du sculpteur Jean- Baptiste Pigalle). Un concert sur l’orgue Silbermannde 1741, loué par Mozart et quotidiennement joué par Albert Schweitzer, permit d’offrir, à la fois, repos et enchantement. Au programme aussi, le Musée d’art moderne et contemporain de Strasbourg, voisin de la Petite France, exemple impressionnant de l’architecture du XXI e siècle, accorde, entre autres, l’espace qu’ils méritent à Gustave Doré et Jean Arp, artistes renommés de la ville. La soirée amicale du 28 mai réunit plus d’une centaine de Lions en provenance des quatre pays. Elle fut l’exemple même d’une Europe vivante des citoyens, grâce à la fraternité Lions. Ce constat du président du Club Strasbourg-Métropole-Europe fut entièrement partagé par Toni Vetrano, maire de Kehl, Alain Fontanel, premier adjoint au maire de Strasbourg et Jean-Marie Werlé, président de zone, qui honorèrent la soirée de leur présence. Quel meilleur symbole que de terminer cette rencontre européenne dans la matinée du 29 mai avec une photo de famille sur la passerelle des Deux Rives, côté kehlois, suivant l’exemple du Sommet de l’OTAN de 2009 à Strasbourg-Kehl. a Lion édition française - N°693//.41



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lion numéro 693 octobre 2016 Page 1Lion numéro 693 octobre 2016 Page 2-3Lion numéro 693 octobre 2016 Page 4-5Lion numéro 693 octobre 2016 Page 6-7Lion numéro 693 octobre 2016 Page 8-9Lion numéro 693 octobre 2016 Page 10-11Lion numéro 693 octobre 2016 Page 12-13Lion numéro 693 octobre 2016 Page 14-15Lion numéro 693 octobre 2016 Page 16-17Lion numéro 693 octobre 2016 Page 18-19Lion numéro 693 octobre 2016 Page 20-21Lion numéro 693 octobre 2016 Page 22-23Lion numéro 693 octobre 2016 Page 24-25Lion numéro 693 octobre 2016 Page 26-27Lion numéro 693 octobre 2016 Page 28-29Lion numéro 693 octobre 2016 Page 30-31Lion numéro 693 octobre 2016 Page 32-33Lion numéro 693 octobre 2016 Page 34-35Lion numéro 693 octobre 2016 Page 36-37Lion numéro 693 octobre 2016 Page 38-39Lion numéro 693 octobre 2016 Page 40-41Lion numéro 693 octobre 2016 Page 42-43Lion numéro 693 octobre 2016 Page 44-45Lion numéro 693 octobre 2016 Page 46-47Lion numéro 693 octobre 2016 Page 48-49Lion numéro 693 octobre 2016 Page 50-51Lion numéro 693 octobre 2016 Page 52-53Lion numéro 693 octobre 2016 Page 54-55Lion numéro 693 octobre 2016 Page 56-57Lion numéro 693 octobre 2016 Page 58-59Lion numéro 693 octobre 2016 Page 60-61Lion numéro 693 octobre 2016 Page 62-63Lion numéro 693 octobre 2016 Page 64-65Lion numéro 693 octobre 2016 Page 66-67Lion numéro 693 octobre 2016 Page 68-69Lion numéro 693 octobre 2016 Page 70-71Lion numéro 693 octobre 2016 Page 72-73Lion numéro 693 octobre 2016 Page 74-75Lion numéro 693 octobre 2016 Page 76-77Lion numéro 693 octobre 2016 Page 78-79Lion numéro 693 octobre 2016 Page 80-81Lion numéro 693 octobre 2016 Page 82-83Lion numéro 693 octobre 2016 Page 84-85Lion numéro 693 octobre 2016 Page 86-87Lion numéro 693 octobre 2016 Page 88-89Lion numéro 693 octobre 2016 Page 90-91Lion numéro 693 octobre 2016 Page 92-93Lion numéro 693 octobre 2016 Page 94-95Lion numéro 693 octobre 2016 Page 96-97Lion numéro 693 octobre 2016 Page 98-99Lion numéro 693 octobre 2016 Page 100