Lion n°692 septembre 2016
Lion n°692 septembre 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°692 de septembre 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lions Club International

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 11,7 Mo

  • Dans ce numéro : les centres internationnaux francophones édition 2016.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 78 - 79  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
78 79
Savoir - Histoire .78 // Lion édition française - N°692 Septembre 1916 Deux grandes naissances deux forts tempéraments par Philippe Colombet Françoise Giroud et les premiers chars d’assaut arrivent... Aucun point commun, si ce n’est qu’ils sont nés la même année et disposaient chacun d’un sacré tempérament ! Vendredi 1 er septembre 1916, la Bulgarie déclare la guerre à la Roumanie, le samedi 2 un premier dirigeable allemand est abattu au-dessus de l’Angleterre, un compte rendu militaire poursuit : « Sur le front de la Somme, notre artillerie s’est montrée active durant toute la journée. Au nord, une attaque allemande à la grenade sur nos positions du bois de Maurepas a été aisément repoussée. Au sud de la Somme, nous avons réussi des opérations de détail qui nous ont permis de réaliser quelques progrès au sud du village d’Estrées, où nous avons fait des prisonniers. Dans la région de Dixmude, l’artillerie belge a exécuté des tirs sur les ouvrages allemands. Les Anglais ont capturé deux officiers et 124 hommes. Le bombardement de Béthune par l’artillerie allemande a provoqué une riposte de l’artillerie anglaise. Les Roumains continuent courageusement leur progression ». 15 septembre 1916 À Flers, au cours de la bataille de la Somme, les Britanniques alignent pour la première fois des chars d’assaut. Nom de code ? Les « Tanks ». Le 15 septembre 1916, à Flers, les Britanniques alignent pour la première fois des chars d’assaut.
Ces engins blindés montés sur chenille, une innovation apparue en 1905 dans le milieu agricole, se montrent capables de franchir tous les obstacles y compris les rideaux de barbelés qui protègent les tranchées. En Angleterre, les chars d’assaut sont promus par le lieutenant-colonel Ernest Swinton, qui rallie à son idée le premier Lord de l’Amirauté, un certain Winston Churchill. En France, le promoteur des chars est le général d’artillerie Jean-Baptiste Estienne, 1860-1934, qui a été aussi parmi les premiers à comprendre l’intérêt militaire de l’aviation. Un certain Charles de Gaulle en sera aussi l’avocat. Mais les résistances du ministère de l’armement ne permettront de mettre en ligne les premiers chars français que le 16 avril 1917, dans des conditions décevantes sur le champ de bataille de Berry-au-Bac. Les Allemands attendront la fin de la guerre pour se laisser convaincre par cette technique. Chaque guerre voit arriver des armes nouvelles. La guerre de 14-18 n’échappera pas à cette règle avec l’avènement des gaz toxiques, des chars d’assaut et des avions. Cependant, si ces premiers chars lourds et longs, 31 tonnes pour 8 mètres de long, créent la surprise ils ne permettent pas la victoire. Ce char, qui ne roule qu’à 6 kilomètres à l’heure, est armé d’un canon de 54 et de quatre mitrailleuses. Après quelques essais en 1917 de chars aussi peu performants, il fallut attendre mai 1918 pour voir arriver les premiers chars efficaces car plus légers et maniables. Il s’agissait des FT 17 fabriqués par les usines de Renault. 21 septembre 1916 Même mois, même année, une heureuse nouvelle que les Français n’apprécieront que plus tard, Françoise Giroud, née Léa France Gourdji, arrive au monde à Lausanne. Vice-présidente du parti radical-socialiste et de l’UDF, elle fut une personnalité de la presse française. Son pseudonyme de « Giroud », anagramme de Gourdji, lui a été inventé par Maurice Diamant pour travailler à la radio en 1938. Flash-back. Après un diplôme de dactylo de l’école Remington, elle est employée dans une librairie du boulevard Raspail à Paris. Sa famille l’introduit auprès d’André Gide dont elle devient la secrétaire. 1935, elle devient la première femme française scripte de cinéma auprès de Marc Allégret et de Jean Renoir sur La Grande Illusion. Ces métiers font découvrir son talent d’écriture. Et ses convictions se sont vite affirmées. Contre la guerre d’Algérie, elle fonde L’Express, en 1953, avec Jean-Jacques Servan-Schreiber, ce qui lui vaut le plasticage de son appartement en 1962. Inspirée par sa fréquentation du pouvoir, elle écrit Le Bon Plaisir en 1983, adapté au cinéma, l’histoire d’un Président qui cache l’existence d’un enfant... Associée à Attali et Née le 21 septembre 1916, Françoise Giroud est journaliste et écrivaine, femme politique, elle sera Secrétaire d’État. Kastler, elle fonde, en 1979, Action contre la faim. Voici ce qui nous rapproche plus d’elle. La mort en 1984 de son compagnon, la fait replonger dans la dépression et vivre une triste fin. 30 septembre 1916 Mais revenons à 1916, ce samedi, sur le front nos militaires constatent : « Le progrès de nos troupes, une lutte d’artillerie au nord et au sud de la Somme et les Anglais montrent beaucoup d’activité. Ils ont enlevé une ferme au sud-ouest de Sars. Les Bulgares ont échoué à quatre reprises dans des attaques. Nos avions ont bombardé Monastir. Le discours du chancelier allemand au Reichstag a été sans éclat et un comité provisoire lance une proclamation aux Grecs ». Lion édition française - N°692 // .79



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lion numéro 692 septembre 2016 Page 1Lion numéro 692 septembre 2016 Page 2-3Lion numéro 692 septembre 2016 Page 4-5Lion numéro 692 septembre 2016 Page 6-7Lion numéro 692 septembre 2016 Page 8-9Lion numéro 692 septembre 2016 Page 10-11Lion numéro 692 septembre 2016 Page 12-13Lion numéro 692 septembre 2016 Page 14-15Lion numéro 692 septembre 2016 Page 16-17Lion numéro 692 septembre 2016 Page 18-19Lion numéro 692 septembre 2016 Page 20-21Lion numéro 692 septembre 2016 Page 22-23Lion numéro 692 septembre 2016 Page 24-25Lion numéro 692 septembre 2016 Page 26-27Lion numéro 692 septembre 2016 Page 28-29Lion numéro 692 septembre 2016 Page 30-31Lion numéro 692 septembre 2016 Page 32-33Lion numéro 692 septembre 2016 Page 34-35Lion numéro 692 septembre 2016 Page 36-37Lion numéro 692 septembre 2016 Page 38-39Lion numéro 692 septembre 2016 Page 40-41Lion numéro 692 septembre 2016 Page 42-43Lion numéro 692 septembre 2016 Page 44-45Lion numéro 692 septembre 2016 Page 46-47Lion numéro 692 septembre 2016 Page 48-49Lion numéro 692 septembre 2016 Page 50-51Lion numéro 692 septembre 2016 Page 52-53Lion numéro 692 septembre 2016 Page 54-55Lion numéro 692 septembre 2016 Page 56-57Lion numéro 692 septembre 2016 Page 58-59Lion numéro 692 septembre 2016 Page 60-61Lion numéro 692 septembre 2016 Page 62-63Lion numéro 692 septembre 2016 Page 64-65Lion numéro 692 septembre 2016 Page 66-67Lion numéro 692 septembre 2016 Page 68-69Lion numéro 692 septembre 2016 Page 70-71Lion numéro 692 septembre 2016 Page 72-73Lion numéro 692 septembre 2016 Page 74-75Lion numéro 692 septembre 2016 Page 76-77Lion numéro 692 septembre 2016 Page 78-79Lion numéro 692 septembre 2016 Page 80-81Lion numéro 692 septembre 2016 Page 82-83Lion numéro 692 septembre 2016 Page 84-85Lion numéro 692 septembre 2016 Page 86-87Lion numéro 692 septembre 2016 Page 88-89Lion numéro 692 septembre 2016 Page 90-91Lion numéro 692 septembre 2016 Page 92-93Lion numéro 692 septembre 2016 Page 94-95Lion numéro 692 septembre 2016 Page 96-97Lion numéro 692 septembre 2016 Page 98-99Lion numéro 692 septembre 2016 Page 100