Lion n°692 septembre 2016
Lion n°692 septembre 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°692 de septembre 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lions Club International

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 11,7 Mo

  • Dans ce numéro : les centres internationnaux francophones édition 2016.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 74 - 75  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
74 75
GRAND ANGLE © Actes Sud .74 // Lion édition française - N°692 Actes Sud Deux Goncourt et un Nobel de littérature ! 2015 est une année exceptionnelle pour cette jeune maison d’édition qui affiche désormais plus de 85 millions d’euros de chiffre d’affaires. Actes Sud a été fondée par Hubert Nyssen en 1978 au Paradou, petit village provençal à quelques pas d’Arles. À la même période, Jean- Paul Capitani hérite du Méjan, immeuble familial merveilleusement situé au bord du Rhône à Arles. Il décide d’en faire un cinéma d’art et d’essai mais aimerait que ce lieu vive un peu différemment et rêve d’implanter dans les locaux une librairie. Ayant eu écho de la création de cette nouvelle maison d’édition, il prend rendez-vous avec Hubert Nyssen et rencontre à cette occasion sa fille, Françoise, qui vient de le rejoindre dans l’entreprise. De cette rencontre est née une histoire d’amour qui dure toujours, mais aussi une aventure professionnelle et la renaissance de tout un quartier. La maison d’édition Actes Sud s’installe en Arles en 1983, mais Françoise Nyssen explique volontiers que le but n’était pas uniquement de produire des livres. « Nous avons décidé, avec Jean-Paul, de faire vivre ce lieu magique. Nous voulions y habiter nous-même, mais aussi proposer aux Arlésiens d’y vivre, d’y travailler, de s’y cultiver, de s’y épanouir. Nous avons considéré cela comme une sorte de devoir citoyen... ». Aujourd’hui le quartier vit effectivement autour de la maison d’édition, grand employeur privé de la ville avec quelque 350 salariés, mais aussi du cinéma d’art et d’essai et d’une association, le Méjan, qui propose chaque année dans une ancienne chapelle, une riche programmation mêlant musique (de chambre, baroque et jazz), arts plastiques (peinture, sculpture, photographie...) et lectures. En 2015, le complexe s’est enrichi d’une école. Pas tout à fait une école comme les autres. Une école aux méthodes alternatives qui ne produit pas d’exclusion et où les apprentissages de la botanique et de l’équitation sont aussi valorisés que celui de la géométrie. « Nous ne sommes pas des apprentis sorciers, nous essayons juste de remettre Reflet du Rhône dans la vitrine de la librairie Acte Sud par Philippe Ramon Françoise Nyssen ensemble la vie et l’intelligence » explique Jean-Paul Capitani. Le pari du début des années 1980 semble réussi. Ce quartier d’Arles vit bien aujourd’hui et produit de l’épanouissement pour de nombreux Arlésiens. « Il ne nous reste plus qu’à battre monnaie » plaisante Françoise Nyssen. Quand on lui demande pourquoi avoir fait le choix d’Arles alors que toutes les grandes maisons d’édition restent très parisiennes, elle répond : « Au début de l’aventure, c’était un vrai défi. Il n’y avait pas d’ordinateur, et même pas de fax. Aujourd’hui, avec les moyens modernes de communication, je peux travailler n’importe où et faire l’aller-retour d’Arles à Paris pour une rencontre ou une émission ne pose aucun problème. » Elle sourit et ajoute : « ...Vous savez, j’ai passé toute ma jeunesse en Belgique. Outre le fait que Jean-Paul est né et a grandi ici, regardez donc par la fenêtre et vous comprendrez vite pourquoi il m’est apparu comme une évidence que notre vie devait être ici... ». © Actes Sud
Le groupe F la TPE qui monte, qui monte... Depuis 25 ans, le GROUPE F conçoit et réalise des spectacles pyrotechniques et des œuvres théâtrales à ciel ouvert. Cette petite entreprise arlésienne dispose d’un outil de production et de réalisation intégré unique au monde dans le domaine du spectacle en espace public. Leur capacité à réunir des équipes pluridisciplinaires très engagées dans la réalisation artistique et technique des œuvres leur a permis de réaliser de grands projets originaux dans les meilleures conditions dans le monde entier. A leur « palmarès » on trouve : le passage en l’an 2000 à Paris, la fête nationale du Koweït en 2016, le bicentenaire de l’indépendance du Mexique, l’ouverture des JO de Turin et d’Athènes, la 32 e coupe de l’America à Valence et bien d’autres événements grandioses encore. En 2007, s’est constitué un cluster intitulé Pôle Industries Culturelles et Patrimoines. Aujourd’hui une centaine d’entreprises, d’associations, de laboratoires de recherche et de collectivités se sont regroupés pour constituer une véritable chaîne de compétences pour la conservation, la restauration, la valorisation et la diffusion de tous les patrimoines matériels et immatériels. Festivals de chant, de danse, de théâtre, de photographie, conservateurs de patrimoines naturels, restaurateurs de vieilles pierres ou de pièces métalliques, éditeurs, créateurs de contenus numériques et d’autres encore se sont mis autour d’une table et ont décidé de partager leurs expériences, leurs réseaux, leurs compétences pour être plus performants, démultiplier leurs valeurs ajoutées et gagner par Philippe Ramon Feu d’artifice d’Arles Alors que son patrimoine historique, culturel et naturel exceptionnel, aurait pu être considéré comme une charge, le territoire arlésien a décidé de s’organiser pour en faire un véritable atout économique. des marchés en France et à l’étranger. Le Pôle est basé à Arles, et les grands acteurs du Pays d’Arles comme Actes Sud, la Fondation Luma ou les Rencontres Photo en sont bien entendu membres, mais son rayonnement va bien au-delà. Des structures, entreprises ou associations, vauclusiennes, marseillaises, et même parisiennes ont souhaité s’associer à cette démarche unique en France dans ce secteur. Afin de matérialiser cette coopération, il fallait néanmoins un lieu. C’est désormais chose faite depuis 2015 avec la plateforme Archeomed® qui regroupe sur un même site une vingtaine d’entreprises et met à disposition de tous les membres du Pôle un espace de près de 2 000 m² pour permettre la restauration de pièces imposantes, ou l’utilisation d’outils très onéreux Arles - Arles demain Le Pôle Industries culturelles et Patrimoines par Philippe Ramon © Groupe F tels qu’une loupe trinoculaire équipée d’une caméra numérique ou encore une fluorescence X portable permettant l’analyse de la composition précise de pièces qui lui sont présentées. En 2015, le Pôle a progressé encore en maturité et en notoriété en lançant le premier Salon International des Professionnels des Patrimoines à Arles. Cet événement, unique en France, s’adresse à l’ensemble des professionnels de TOUS les patrimoines, qu’ils soient bâtis ou mobiliers, naturels, culturels ou immatériels, faisant d’Arles le territoire de référence et le point de convergence de tous les métiers, les savoir-faire et les compétences des filières Culture et Patrimoines. Lion édition française - N°692 // .75



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lion numéro 692 septembre 2016 Page 1Lion numéro 692 septembre 2016 Page 2-3Lion numéro 692 septembre 2016 Page 4-5Lion numéro 692 septembre 2016 Page 6-7Lion numéro 692 septembre 2016 Page 8-9Lion numéro 692 septembre 2016 Page 10-11Lion numéro 692 septembre 2016 Page 12-13Lion numéro 692 septembre 2016 Page 14-15Lion numéro 692 septembre 2016 Page 16-17Lion numéro 692 septembre 2016 Page 18-19Lion numéro 692 septembre 2016 Page 20-21Lion numéro 692 septembre 2016 Page 22-23Lion numéro 692 septembre 2016 Page 24-25Lion numéro 692 septembre 2016 Page 26-27Lion numéro 692 septembre 2016 Page 28-29Lion numéro 692 septembre 2016 Page 30-31Lion numéro 692 septembre 2016 Page 32-33Lion numéro 692 septembre 2016 Page 34-35Lion numéro 692 septembre 2016 Page 36-37Lion numéro 692 septembre 2016 Page 38-39Lion numéro 692 septembre 2016 Page 40-41Lion numéro 692 septembre 2016 Page 42-43Lion numéro 692 septembre 2016 Page 44-45Lion numéro 692 septembre 2016 Page 46-47Lion numéro 692 septembre 2016 Page 48-49Lion numéro 692 septembre 2016 Page 50-51Lion numéro 692 septembre 2016 Page 52-53Lion numéro 692 septembre 2016 Page 54-55Lion numéro 692 septembre 2016 Page 56-57Lion numéro 692 septembre 2016 Page 58-59Lion numéro 692 septembre 2016 Page 60-61Lion numéro 692 septembre 2016 Page 62-63Lion numéro 692 septembre 2016 Page 64-65Lion numéro 692 septembre 2016 Page 66-67Lion numéro 692 septembre 2016 Page 68-69Lion numéro 692 septembre 2016 Page 70-71Lion numéro 692 septembre 2016 Page 72-73Lion numéro 692 septembre 2016 Page 74-75Lion numéro 692 septembre 2016 Page 76-77Lion numéro 692 septembre 2016 Page 78-79Lion numéro 692 septembre 2016 Page 80-81Lion numéro 692 septembre 2016 Page 82-83Lion numéro 692 septembre 2016 Page 84-85Lion numéro 692 septembre 2016 Page 86-87Lion numéro 692 septembre 2016 Page 88-89Lion numéro 692 septembre 2016 Page 90-91Lion numéro 692 septembre 2016 Page 92-93Lion numéro 692 septembre 2016 Page 94-95Lion numéro 692 septembre 2016 Page 96-97Lion numéro 692 septembre 2016 Page 98-99Lion numéro 692 septembre 2016 Page 100