Lion n°692 septembre 2016
Lion n°692 septembre 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°692 de septembre 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lions Club International

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 11,7 Mo

  • Dans ce numéro : les centres internationnaux francophones édition 2016.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 64 - 65  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
64 65
© Bernard Raulet GRAND ANGLE Place du Forum, lieu privilégié de fêtes et de rencontres La Gastronomie .64 // Lion édition française - N°692 Arles et les villages alentours comptent un grand nombre de restaurants étoilés dans des styles très variés. Perdu en Camargue sur la route du Sambuc, le restaurant la « Chassagnette », restaurant bio étoilé (1 étoile au Michelin), est entouré de son jardin potager, avec le chef Armand Arnal aux cuisines. Les plats se créent en fonction des produits du potager et de l’humeur du chef, dépaysement garanti. Pour une cuisine originale, « l’atelier de Jean-Luc Rabanel » satisfera la curiosité des plus exigeants. Doublement étoilé au Michelin, les plats n’ont rien de commun avec la cuisine française traditionnelle. Situé en plein centre ancien d’Arles, incontournable. Enfin, le très illuste « l’Oustau de Baumanière », deux étoiles au guide Michelin, aux Baux de Provence, régale depuis plusieurs générations les gourmets les plus exigeants dans un cadre incroyable au pied du rocher. Bien entendu, le Pays d’Arles regorge également de petites adresses de grande qualité qui, sans être encore étoilées au Michelin, rivalisent d’originalité pour satisfaire touristes et résidents avec des produits du terroir. Le conservatoire Grand Sud des Cuisines de Terroir. Cette association regroupe des professionnels, des amateurs de cuisine, des journalistes, des artistes, des écrivains avec comme but principal de favoriser les initiatives gastronomiques du Pays d’Arles. Les professionnels de la restauration et les producteurs, à l’initiative de cette création, souhaitent que ce conservatoire soit le reflet d’une tradition de cuisine locale qualitative, familiale mais aussi moderne et de qualité. Retrouvez l’ensemble des restaurateurs, producteurs et partenaires sur le site du conservatoire : www.cuisinegrandsud.fr Les festivités locales Du mois d’avril à fin septembre, le Pays d’Arles offre à l’attention des publics de tous les âges une multitude de festivals, de fêtes de villages, d’animations et de concerts. De nombreuses fêtes locales tournent évidemment autour des traditions taurines. Dans les arènes, avec les corridas et les courses camarguaises sans mise à mort, mais également dans les rues avec les lâchers de taureaux (abrivado ou bandido) où les jeunes gens les plus courageux tentent, à pied, de sortir un taureau sauvage du troupeau encadré par les gardians. Si la tradition taurine camarguaise est bien sûr la plus ancienne, une véritable tradition taurine d’origine espagnole s’est implantée dans tout le pays d’Arles et a produit de véritables vedettes reconnues et admirées en Espagne et en Amérique du Sud, tant parmi les toreros que parmi les élevages. Deux ferias se déroulent chaque année lors du weekend de Pâques et en septembre pour les prémices du riz.
Parmi les autres festivités les plus remarquables se déroulant chaque année en Arles ou dans les villages voisins, figurent notamment : La fête du costume en Arles en juillet avec la traditionnelle « pegoulado », défilé en ville des groupes folkloriques en costumes traditionnels. L’église des Saintes-Maries-de-la- Mer connaît en mai et en octobre des heures de ferveur intense à l’occasion des pèlerinages. Roms, Manouches, Tsiganes et Gitans arrivent des quatre coins d’Europe et même d’autres continents pour vénérer leur sainte, Sara la Noire. Ils s’installent dans les rues, sur les places, au bord de la mer. Pendant huit à dix jours, ils sont ici chez eux. La fête des olives à Mouriès en septembre, pour fêter l’huile nouvelle. Les fêtes de la Tarasque à Tarascon, où les chevaliers, depuis le XV e siècle, tentent de dompter la Tarasque dans les rues. Ambassadrice du riz, féria des Prémices du Riz en septembre Les Drôles de Noël et les Drôles de carnaval qui animent la ville d’Arles avant les fêtes de Noël et en février, essentiellement autour de spectacles de rues. Le salon Provence Prestige, qui met en valeur les authentiques produits provençaux, tous les ans courant novembre. Le salon international des santonniers qui, chaque année à partir de novembre, met en valeur les artisans locaux mais aussi les crèches du monde entier. La fête des gardians, tous les 1 er mai en Arles, qui a célébré ses 500 ans en 2016 et qui rassemble, pour une messe en provençal à l’église de la Major, les Gardians professionnels et amateurs accompagnés d’Arlésiennes en costumes traditionnels. Et bien entendu, les Rencontres de la photographie, lancées par Lucien Clergue, qui regroupe en juillet chaque année dans une grande diversité de sites en ville et à proximité, des artistes du monde entier présentant des images des plus classiques aux plus originales… Arles offre également son écrin à de nombreux festivals de musique : Le festival Les Suds en juillet, avec plus de 60 concerts de musique de la Méditerranée, d’Afrique et d’Amérique du sud. Les escales du Cargo de Nuit propose un festival très rock, fin juillet. Le Forum Lyrique International organise chaque année un concours de jeunes chanteurs lyriques, début juin, dans le cadre magnifique de la cour de l’Archevêché d’Arles. Jazz in Arles organise en mai, dans la chapelle du Méjan un festival présentant des jeunes talents et artistes reconnus.. Les concerts et soirées avec le groupe Chico et les Gypsies. Arles - Art de vivre © Philippe Ramon Lion édition française - N°692 // .65



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lion numéro 692 septembre 2016 Page 1Lion numéro 692 septembre 2016 Page 2-3Lion numéro 692 septembre 2016 Page 4-5Lion numéro 692 septembre 2016 Page 6-7Lion numéro 692 septembre 2016 Page 8-9Lion numéro 692 septembre 2016 Page 10-11Lion numéro 692 septembre 2016 Page 12-13Lion numéro 692 septembre 2016 Page 14-15Lion numéro 692 septembre 2016 Page 16-17Lion numéro 692 septembre 2016 Page 18-19Lion numéro 692 septembre 2016 Page 20-21Lion numéro 692 septembre 2016 Page 22-23Lion numéro 692 septembre 2016 Page 24-25Lion numéro 692 septembre 2016 Page 26-27Lion numéro 692 septembre 2016 Page 28-29Lion numéro 692 septembre 2016 Page 30-31Lion numéro 692 septembre 2016 Page 32-33Lion numéro 692 septembre 2016 Page 34-35Lion numéro 692 septembre 2016 Page 36-37Lion numéro 692 septembre 2016 Page 38-39Lion numéro 692 septembre 2016 Page 40-41Lion numéro 692 septembre 2016 Page 42-43Lion numéro 692 septembre 2016 Page 44-45Lion numéro 692 septembre 2016 Page 46-47Lion numéro 692 septembre 2016 Page 48-49Lion numéro 692 septembre 2016 Page 50-51Lion numéro 692 septembre 2016 Page 52-53Lion numéro 692 septembre 2016 Page 54-55Lion numéro 692 septembre 2016 Page 56-57Lion numéro 692 septembre 2016 Page 58-59Lion numéro 692 septembre 2016 Page 60-61Lion numéro 692 septembre 2016 Page 62-63Lion numéro 692 septembre 2016 Page 64-65Lion numéro 692 septembre 2016 Page 66-67Lion numéro 692 septembre 2016 Page 68-69Lion numéro 692 septembre 2016 Page 70-71Lion numéro 692 septembre 2016 Page 72-73Lion numéro 692 septembre 2016 Page 74-75Lion numéro 692 septembre 2016 Page 76-77Lion numéro 692 septembre 2016 Page 78-79Lion numéro 692 septembre 2016 Page 80-81Lion numéro 692 septembre 2016 Page 82-83Lion numéro 692 septembre 2016 Page 84-85Lion numéro 692 septembre 2016 Page 86-87Lion numéro 692 septembre 2016 Page 88-89Lion numéro 692 septembre 2016 Page 90-91Lion numéro 692 septembre 2016 Page 92-93Lion numéro 692 septembre 2016 Page 94-95Lion numéro 692 septembre 2016 Page 96-97Lion numéro 692 septembre 2016 Page 98-99Lion numéro 692 septembre 2016 Page 100