Lion n°692 septembre 2016
Lion n°692 septembre 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°692 de septembre 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lions Club International

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 11,7 Mo

  • Dans ce numéro : les centres internationnaux francophones édition 2016.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
National .16 // Lion édition française - N°692 « Nous dépasserons nos objectifs » Jean Oustrin L’objectif fixé est de servir 100 millions de personnes dans le monde au 31 décembre 2017, où en est le Lions Clubs International ? J.O. – L’année Lions n’étant pas l’année calendaire mais s’étendant de juillet à juin, la véritable date butoir est le 30 juin 2018. Mais quelle que soit cette date de référence l’objectif sera atteint. À ce jour le détail des chiffres est le suivant pour les quatre défis : - Faire participer les jeunes : 33 millions - Défendre notre environnement : 29,5 millions - Partager la vue : 15,5 millions - Soulager la faim : 21,5 millions Nous sommes déjà à 99,5 millions à mi-août 2016. C’est presque une tradition, depuis nos campagnes Sight First, de dépasser nos objectifs. Les Lions sont dévoués et généreux ; encore une fois nous dépasserons nos objectifs. Je pense qu’il faut aussi remarquer que le plus important engagement des Lions du monde se tourne vers la jeunesse et que le deuxième thème le plus mobilisateur se révèle être l’environnement. Ceci signe une évolution de notre mouvement qui s’adapte aux exigences du temps présent même si, raisonnant en termes de nombre de clubs propos recueillis par Philippe Colombet Past-directeur international, Jean Oustrin est le coordinateur du centenaire du lionisme qui sera fêté en 2017, nous avons plusieurs questions à lui poser... engagés, la défense de la vue reste un thème très mobilisateur ce qui est bien ancré dans notre histoire. Évoluer sans se déjuger, rester fidèle à ses valeurs et à ses engagements ; c’est la signature du lionisme. Quelle est à ce jour la contribution de notre District Multiple 103 ? J.O. – Il est difficile de la chiffrer avec précision car les derniers rapports ne nous sont pas tous parvenus. Mais nous devons totaliser plus de 800 000 personnes bénéficiaires dans les quatre domaines d’intervention fixés : vue, jeunesse, faim et environnement. Nous devons faire le point avec les coordonnateurs de district en ce mois de septembre Comment le thème « Là où il y a un besoin, il y a un Lion », est-il déployé et perçu ? J.O.- La formule telle que traduite en français est bien reçue par les Lions eux-mêmes qui y trouvent la confirmation de la grande variété de leurs actions s’adressant à des populations très diverses. Nos responsables de la communication se la sont appropriée et la déclinent avec talent dans leurs différentes interventions. Je pense que la formule est heureuse et bien perçue si j’en
crois les retours que j’ai. Quant à la perception hors de notre association, je n’ai pas de données me permettant d’en juger. Peux-tu nous parler du travail des « coordinateurs de district » et leurs retours sur l’action des Lions ? J.O. – Les coordonnateurs de district font un travail exceptionnel au contact direct des Clubs. Ce sont eux les véritables artisans du succès par l’incitation constante auprès des responsables locaux. Mais il faut reconnaître que les responsables de Club sont trop discrets sur leurs activités et les services qu’ils assurent. Ils doivent toujours être invités à les déclarer au LCI afin qu’ils soient comptabilisés dans le total général. C’est un des rôles des coordonnateurs de district, rôle qui leur donne souvent quelques soucis. Célébrer notre Centenaire intéresse-t-il le public non Lions ? J.O. – Je ne suis pas certain que nous soyons déjà arrivés à intéresser vraiment nos communautés locale ou nationale. Mais les uns et les autres nous travaillons dans ce sens ; l’actualité et les échos qu’elle déclenche dans les médias et chez les responsables comme chez nos compatriotes ne nous aident pas. Sauf à capitaliser sur les besoins qui naissent d’événements tragiques... ce n’est pas dans notre philosophie. Peux-tu nous parler des idées et suggestions les plus intéressantes reçues des clubs pour notre Centenaire ? J.O. – Nous n’avons pas souhaité que les actions Centenaire soient uniformes dans l’ensemble du D.M. Les conditions, l’environnement sont très variables d’une région à l’autre. Cependant il est vrai que certaines actions devraient être reprises par l’ensemble des Districts : nettoyage de berges de routes (défi 77), dépistage du diabète (Leader diabète), Boîte à livres... De plus certaines initiatives ont été déjà portées au niveau national impliquant la vente au profit de nos œuvres par l’intermédiaire de notre Fondation. : agenda, cuvée de champagne, rose, montre, timbre-poste à valeur faciale… autant de façon de promouvoir la « marque Centenaire Lions ». Par-delà la journée du Centenaire, quel autre rôle verrais-tu jouer par la Convention de Nantes dans les cérémonies du Centenaire ? J.O. – Si la disposition des lieux le permet, une vitrine grand public serait intéressante pour présenter nos actions et réalisations depuis que le lionisme est présent en France. « C’est presque une tradition, depuis nos campagnes Sight First de dépasser nos objectifs. Les Lions sont dévoués et généreux. » Ce serait un magnifique coup de projecteur qu’il faut donner non, à l’intérieur de notre Association – nous sommes convaincus –, mais à l’extérieur. Cette Convention doit être suffisamment brillante et exceptionnelle pour que les médias en parlent, soulignant ainsi, aux yeux du plus grand nombre, la santé et la vitalité de notre Association. Je ne doute pas que nous puissions y parvenir. Lion édition française - N°692 // .17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lion numéro 692 septembre 2016 Page 1Lion numéro 692 septembre 2016 Page 2-3Lion numéro 692 septembre 2016 Page 4-5Lion numéro 692 septembre 2016 Page 6-7Lion numéro 692 septembre 2016 Page 8-9Lion numéro 692 septembre 2016 Page 10-11Lion numéro 692 septembre 2016 Page 12-13Lion numéro 692 septembre 2016 Page 14-15Lion numéro 692 septembre 2016 Page 16-17Lion numéro 692 septembre 2016 Page 18-19Lion numéro 692 septembre 2016 Page 20-21Lion numéro 692 septembre 2016 Page 22-23Lion numéro 692 septembre 2016 Page 24-25Lion numéro 692 septembre 2016 Page 26-27Lion numéro 692 septembre 2016 Page 28-29Lion numéro 692 septembre 2016 Page 30-31Lion numéro 692 septembre 2016 Page 32-33Lion numéro 692 septembre 2016 Page 34-35Lion numéro 692 septembre 2016 Page 36-37Lion numéro 692 septembre 2016 Page 38-39Lion numéro 692 septembre 2016 Page 40-41Lion numéro 692 septembre 2016 Page 42-43Lion numéro 692 septembre 2016 Page 44-45Lion numéro 692 septembre 2016 Page 46-47Lion numéro 692 septembre 2016 Page 48-49Lion numéro 692 septembre 2016 Page 50-51Lion numéro 692 septembre 2016 Page 52-53Lion numéro 692 septembre 2016 Page 54-55Lion numéro 692 septembre 2016 Page 56-57Lion numéro 692 septembre 2016 Page 58-59Lion numéro 692 septembre 2016 Page 60-61Lion numéro 692 septembre 2016 Page 62-63Lion numéro 692 septembre 2016 Page 64-65Lion numéro 692 septembre 2016 Page 66-67Lion numéro 692 septembre 2016 Page 68-69Lion numéro 692 septembre 2016 Page 70-71Lion numéro 692 septembre 2016 Page 72-73Lion numéro 692 septembre 2016 Page 74-75Lion numéro 692 septembre 2016 Page 76-77Lion numéro 692 septembre 2016 Page 78-79Lion numéro 692 septembre 2016 Page 80-81Lion numéro 692 septembre 2016 Page 82-83Lion numéro 692 septembre 2016 Page 84-85Lion numéro 692 septembre 2016 Page 86-87Lion numéro 692 septembre 2016 Page 88-89Lion numéro 692 septembre 2016 Page 90-91Lion numéro 692 septembre 2016 Page 92-93Lion numéro 692 septembre 2016 Page 94-95Lion numéro 692 septembre 2016 Page 96-97Lion numéro 692 septembre 2016 Page 98-99Lion numéro 692 septembre 2016 Page 100