Lion n°671 octobre 2014
Lion n°671 octobre 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°671 de octobre 2014

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lions Club International

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 19,3 Mo

  • Dans ce numéro : la jeunesse, une force en mouvement.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 62 - 63  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
62 63
VIECULTURELLE PEINTURE Frédéric Menguy Peintre du patrimoine Peintre du bonheur et de la sérénité, Menguy qui nous a quittés en 2007, n’avait pourtant pas eu une jeunesse facile. Né à Paris en 1927, il est donc adolescent durant la Seconde Guerre mondiale. Après la Libération, il étudie la comptabilité, car il faut vivre mais, dès sa majorité, il s’empresse de se rendre aux cours du soir pour apprendre à dessiner. Pendant plusieurs années, il partage ainsi son temps entre les chiffres d’un agent de change et sa passion pour le dessin. Dès 1951 (il a alors 24 ans), il est admis au cours préparatoire de professeur de dessin. À la fin de 1952, il aura réussi la première partie du cursus et obtiendra son diplôme l’année suivante. 62i LION EN FRANÇAIS N°671 Parmi les quelque soixante toiles qui constituent notre patrimoine pictural, il en est une qui se distingue par son sujet, ses couleurs, son aspect bon enfant : les « Deux clowns en coulisse » de Frédéric Menguy. Cette toile représente à elle seule les caractéristiques de l’artiste et cette joie de vivre qui explose tout au long de sa peinture. On pourrait la résumer en quatre mots : la rondeur pour le trait, le rose pour la couleur, les fleurs et le cirque pour ses sujets de prédilection. par Jean-Claude Chalançon Il lui faudra attendre encore le 15 février 1957 pour accrocher les toiles de sa première exposition au Théâtre du Tertre à Montmartre. Le voilà lancé ; il ne va plus s’arrêter. Bien qu’il demeure professeur de dessin pendant plus de vingt années, il va cumuler durant la même période les expositions individuelles et, bien sûr, les salons, à commencer dès 1957 par celui des Indépendants. Il devient également sociétaire du Salon d’automne. Après avoir été admis à la Société nationale des Beaux- Arts, il participe en 1958 à l’exposition dite des « Trois Tendances » et, à nouveau, aux Indépendants ainsi qu’à di- À gauche : Bouquet à la fenêtre 55 x 46 cm. À droite : Sortie des voiliers 46 x 38 cm. » Galerie Lætitia Brie Comte Robert
verses manifestations. L’année suivante, il réalise sa première lithographie en noir et blanc. Puis, chaque année lui apportera dorénavant une moisson d’occasions de se faire connaître : Peintres Témoins de leur temps (1962), Salon d’Automne (1967), galeries : notamment Emmanuel David à Paris et Christiane Vallée à Clermont-Ferrand, à intervalles réguliers tout au long des années de 1970 à 1990. S’il fallait citer toutes les galeries qui l’ont exposé, le format de cet article n’y suffirait pas ! L’année 1963 le voit invité dans le Roussillon par la ville de Saint-Cyprien. Les couleurs de la région vont l’influencer pour le reste de sa carrière. En 1967, il s’installe à Perpignan. Il y connaîtra une brillante rétrospective de son œuvre en 1994. Entre-temps, il aura été lauréat du Prix de la Critique à la galerie Saint-Placide en 1968, et il aura produit en 1973 quelque vingt lithographies de natures mortes pour le compte de la « Collector’s Guild » de New York. De 1997 à 2000, on retrouve à nouveau ses toiles dédiées au cirque à la galerie Drouant à Paris : Sur la piste et Cheval star, notamment. Au cours de ces mêmes années, il expose à Lyon à la galerie Saint-Hubert, puis à Montpellier chez Réno en 2003. Ses tableaux sont également présents aujourd’hui dans de nombreux musées : Versailles, Francfort, Saint-Cyprien, Angers, Saint-Maur ainsi qu’à Dimona en Israël, entre autres. Parallèlement à cette omniprésence en France, Menguy est également sollicité dans le monde entier. Dès 1963, il exporte ses toiles en Allemagne à Francfort-sur-le-Main, puis en 1965-1967 à New York et Southampton (UK). 1968 : Palm Beach ; 1970 : Miami, Lausanne ; 1971 : c’est au tour de l’Amérique latine à Caracas ; en 1973 : Genève ; et en 1980, le voilà en Afrique, successivement à Abidjan et Libreville ! À gauche : Jeune fille avec les clowns 46 x 38 cm. À droite : Les zèbres noirs au cirque 55 x 46 cm. » Galerie Lætitia Brie Comte Robert Frédéric Menguy est membre du collège des artistes donateurs du Patrimoine Culturel du Lions Clubs de France. Les années passent. L’Amérique l’accueille à nouveau : Washington en 1991, puis Genève encore en 1992 ainsi que Tokyo (Tokio Art Show), et enfin Dubaï en 1999. Il contribue alors à la réalisation de la plus longue toile jamais peinte dans le monde au profit de Médecins sans frontières. Frédéric Menguy est aussi un mécène : déjà en 1974, il avait édité une lithographie dont la vente était destinée à la sauvegarde de la chapelle de Pont d’Ain. Travailleur aussi éclectique qu’infatigable, il crée de nombreuses illustrations, réalise des affiches ainsi que les cartons de nombreuses tapisseries : la ville de Saumur le sollicite à deux reprises pour l’affiche de sa foire-exposition de 1968, puis en 1988 pour le Musée de la Carte postale. En 1983, il avait déjà créé l’affiche du cinquantenaire du Tennis-Club de Suresnes, puis en 1988 celle de la Biennale France-Japon. Concernant les tapisseries, il collabore aux créations de l’atelier Pinton avec Les Chevaux bleus (200 x 300 cm) ainsi que Cavalcade (140 x 175 cm). On peut aussi contempler ses lithographies à la Bibliothèque nationale… Bref, Menguy le rêveur, Menguy le poète est également un géant ! Quand on lui faisait compliment d’une telle activité, il répondait : « Je souffre lorsque je ne travaille pas, je souffre encore lorsque je travaille, car rien ne vient comme j’aimerais que ce soit… C’est peut-être là ce qu’on appelle le bonheur du peintre ! » Il laisse derrière lui le souvenir d’un acteur de la grâce, du rêve et de la douceur de vivre ainsi qu’une œuvre considérable comme nous venons de le voir. La présence aujourd’hui de ses peintures et de ses diverses créations dans les musées, au sein de très nombreuses galeries ainsi qu’au programme de toutes les salles de ventes, confère une valeur inestimable à ces Deux clowns en coulisse qui font partie de notre patrimoine. N°671 LION EN FRANÇAIS 63



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lion numéro 671 octobre 2014 Page 1Lion numéro 671 octobre 2014 Page 2-3Lion numéro 671 octobre 2014 Page 4-5Lion numéro 671 octobre 2014 Page 6-7Lion numéro 671 octobre 2014 Page 8-9Lion numéro 671 octobre 2014 Page 10-11Lion numéro 671 octobre 2014 Page 12-13Lion numéro 671 octobre 2014 Page 14-15Lion numéro 671 octobre 2014 Page 16-17Lion numéro 671 octobre 2014 Page 18-19Lion numéro 671 octobre 2014 Page 20-21Lion numéro 671 octobre 2014 Page 22-23Lion numéro 671 octobre 2014 Page 24-25Lion numéro 671 octobre 2014 Page 26-27Lion numéro 671 octobre 2014 Page 28-29Lion numéro 671 octobre 2014 Page 30-31Lion numéro 671 octobre 2014 Page 32-33Lion numéro 671 octobre 2014 Page 34-35Lion numéro 671 octobre 2014 Page 36-37Lion numéro 671 octobre 2014 Page 38-39Lion numéro 671 octobre 2014 Page 40-41Lion numéro 671 octobre 2014 Page 42-43Lion numéro 671 octobre 2014 Page 44-45Lion numéro 671 octobre 2014 Page 46-47Lion numéro 671 octobre 2014 Page 48-49Lion numéro 671 octobre 2014 Page 50-51Lion numéro 671 octobre 2014 Page 52-53Lion numéro 671 octobre 2014 Page 54-55Lion numéro 671 octobre 2014 Page 56-57Lion numéro 671 octobre 2014 Page 58-59Lion numéro 671 octobre 2014 Page 60-61Lion numéro 671 octobre 2014 Page 62-63Lion numéro 671 octobre 2014 Page 64-65Lion numéro 671 octobre 2014 Page 66-67Lion numéro 671 octobre 2014 Page 68-69Lion numéro 671 octobre 2014 Page 70-71Lion numéro 671 octobre 2014 Page 72-73Lion numéro 671 octobre 2014 Page 74-75Lion numéro 671 octobre 2014 Page 76-77Lion numéro 671 octobre 2014 Page 78-79Lion numéro 671 octobre 2014 Page 80-81Lion numéro 671 octobre 2014 Page 82-83Lion numéro 671 octobre 2014 Page 84-85Lion numéro 671 octobre 2014 Page 86-87Lion numéro 671 octobre 2014 Page 88-89Lion numéro 671 octobre 2014 Page 90-91Lion numéro 671 octobre 2014 Page 92-93Lion numéro 671 octobre 2014 Page 94-95Lion numéro 671 octobre 2014 Page 96-97Lion numéro 671 octobre 2014 Page 98-99Lion numéro 671 octobre 2014 Page 100