Liaisons n°90 aoû 07 à jan 2008
Liaisons n°90 aoû 07 à jan 2008
  • Prix facial : 2 €

  • Parution : n°90 de aoû 07 à jan 2008

  • Périodicité : irrégulier

  • Editeur : Préfecture de Police

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 6,2 Mo

  • Dans ce numéro : 24 heures chrono à la Préfecture de Police... 8 tranches de vie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
Spécial 24 heures à la PP 1r+tl, : Péril en la demeure 11:56 rue de la fontaine au roi, 11 ème arrondissement Au fond d’une cour, Sophie Carton, architecte de sécurité, gravit un petit escalier en colimaçon. « Cela fait des mois que je relance le syndic pour qu’il incite les propriétaires à faire des travaux dans un appartement du 4 ème étage. Je vais voir si le chantier a démarré. J’ai rendez-vous avec le syndic dans un quart d’heure ». Dans ce vieil immeuble, il n’y a pas d’ascenseur, mais de très mauvaises odeurs et des gravats sur les paliers. Liaisons n°90 août - septembre - octobre 2007 16 Elle frappe à la porte de la locataire : « Bonjour madame, je suis l’architecte de la préfecture, je suis venue il y a plusieurs mois. Il y avait des dégâts dans votre cuisine, je viens voir si les travaux ont été faits ». « Non, rien n’a bougé », répond la femme qui vit dans ce tout petit studio où des milliers de vêtements sont entassés. Sophie se dirige vers la minuscule cuisine attenante. Elle constate que les traces d’infiltration en provenance des sanitaires de l’appartement du dessus sont toujours là. Comme le laisse entrevoir le plafond largement perforé, le plancher du haut, étayé, n’a toujours pas été refait et il présente un risque d’effondrement. La gardienne de l’immeuble vient trouver Sophie : « La personne du syndic s’excuse, elle a oublié votre rendez-vous. Vous pouvez la rappeler ». Après trois visites suivies de prescriptions de travaux non suivies d’effet et un syndic défaillant qui la « fuit » en permanence, Sophie estime qu’il est temps de prendre un arrêté de péril d’immeuble. Préparé par le bureau de la sécurité de l’habitat de la Préfecture de Police, celui-ci sera signé du Préfet de Police et enjoindra aux copropriétaires d’effectuer les travaux prescrits dans un délai précis. « Si ce délai n’est pas respecté, le Préfet de Police réalisera les travaux d’office et la facture sera imposée aux propriétaires », précise Sophie.
Un salon sous surveillance 12:03 parc des expositions porte de versailles, 15 ème arrondissement En cette fin de matinée, l’allée centrale du Parc des expositions est le théâtre d’un ballet incessant de camions de toutes nationalités. Plus de 1100 exposants finalisent l’installation de leur stand en vue de l’ouverture de la Foire de Paris qui a lieu demain. 650 000 visiteurs y sont attendus. Une telle fréquentation nécessite un dispositif de sécurisation important. Dans la vigie installée dans l’un des bâtiments du Parc, Frédéri Cheyre, le commissaire central du 15 ème arrondissement, s’est déplacé pour briefer la quarantaine de policiers volontaires venus de tous les arrondissements de Paris. « Vous serez chargés de patrouiller dans les allées et aux abords du Parc, avec le renfort de la bac en civil, mais vous serez aussi fréquemment requis à l’intérieur des halls par le service de sécurité interne, les visiteurs et les exposants ; ce type d’événement suscite des vols à l’étalage et des vols à la tire. Soyez également très vigilants aux colis suspects car ce salon peut être une cible. Vous devrez conduire les personnes interpellées Spécial 24 heures à la PP dans cette vigie, qui comporte une cellule de dégrisement ». Dès la fin de la réunion, sur les conseils du brigadier major Claude Dupuy, qui dirige la Mission de prévention et de communication du commissariat, les policiers se répartissent dans les huit halls pour inviter les commerçants à enfermer leurs effets dans des remises et à ne pas laisser traîner d’objets sur les étalages. Après avoir arpenté le hall central de la Foire pour se faire une bonne idée de la physionomie des lieux, Frederi Cheyre prend la direction du restaurant où il doit déjeuner avec quelques collaborateurs. 17 août - septembre - octobre 2007 n°90 Liaisons r



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :