Les Défis du CEA n°241 jui/aoû 2020
Les Défis du CEA n°241 jui/aoû 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°241 de jui/aoû 2020

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : CEA

  • Format : (200 x 255) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 3 Mo

  • Dans ce numéro : dossier énergies, pour un mix décarboné.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
32 ICI & LÀ ICI & LÀ L’ACTU DU CEA LE COUP DE e Le climat en 100 questions Comment le climat des mille dernières années a-t-il varié ? En quoi le changement climatique produit par l’homme est-il inédit ? La sécurité alimentaire est-elle en danger ? « L’objectif de ce livre est de transmettre, en cent questions/réponses concises, l’essentiel de ce que chaque citoyen doit savoir pour dialoguer avec ses élus sur la politique climatique. (…) Pour apprécier les risques climatiques et les moyens d’y remédier, il faut aussi recourir à des informations sur les ressources naturelles, les énergies, l’économie, les systèmes politiques. C’est pourquoi ce livre résulte d’un travail à quatre mains (…) », indiquent les auteurs. Gilles Ramslein Sylessire Huet LE CLIMAT en ÎBO questions Le climat en 100 questions Gilles Ramstein, directeur de recherche au CEA ; Sylvestre Huet, journaliste scientifique (blog Sciences 2). Éditions Tallandier, 16,90 € . PROGRAMME EUROPEEN Inventer les batteries du futur Les batteries constituent l’une des technologies clés pour décarboner notre économie, aussi bien pour électrifier les véhicules que pour intégrer les énergies renouvelables intermittentes dans le réseau électrique. Les modèles du futur devront pour cela être ultraperformants, fiables, sûrs, durables et financièrement accessibles. C’est l’objectif de l’initiative européenne Battery 2030+. START-UP Dans les rues de San Francisco Lancée il y a un an en mobilisant 17 partenaires de l’industrie et de la recherche, dont le CEA, elle a dévoilé en mars dernier sa feuille de route de recherche à long terme. Celle-ci s’articule autour de trois axes  : conception numérique des matériaux et des interfaces grâce à l’intelligence artificielle, intégration de nouvelles fonctions (capteurs et autoréparation) et recyclage. SR À San Francisco, la qualité de l’air est analysée en temps réel pour mieux contrôler la pollution. Et c’est en partie grâce à eLichens, une petite start-up française qui commercialise une technologie du CEA-Leti. Son système mesure en temps réel les taux de dioxyde de carbone, de dioxyde d’azote, d’ozone, de méthane (indique les fuites de gaz) et de particules fines. Ceci grâce à des capteurs de gaz optiques miniaturisés, à bas coût et à faible consommation énergétique, utilisant une technologie sur puce en silicium. CW Guillaudin/CEA LES DÉFIS DU CEA #241 ← Ci-contre Composants des accumulateurs Li-ion au format 18650 développés au CEA. ACCORD DE RECHERCHE Solaire à haut rendement L’IPVF 1 et le CEA (à l’Ines) 2 joignent leurs forces dans un programme de recherche commun pour développer une filière française de cellules photovoltaïques à haut rendement. Le dispositif associe deux technologies majeures  : des matériaux pérovskites (composés halogènes aux propriétés optiques et électroniques flexibles, particulièrement intéressantes pour le photovoltaïque) et des cellules silicium à hétérojonction (une technologie de rupture par rapport au standard le plus répandu dans l’industrie mondiale). Alors que les cellules photovoltaïques du marché affichent un rendement de conversion de 19 à 20%, celui attendu via cette nouvelle collaboration devrait atteindre les 30%. SR 1. Institut photovoltaïque d’Île-de-France (Palaiseau). 2. Le CEA pilote l’activité de R&D de l’Institut national de l’énergie solaire (Le Bourget-du-Lac). ↓ Ci-dessous Pyramides de silicium recouvertes de pérovskite. EPFL
DisobeyArt/Shutterstock LES DÉFIS DU CEA #241 ICI & LÀ 33 PROJET EUROPEEN En avant les bioplastiques Quelles solutions pour en finir avec les déchets plastiques, l’un des pires fléaux pour les océans et la faune qu’ils abritent ? C’est l’ambition du vaste projet européen SeaLive 1, qui réunit 24 partenaires (industrie, recherche et ONG), dont le CEA. Ensemble, ils développeront des plastiques 100% biosourcés, biodégradables ou recyclables, en favorisant les stratégies d’économie circulaire, et sans nuire à la production de biomasse pour l’alimentation. Pour relever le défi, les chercheurs de la Plateforme microalgues et bioprocédés du CEA 2 pousseront des microalgues à produire de l’amidon, qui sera ensuite transformé en résine plastique par d’autres partenaires du projet. « Les microalgues produisent aussi des pigments qui pourraient par exemple être utilisés comme additifs afin de ralentir le vieillissement des bioplastiques », ajoute Gatien Fleury, ingénieur-chercheur au CEA. D’autres matières premières, produites par des bactéries, sont aussi à l’étude au sein de SeaLive. Nourries avec des déchets, de la canne à sucre ou des boues de stations d’épuration, certaines souches bactériennes produisent en effet des biopolymères aux caractéristiques similaires à celles des plastiques issus des ressources fossiles. Des pistes sérieuses qui, espérons-le, contribueront à diminuer la pollution des terres et océans. SR 1. Financé par le programme de recherche et d’innovation Horizon 2020 de l’UE (convention n o 862910). 2. Cité des énergies, CEA Cadarache. → www.sealive.eu -lm PRODUCTION MONDIALE DE PLASTIQUE Une croissance exponentielle 1950 1,5 Mt/* I (0 DÉCHETS RECYCLAGE 14% recyclés 1989 100 Mt 6,3 milliards de tonnes de déchets plastiques accumulés entre 1950 et 2017 (décharges, jetés dans la nature et dans les océans). Près de la moitié sont des emballages. 14% incinérés 40% en décharge 32% jetés dans la nature 2018 360 Mt (11 t/s.) Utilisation par secteur industriel en% (2017) 9,2 milliards de tonnes de 1950 à 2017 1 million de bouteilles plastiques vendues par minute Équipements industriels  : 0,7% Appareils électriques et électroniques  : 4,3% Transports  : 6,6% Textiles  : 14,2% BTP  : 16,2% Emballages  : 36% Autres  : 11,7% Biens de consommation  : 10,3% 12 millions de tonnes par an jetés dans les océans + de 400 ans Durée de vie du plastique Monde Europe 30% recyclés 39% incinérés 31% en décharge



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :