Les Défis du CEA n°194 novembre 2014
Les Défis du CEA n°194 novembre 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°194 de novembre 2014

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : CEA

  • Format : (200 x 297) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,2 Mo

  • Dans ce numéro : dossier sur la radiothérapie conformationnelle 3D.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
grand angle à doséo, la radiothérapie soigne sa dose• FUI  : (Fonds unique interministériel) programme destiné à soutenir la recherche appliquée, pour aider au développement de nouveaux produits et services susceptibles d’être mis sur le marché à court ou moyen terme. Note  : 1. Comité en cours de création. Actuellement participent la Société Française de physique médicale, la Société Française de radiothérapie oncologique et l'Autorité de sûreté nucléaire. interview Bénédicte Poumarède, Chercheuse au CEA-List et responsable de la plateforme Doseo, une plateforme multipartenariale aux missions variées « Innover, maîtriser, former et rapprocher » sont les maîtres mots de Doseo. Le point sur cette nouvelle infrastructure au service de la recherche, de la formation, et des industriels, avec Bénédicte Poumarède, chercheuse au CEA-List et responsable de la plateforme. Comment se présente la plateforme Doseo ? Doseo est une infrastructure de 2 400 m² implantée sur le centre CEA de Saclay. Elle abrite un espace d’accueil de 1000 m², avec bureaux et salles de réunion, et un espace de formation de 400 m² comprenant des salles d’études et de conférences. Au sous-sol se trouve le plateau technologique, lui aussi de 1000 m², où sont installés des équipements de radiothérapie et d’imagerie de dernière génération. Portée par le CEA, cette plateforme unique en Europe est opérationnelle depuis octobre 2014, et 35 chercheurs du CEA-List y sont installés. Avec l'implication d'enseignants-chercheur de l'INSTN, ils peuvent partager leur expertise auprès des partenaires industriels, des cliniciens, des acteurs réglementaires et académiques, des chercheurs et des visiteurs en les accueillant au sein de locaux adaptés à leurs activités de R&D ou de formation. Une dimension multipartenariale qui rapproche pour la première fois tous ces acteurs, locaux et nationaux, au sein d’une même infrastructure. Comment sont orientées les activités de Doseo ? En rapprochant ainsi les acteurs de la radiothérapie, nous souhaitons accompagner le développement de solutions hautes technologies et logicielles dans ce domaine, accélérer et solidifier la culture sécurité et garantir des références métrologiques de qualité. Par ailleurs, nous proposons de nouveaux services et des formations inédites. Dans ce but, les trois organismes fondateurs, avec les membres du comité des programmes 1, contribuent activement à l’animation et à la coordination des programmes de recherche et de formation de Doseo, en cohérence avec les besoins actuels et futurs du domaine. Labellisée par le pôle de compétitivité Medicen Paris Région en 2010, Doseo a ainsi été sélectionnée en tant que « plateforme d’innovation du FUI• ». Nous travaillons de la R&D au transfert technologique, avec comme volonté de contribuer au dynamisme de l’industrie française dans ce domaine car nous avons très peu d’équipementiers médicaux en France. Or, Doseo est également un terreau favorable à l’éclosion de start-up… Concrètement quelles sont les offres de la plateforme aux partenaires ? En plus des projets de R&D avec des collaborateurs sur toute la chaîne de valeur de la radiothérapie, nous proposons de tester des produits innovants comme des logiciels ou des détecteurs… et de réaliser des démonstrations de produits en conditions réelles pour des clients. Nous procédons également à des validations expérimentales dans le cadre de projets de R&D collaborative, à l’échelle nationale ou européenne, ou de partenariats industriels bilatéraux, ou encore des validations précliniques sur la qualité et la sécurité de nouveaux produits. Via l’INSTN, nous élaborons et proposons de nouveaux parcours pédagogiques adaptés aux évolutions technologiques pour former des étudiants et des professionnels de santé. De nombreux acteurs académiques et industriels ont déjà manifesté leur intérêt pour collaborer aux projets de la plateforme. Esprimedet Elekta ont notamment signé un accord de partenariat avec le CEA. 18 Les défis du CEA Plus d’informations sur www.cea.fr A. Lorec/CEA
Mesurer et modéliser la juste dose  : deux axes forts de r&d Pour maîtriser la dose de rayonnement délivrée au patient, encore faut-il savoir la mesurer précisément. C’est pourquoi la dosimétrie constitue l’un des axes de recherche mené par le CEA-List au sein de Doseo. Second axe, la modélisation, pour pouvoir affiner les traitements et mieux caractériser les équipements, en collaboration avec les industriels. CEA La maîtrise de la dose délivrée constitue l’enjeu majeur de la radiothérapie. Elle passe par le développement de nouvelles briques technologiques et logicielles pour les intégrer dans des systèmes complets et cohérents, toujours plus sûrs plus performants. Pour mener ces multiples projets R&D, deux laboratoires de l'institut CEA-List se sont installés dans les locaux de la plateforme Doseo, l’un spécialisé dans la mesure de la dose, l’autre dans la simulation. De l’importance de l’étalonnage Le Laboratoire national Henri Becquerel (LNHB) est le laboratoire de métrologie française pour les rayonnements ionisants. Ses activités en métrologie de la dose, autrement dit dosimétrie, consistent à développer de nouveaux dispositifs de détection des rayonnements appelés dosimètres « primaires », afin d’établir les étalons. Utilisés pour l'établissement des références ou le contrôle de la dose reçue pendant un traitement, ces derniers reposent sur des techniques de mesure telles que la calorimétrie, l'ionométrie et la dosimétrie chimique. Un dispositif de qualité médicale devant être à la fois précis et très sensible, il faut l’adapter à la nature, à l’intensité et à l’énergie du rayonnement considéré. Or, ces paramètres évoluent constamment avec l’apparition de techniques d’irradiation innovantes telles que la radiothérapie conformationnelle par modulation d’intensité. Les faisceaux y sont de plus en plus complexes et fins, pour minimiser la dose 1 reçue par les tissus sains. Adapter la précision de la mesure à la taille du faisceau « Pour vous donner un ordre de grandeur, la référence actuelle en radiothérapie est établie pour un faisceau de 10 x 10 cm 2. Mais il existe déjà des traitements avec des faisceaux de diamètre inférieur à 1 cm ! » précise Valentin 4 Étalonnage d’une chambre d’ionisation avec l’accélérateur médical du LNHB. Novembre 2014 N°194 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :