Les Défis du CEA n°164 octobre 2011
Les Défis du CEA n°164 octobre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°164 de octobre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : CEA

  • Format : (200 x 297) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 4,1 Mo

  • Dans ce numéro : nanocaractérisation... les paparazzis de l'atome.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
PLUS D’INFORMATIONS SUR 18 Ils en parlent les défis du cea www.cea.fr octobre 2011 CEA 3 QUESTIONS À JEAN-CHARLES GUIBERT ↖ PROPOS RECUEILLIS PAR : Claire Abou OBJECTIF TRANSFERT TECHNOLOGIQUE Avec une constante progression du nombre de brevets déposés et de start-up créées, le CEA réaffirme sa politique volontaire de valorisation de la recherche. Explications. 1 Pourquoi et comment le CEA valorise-t-il ses recherches ? J.-C. G. | La valorisation de ses activités de recherche fait historiquement partie des missions dévolues au CEA. Elle se traduit principalement par des opérations de transfert technologique, formalisées dans des contrats de R&D dans lesquels la propriété intellectuelle du CEA est engagée. En 2010, 613 brevets prioritaires ont été déposés, positionnant le CEA 4 e dans le classement de l’INPI 1. L’ensemble des contrats du CEA représentait un portefeuille de plus de 2 000 accords actifs, générant directement ou indirectement plus de 857 M € de recettes externes. À titre d’exemple, des collaborations fortes avec des partenaires devenus très stratégiques comme Areva, EDF, STMicroelectronics, Soitec, et plus récemment Renault, sont en place. Le CEA s’investit également dans le soutien à la création d’entreprise, en termes de sensibilisation, maturation et incubation, en privilégiant les créations d’entreprises de haute techno - logie. En 2010, 18 entreprises ont été créées à partir du CEA. 2 Concrètement, quels sont les dispositifs mis en œuvre ? J.-C. G. | Le dispositif de valorisation du CEA s’appuie sur des structures d’aide au transfert au plus près des équipes de recherche. Elles couvrent un très large éventail de services allant du support dans la veille et le marketing, au dépôt et à la gestion de brevets, puis de la contractualisation avec nos partenaires… jusqu’au soutien à la création d’entreprise. Le CEA s’est également doté d’une structure dédiée, CEA Investissement, pour intervenir auprès des start-up dans la phase d’amorçage. Aucun autre organisme de recherche en France n’offre un dispositif aussi complet et reconnu pour son efficacité. Par ailleurs, convaincu que la réussite des transferts technologiques passe également par la mise en œuvre de nouveaux modèles collaboratifs, le CEA a activement contribué à la mise en œuvre du campus d’innovation Minatec 2 à Grenoble. Spécialisé dans le domaine des micro et nanotechnologies, il repose sur une synergie forte entre recherche, industrie et éducation. Aujourd’hui, c’est un modèle unique en Europe, dont la réussite est unanimement saluée. « Aucun autre organisme de recherche en France n’offre de dispositif aussi complet que CEA Investissement, qui intervient auprès des start-up dans la phase d’amorçage. » Jean-Charles Guibert, directeur de la valorisation au CEA et directeur de Minatec 3 Comment expliquez-vous le succès de Minatec ? Quels sont les chiffres ? J.-C. G. | La mutualisation des moyens et des compétences, la proximité entre acteurs, la logique de travail en projet, l’existence de plateformes collaboratives créent une puissante dynamique de travail et attirent les meilleurs talents, mais aussi les partenaires industriels. Minatec a également donné naissance à de nombreuses start-up. Entre 2008 et 2010, 25 sociétés ont été créées et génèrent déjà 250 emplois. La dynamique se poursuit : 20 projets sont en incubation ou en maturation, un chiffre record ! 1. Institut national de la propriété industrielle. 2. Minatec a été créé en 2002 par le CEA, les collectivités locales, la Ville de Grenoble, l’Institut polytechnique de Grenoble et la Caisse des Dépôts et des Consignations.
À voir, à lire, à écouter numéro 164 La science prend ses quartiers Pour la vingtième édition de la Fête de la science, les principaux organismes de recherche, dont le CEA, proposent le premier Quartier des sciences, à Paris. À travers des expositions, des séances de ciné débats, des ateliers pédagogiques et des circuits pédestres, le public découvrira les grandes thématiques de la recherche contemporaine : santé, énergie, environnement, numérique, etc. Une programmation variée qui coïncide avec le centenaire du prix Nobel de chimie de Marie Curie, les 100 ans de la supraconductivité et l’Année internationale de la chimie. www.fetedelascience-idf.fr — Quartier des Sciences | 10, rue Vauquelin | Paris 5 e | Du 12 au 16 octobre 2011 ABONNEMENT GRATUIT Vulgarisation animée Tout commence par un blog où l’auteure entreprend de vulgariser, en bande dessinée, des questions de science. Fort de son succès, elle propose un premier tome qui pointe avec beaucoup d’humour les aberrations scientifiques des films ou des séries TV. La parole est donnée au professeur Moustache qui, en répondant à des lecteurs virtuels et à leurs questions utopico-existentielles (« Quand est-ce qu’on pourra acheter des sabres laser sur eBay ? »), éclaircit de nombreux points. — Tu mourras moins bête. La science, c’est pas du cinéma ! | Marion Montaigne | Ankama Éditions | 14,90 € | http://tumourrasmoinsbete.blogspot.com 3 minutes chrono « Une théorie est une création logique qui reflète les observations expérimentales les plus exactes et la meilleure compréhension du monde et de son fonctionnement. Néanmoins, elle ne représente pas une vérité absolue : elle ne peut capturer que l’état actuel de notre savoir. » C’est en ces termes que l’auteur introduit les 50 théories qu’il explique dans ce très beau livre, en trois minutes : sélection naturelle, big-bang, loi de Moore, chat de Schrödinger, hypothèse Gaïa, théorie du chaos… — 3 minutes pour comprendre les 50 plus grandes théories scientifiques | Paul Parsons | Le Courrier du Livre | 18 € 2 en 1 Côté pile, les enfants tourneront les 8 pages de ce livre documentaire sur l’Espace. Ils découvriront les planètes, le système solaire, les étoiles à travers des illustrations pleines d’humour. Côté face, ils déplieront toutes ces pages pour former un gigantesque jeu de l’oie. Au préalable, ils confectionneront leurs pions-Espace, et même leur toupie-dé. Ils pourront également accrocher cette frise de deux mètres aux murs de leur chambre pour rêver ou jouer… en apesanteur ! — L’espace, livre jeu | Jill Sawyer et Tim Wesson | Le Pommier | collection Albums | 11,90 € | C’est de saison Douze doubles pages pour présenter le paysage sur les 12 mois de l’année et un volet se dépliant à chacune d’elles pour détailler les éléments du décor. Voici comment l’auteur propose aux scolaires de découvrir les transformations de la nature au gré des saisons. Tout y est : changements de température, évolution du rapport jour/nuit, impact sur les rythmes de la faune et de la flore… Et pour en savoir plus, des fiches pédagogiques sont à télécharger sur www.cercle-enseignement.com — La nature au fil des mois | René Mettler | Gallimard Jeunesse | 14,95 € Abonnement en ligne sur http://defis.cea.fr ou par courrier, en nous faisant parvenir sur papier libre vos nom, prénom, adresse et profession à : Les Défis du CEA, Abonnement, CEA-Bâtiment siège, 91191 Gif-sur-Yvette Cedex, France. 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :