Les Défis du CEA n°162 jui/aoû 2011
Les Défis du CEA n°162 jui/aoû 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°162 de jui/aoû 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : CEA

  • Format : (200 x 297) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3 Mo

  • Dans ce numéro : nanosciences... la toxicologie change d'échelle.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 À la pointe les défis du cea juillet-août 2011 LES DEUX FAMILLES DES GÉANTES ROUGES TEXTE : V. T. M. ASTROPHYSIQUE C’est un véritable tour de force ! Une équipe internationale, dont font partie des chercheurs du CEA-Irfu, a réussi à sonder le cœur de « géantes rouges », des étoiles de type solaire en fin de vie 1. Ce vaste consortium de 440 scientifiques spécialisés dans la « sismologie stellaire » a utilisé les données du satellite Kepler de la Nasa pour mesurer, sur plus de 1 300 astres de ce type, certaines oscillations porteuses d’informations sur leurs structures et leurs mouvements internes. Verdict : cette classe d’objets astronomiques est divisée en deux familles, qui correspondent à deux stades successifs de leur évolution, celles qui brûlent de l’hydrogène en couche, et celles qui brûlent de l’hélium en leur cœur. Une étoile pourrait être comparée à une immense cloche qui résonne. En effet, produites par ses mouvements internes, des vibrations la parcourent en tous sens. Si certaines de ces ondes restent à sa périphérie (les ondes acoustiques), d’autres, les ondes de gravité, sont plutôt cantonnées en son cœur radiatif. Ces deux types d’ondes contiennent, un peu comme Coupe d’une « géante rouge » avec les ondes acoustiques se déplaçant en périphérie et les ondes de gravité produites au centre. les ondes sismiques sur Terre, des informations sur le milieu qu’elles ont traversé. Problème : ces ondes de gravité sont excessivement atténuées à la surface. Même dans le cas du Soleil pourtant proche, les variations qu’elles induisent à la surface sont trop ténues pour qu’on puisse, à ce jour, les mesurer individuellement. Sauf pour les « géantes rouges » … « La couche périphérique convective de ces astres a la particularité d’être de très faible épaisseur au regard de leurs parties internes, explique Rafael A. Garcia, chercheur au CEA-Irfu et à l’origine des algorithmes employés pour analyser sismiquement les données de Kepler. Du coup, un instrument comme CoRoT, ou Kepler, peut y détecter des ondes dites mixtes, à fort caractère de gravité. » C’est très exactement ce qu’a fait la collaboration d’astronomes sur plus de 330 « géantes rouges ». Ils ont ainsi confirmé que ces étoiles peuvent être classées en deux familles, ce que la théorie prévoyait, mais qui n’avait jamais pu être observé. note : 1. Science express du 17 mars 2011 et Nature du 31 mars 2011. R. A. García et G. Pérez/CEA
numéro 162 les d éfis du cea MOTION LAB CAPTURE L’ATTENTION TEXTE : P.P. TECHNOLOGIES POUR L’INFORMATION Après trois ans de fonctionnement, Motion Lab, laboratoire commun du CEA et de la société Movea, est reconduit. Tout a commencé, à la fin des années 1990, par une application spatiale de mesure de l’orientation dans l’espace de microsatellites grâce à de minuscules magnétomètres développés par les chercheurs du CEA-Leti pour mesurer les trois composantes du champ magnétique terrestre. L’idée a ensuite germé de rendre ce type de mesures utilisable dans tous les cas d’orientation en rajoutant la mesure des trois composantes du champ de gravité et des algorithmes de calcul, avec un objectif de système « à bas coût ». Des applications, notamment dans le domaine du jeu, de la santé et des interfaces homme/machine, pouvaient être envisagées… En 2007 est ainsi née la start-up Movea, aujourd’hui reconnue dans le secteur des manettes de jeux électroniques ou de dispositifs pour la pratique sportive. L’équipe du CEA-Leti a poursuivi l’aventure de l’innovation avec la création, en 2008, du laboratoire commun Motion Lab. Aujourd’hui, une dizaine de chercheurs travaillent, par exemple, sur les algorithmes de traitements des données ou sur des applications de santé telles que le suivi de la dépense énergétique, l’aide à la rééducation fonctionnelle ou la détection précoce des crises d’épilepsie chez l’enfant. Motion Lab implique également des membres du CEA-List qui cherchent, eux, à diminuer le nombre de capteurs nécessaires à l’analyse du mouvement, sans altérer la performance, grâce à des mannequins. La palette d’innovations est riche, mais ces travaux sont rarement gratifiés par des publications. Propriété industrielle oblige, le CEA et Movea se concentrent surtout sur le dépôt de brevets. Petits boîtiers contenant les magnétomètres de Movea. G. Cottet/CEA-Leti TEXTE : P.P. TECHNOLOGIES POUR L’INFORMATION « Nous Magic Pad, démonstrateur de tablette plastique interactive 3D multimédia, intégrant les photodétecteurs d’Isorg, pour des applications d’interface 3D ludo-éducatives, par exemple. L’ÉLECTRONIQUE S’IMPRIME AUSSI voulons initier une véritable filière de l’électronique organique en France », lance Laurent Jamet, responsable commercial de la start-up Isorg du CEA qui souffle sa première bougie. Avec ses deux associés, ils avaient repéré au CEA-Liten la technologie prometteuse de l’électronique imprimée de grande surface pour le développement de photodétecteurs et capteurs d’image. Cette technologie est basée sur des matériaux semi-conducteurs de la chimie organique délivrant un courant électrique dès qu’ils sont traversés par des photons de la lumière visible et proche infrarouge. Leur intérêt est qu’ils peuvent s’appliquer sur des supports plastiques souples grâce à de nouvelles techniques d’impression et de permettre une grande surface de détection optique. Les fondateurs ont décidé de détourner l’application initiale de ces matériaux pour le photovoltaïque afin de les utiliser pour des capteurs d’optoélectronique. De nombreux marchés sont visés tels la détection du mouvement, la reconnaissance de forme des objets pour la logistique, l’analyse des fluides dans l’industrie agroalimentaire, pharmaceutique ou de traitement de l’eau, les interfaces sans contact pour écrans industriels et tablettes multimédia, etc. Une ligne de fabrication pilote sera fonctionnelle à la fin de l’année, et les premiers produits arriveront en 2013. Une véritable innovation car Isorg est actuellement la seule société française à s’engager dans l’électronique organique. CEA 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :