Les Défis du CEA n°160 mai 2011
Les Défis du CEA n°160 mai 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°160 de mai 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : CEA

  • Format : (200 x 297) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,2 Mo

  • Dans ce numéro : suméro spécial chimie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 À la une les défis du cea mai 2011 » > P.Guilbaud/CEA ce qui nécessitait la mise en œuvre de deux procédés, développés précédemment (dans le cadre de la loi Bataille de 1991) : récupérer ensemble 99,9% de l’américium et du curium présents dans un « raffinat » débarrassé de son uranium et de son plutonium. La seconde, baptisée Ganex, offre la possibilité d’extraire de manière groupée, après que l’uranium ait été préalablement séparé, 99,9% du plutonium, du neptunium, de Les chercheurs du CEA travaillent déjà sur les prochaines étapes du recyclage nucléaire. l’américium et du curium. Quant à Exam, la troisième et dernière voie à avoir fait l’objet d’un essai en mars 2010, elle est dédiée à la capture (à hauteur de 99%) de l’américium seul. GRANDE INFRASTRUCTURE DE RECHERCHE Atalante, pour ATelier Alpha et Laboratoires pour ANalyses, Transuraniens et Études de retraitement, est la principale installation nucléaire française dédiée aux études sur le traitement du combustible usé (lire l’interview ci-contre). Au total, 200 chercheurs et ingénieurs et 70 personnels techniques permanents travaillent dans ce bâtiment hautement sécurisé et régulièrement modernisé. Dans 17 laboratoires dotés de 250 boîtes à gants, ils expérimentent des molécules « extractantes » sur de petites quantités de radionucléides. Des spécialistes manipulent également de véritables déchets de l’industrie nucléaire à l’aide de bras robotisés dans 11 impressionnantes « chaînes blindées », protégés des rayonnements gamma par des murs et des vitres de plomballant jusqu’à 1,60 mètre de large. Objectif : améliorer ou développer des procédés pour recycler en réacteurs les radionucléides issus des cycles actuel ou futur du nucléaire, et réduire la nocivité des déchets à vie longue et de haute activité. Une tâche très complexe qui concerne toutes les étapes de traitement des combustibles usés, depuis sa solubilisation jusqu’à la vitrification des déchets ultimes, et qui fait d’Atalante le plus grand laboratoire de chimie nucléaire de la planète. Préparation d’une manipulation pour dissoudre un échantillon de combustible usé dans une cellule blindée d’Atalante. Structure moléculaire du cation néodyme (chimiquement proche de l’américium et du curium), pris au piège d’une diamide (molécule extractante utilisée pour la séparation poussée). Ces résultats seront présentés aux pouvoirs publics en 2012. Leur exploitation dépendra des décisions qui seront prises à l’avenir en matière de recyclage et de la conception des futurs réacteurs à neutrons rapides, dont le premier prototype Astrid pourrait voir le jour à l’horizon 2020. Mais, d’ores et déjà, les chercheurs du CEA travaillent sur les prochaines étapes : la fabrication de pastilles de combustibles contenant les éléments extraits suivant les différents procédés. ATALANTE, UNE INSTALLATION UNIQUE POUR LA CHIMIE NUCLÉAIRE P.Stroppa/CEA
numéro 160 les d éfis du cea interview Pierre Marty, chef de l’installation Atalante Dédiée à la recherche sur des matières nucléaires, Atalante fait l’objet de mesures de sûreté spécifiques, contrôlées et en amélioration continue. Explications avec Pierre Marty. LES DÉFIS DU CEA Comment garantit-on la sûreté du laboratoire Atalante ? P.M. | Atalante est unique au monde par sa taille : 19 000 m² de labos « chauds » avec de la chimie sur des matières nucléaires. Nous fonctionnons sur la base d’autorisations délivrées par l’Autorité de sûreté nucléaire, l’ASN, qui nous contrôle en permanence au travers notamment d’inspections. Les risques naturels « Si nécessaire, Atalante peut faire l’objet de travaux de renforcement de tenue à tous les risques. » ou technologiques sont pris en compte par des analyses de sûreté et de dispositifs adaptés. Outre la radioprotection des personnels et, bien sûr, le confinement de la radioactivité, nous veillons particulièrement à la prévention du risque de la criticité (réaction en chaîne non contrôlée). LES DÉFIS DU CEA La sûreté est-elle en démarche d’amélioration continue ? P.M. | Oui, c’est une exigence. Atalante fait l’objet de réexamens de sûreté et, si nécessaire, de travaux de renforcement de tenue à tous les risques, y compris naturels. La prise en compte du risque sismique a fait l’objet, entre 2006 et 2010, d’importants chantiers : renforcement des toitures, des linteaux, des voiles sur certaines parties du bâtiment, ancrage renforcé des boîtes à gants, etc. L’installation peut ainsi faire face à un séisme de magnitude 6, dont l’épicentre serait situé à 10 km de Marcoule. En chiffres 1 900 m² est la surface des labos « chauds » d’Atalante dédiés à la chimie nucléaires. 3 à 4 exercices annuels préparent les personnels d’Atalante et les secours aux situations accidentelles. 270 chercheurs, ingénieurs et personnels techniques travaillent au sein d’Atalante. 6est la magnitude du séisme, avec un épicentre à 10 km, auquel résisterait Atalante. LES DÉFIS DU CEA Les personnels d’Atalante et la population avoisinante bénéficient-elles d’informations, de formations, d’exercices concernant les situations accidentelles ? P.M. | Se former et aussi informer sont fondamentaux. C’est pourquoi, chaque année, Atalante forme plus de 300 personnes et organise une session sur le retour d’expérience. De plus, trois ou quatre exercices annuels préparent les personnels et les unités de secours du CEA ou du Service départemental d’incendie et de secours du Gard aux situations accidentelles. À ces exercices s’ajoutent ceux menés à l’échelle du centre de Marcoule qui peuvent faire participer les populations. Au cours des dernières années ont été testés le confinement des élèves dans une école ou encore l’alerte des riverains par automates téléphoniques. 9 S. Le Couster/CEA



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :