Les Défis du CEA n°160 mai 2011
Les Défis du CEA n°160 mai 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°160 de mai 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : CEA

  • Format : (200 x 297) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,2 Mo

  • Dans ce numéro : suméro spécial chimie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 Tout s’explique ↖ PLUS D’INFORMATIONS SUR les défis du cea www.cea.fr mai 2011 1 2 3 4 5 6 7 1 TEXTE : Julie El Medioni INFOGRAPHIE : Michel Szlazak Orbites électroniques Noyau Electrons Un atome est composé d’un noyau, constitué de protons et de neutrons, autour duquel gravitent des électrons. Ces derniers se trouvent sur des orbites concentriques, qu’ils remplissent au fur et à mesure, de l’intérieur vers l’extérieur. Les atomes stables comptent sept orbites électroniques. 2 Conçu en 1869 par le chimiste russe Dimitri Ivanovitch Mendeleïev, le tableau périodique des éléments, dit de Mendeleïev, est une référence universelle. Il classe tous les éléments connus, et ceux à découvrir, selon leur numéro atomique et les organise selon leurs propriétés chimiques. Le tableau de Mendeleïev 3 4 5 6 7 8 9 10 11 6 7 Eléments solides Eléments liquides Éléments gazeux Éléments artificiels Non-métaux Métaux alcalins
12 numéro 160 les d éfis du cea 13 14 15 16 17 Métaux alcalino-terreux Métaux de transition Lanthanides (ou terres rares) Actinides 18 1 2 3 4 5 6 7 Métaux pauvres Halogènes Symbole atomique Représentation universelle de l’élément, quel que soit le nom qui lui est donné dans les différentes langues. H 1 Hydrogène Objet qui contient naturellement ou par fabrication l’élément. Numéro atomique Nombre de protons du noyau de l’atome On appelle élément chimique l’ensemble des formes (ou isotopes) possibles d’un atome. Celles-ci ont, en effet, toujours le même nombre de protons et d’électrons, mais pas le même nombre de neutrons. Chaque élément chimique est caractérisé par un symbole et un numéro atomique. Chaque ligne du tableau, appelée période, correspond à l’une des sept orbites électroniques des atomes. Elles renseignent sur la configuration électronique des éléments, c'est-à-dire sur le nombre d’orbites qui comportent des électrons, et sur le nombre d’électrons de l’élément. Par exemple, le Li et le Be ont deux électrons sur leur première orbite, puis respectivement un et deux électrons sur la deuxième, les cinq autres étant vides, etc. La classification périodique des éléments selon leur configuration électronique permet ainsi de prévoir l’évolution de leurs propriétés. Chacune des 18 colonnes du tableau correspond à un groupe d’éléments qui possèdent le même nombre d’électrons sur leur orbite la plus externe. Celle-ci déterminant le comportement chimique, les éléments d’un même groupe, et donc d'une même colonne, ont les mêmes propriétés chimiques. C‘est le cas par exemple du Na et du K, qui, bien qu’ils n’aient pas le même nombre d’électrons, en ont chacun un sur leur orbite la plus externe, respectivement la troisième et la quatrième. Gaz rares *Peu ou pas d’utilisation 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :