Les Défis du CEA n°159 avril 2011
Les Défis du CEA n°159 avril 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°159 de avril 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : CEA

  • Format : (200 x 297) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3 Mo

  • Dans ce numéro : au coeur de la supraconductivité.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
PLUS D’INFORMATIONS SUR 18 Ils en parlent les défis du cea www.cea.fr avril 2011 PROPOS RECUEILLIS PAR : Claire Abou L’ENJEU ÉNERGÉTIQUE DU LITHIUM 3 QUESTIONS À SOPHIE AVRIL ↖ Matière première au cœur des batteries, il est présent dans les téléphones et les ordinateurs portables, dans les véhicules électriques et hybrides. Le lithium est devenu un métal précieux et hautement stratégique, comme nous l’explique Sophie Avril, ingénieur de recherche au CEA, à l’Institut de technico-économie des systèmes énergétiques (I-tésé). 1 Sur quoi repose le caractère stratégique du lithium ? S. A. | La production et la demande en lithium ont fortement augmenté depuis 2001, avec une croissance annuelle de près de 8% en moyenne. Aujourd’hui, outre les usages « traditionnels » (verre, céramique, métallurgie, pharmacie…), plus du quart de sa production est dédié aux batteries de stockage de l’énergie électrique. Et, dans un avenir proche, l’introduction massive de véhicules électriques sur le marché pourrait induire une croissance beaucoup plus importante de la demande. Or, celle-ci, combinée aux quantités disponibles et à leur répartition géographique, détermine les coûts à moyen et long terme. Le lithium est ainsi d’autant plus stratégique que ses réserves mondiales sont mal réparties, avec plus de 70% d’entre elles situés dans les salaars (les lacs salés) andins du Chili, de la Bolivie et de l’Argentine. 2 Les réserves mondiales pourront-elles répondre à la demande croissante en lithium ? S. A. | La croissance soutenue du marché du lithium soulève, en effet, l’épineuse question des ressources, estimées selon les sources entre 17 et 40 millions de tonnes. Quant aux réserves exploitables, elles étaient, en 2008, comprises entre 4 et 16 millions de tonnes. En supposant que tout le parc automobile bascule vers l’électrique (70 millions de véhicules par an), et que chaque véhicule soit doté d’une batterie contenant 3 kg de lithium, les réserves alimenteraient pendant 20 à 75 ans le marché automobile mondial. Le problème, dans un premier temps, pourrait être la capacité de production pour répondre à cette demande. Par ailleurs, des études annoncent que le recyclage des batteries permettrait de récupérer 98% de lithium. Ce qui est très encourageant. Encore faut-il mettre en œuvre, au niveau mondial, les chaînes adaptées et s’assurer que l’empreinte carbone et les coûts associés demeurent plus avantageux que ceux induits par l’extraction. « Des études annoncent que le recyclage des batteries permettrait de récupérer 98% de lithium. Ce qui est très encourageant. » Sophie Avril, ingénieur de recherche au CEA/I-tésé. 3 Comment le cours du lithium pourrait-il alors être maîtrisé ? S. A. | C’est un classique : lorsque la demande augmente et que la production stagne, les prix augmentent. Le lithium a ainsi vu sa valeur marchande multipliée par 10 en six ans. Cette tendance peut être jugulée en augmentant la production mondiale. D’autres effets peuvent entrer en jeu, comme la constitution de stocks spéculatifs. D’où l’intérêt de contrats de fourniture à long terme et de la constitution, comme pour toute matière stratégique, des « stocks stratégiques ». C’est aussi en faisant sauter des verrous scientifiques, avec des avancées qui permettront de réduire la quantité de lithium nécessaire dans les batteries, voire de le substituer par un autre élément, que le cours du lithium pourra être contrôlé. L. Godart/CEA
À voir, à lire, à écouter numéro 159 Nano « way of life » Électronique, biotechnologies, conception de matériaux « intelligents », les nanotechnologies recouvrent un spectre très large d’activités. Associées à une révolution de civilisation qui pourrait modifier nos façons de vivre, elles sont ici analysées dans leur rapport à la société. L’auteur, physicien et fondateur du CEA-Larsim, veille toutefois à expliquer très clairement les réalités physiques qu’elles recouvrent. Un ouvrage indispensable pour décrypter notre époque ! — Le small bang des nanotechnologies | Étienne Klein | Odile Jacob Sciences | 17 € ABONNEMENT GRATUIT Mystères solaires Nous n’avons pas fini de découvrir le Soleil... Avec l’avènement des observations spatiales, l’astre le plus observé depuis la nuit des temps s’est montré sous un autre jour : taches, protubérances, éruptions, structures variant d’heure en heure, voire de minute en minute… L’auteur passe en revue les découvertes qui nous avaient échappé, mais pas aux détecteurs embarqués sur des satellites. Et fait le point sur ce qui reste à découvrir du Soleil. — Quels mystères le soleil recèle-t-il encore ? | Frédéric Baudin | Le Pommier | 4,60 € L’aventure spatiale Des premiers rêves spatiaux aux premières fusées, du premier pas sur la Lune aux satellites d’observation, l’ouvrage nous entraîne, avec de sympathiques illustrations, dans la formidable aventure humaine et technologique qui a conduit à la conquête de l’espace. Une épopée qui se découvre au passé, au présent et au futur, avec tous les grands défis qui restent encore à relever, comme aller sur Mars, qui sait ? — L’espace à petits pas | Christophe Chaffardon et Laurent Kling | Actes Sud Junior | 12,50 € La belle et le savant En 1954, Marylin Monroe et Albert Einstein se sont rencontrés à Princeton, se liant alors d’une touchante et inattendue complicité. L’auteur revient sur cette amitié improbable que l’actrice avait transcrite dans un petit carnet, récemment retrouvé par un parent éloigné. Une occasion de revisiter la vie et les univers de ces deux icônes du XX e siècle, pour qui la lumière et le temps ont joué un rôle essentiel, mais de façon si différente… — Albert et Marylin | Jean-Jacques Greif | Le Pommier | 23 € Colloque chimie En cette Année mondiale de la chimie, l’Université Paris-Sud 11 organise un colloque grand public sur l’apport de la chimie à la santé. Seront ainsi abordées les grandes étapes de développement des médicaments : de la molécule au principe actif, du principe actif au médicament, et du médicament au traitement. Une session sera également dédiée aux rapports entre médicament et société, avec une réflexion sur les logiques industrielles et de santé publique. — Chimie et santé : de la molécule au médicament | Les colloques de l’Université Paris-Sud 11 | Le 5 mai 2011 | Cité internationale de Paris | www.colloque-chimie-sante.u-psud.fr Abonnement en ligne sur http://defis.cea.fr ou par courrier, en nous faisant parvenir sur papier libre vos nom, prénom, adresse et profession à : Les Défis du CEA, Abonnement, CEA-Bâtiment siège, 91191 Gif-sur-Yvette Cedex, France. 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :