Les Défis du CEA n°158 mars 2011
Les Défis du CEA n°158 mars 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°158 de mars 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : CEA

  • Format : (200 x 297) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,7 Mo

  • Dans ce numéro : physique des particules, Alice au pays des origines.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
Ils en parlent ↖ PLUS D’INFORMATIONS SUR 18 les défis du cea www.cea.fr mars 2011 PROPOS RECUEILLIS PAR : Aude Ganier L’INSTANT BIG-BANG 3 QUESTIONS À ÉTIENNE KLEIN Dans son avant-dernier livre sorti en 2010, Discours sur l’origine de l’Univers, le physicien Étienne Klein interroge notre façon d’évoquer le big-bang. En mettant le cap sur l’Univers primordial, l’auteur remonte le fil du temps tout en remettant les compteurs à zéro à propos du fameux « instant zéro ». 1 Qu’entend-on par « big-bang » ? E. K. | En toute rigueur, le big-bang désigne l’époque très dense et très chaude que l’Univers a connue il y a 13,7 milliards d’années. Il désigne aussi l’ensemble des modèles cosmologiques qui décrivent cette phase. Ces modèles, qui commencèrent d’être discutés dans les années 1950, bénéficient de trois « preuves » : « Les chercheurs sont conduits à émettre des hypothèses audacieuses… qui toutes font passer un « sale quart d’heure » à l’instant zéro ! » Étienne Klein, physicien et fondateur du CEA-Larsim. les galaxies se fuient les unes les autres comme dans un univers en expansion ; le rayonnement diffus cosmologique (première lumière émise dans l’Univers) dont ces modèles prédisent l’existence a été observé en 1965 et étudié depuis ; les proportions que ces modèles imposent pour les éléments chimiques légers correspondent aux mesures qui ont été faites. Mais, en général, le terme big-bang est employé dans un sens notoirement différent : il désigne le fameux « instant zéro », l’explosion originelle qui aurait créé tout ce qui existe. C’est un abus de langage, car lorsqu’ils remontent dans le passé, les modèles de big-bang finissent par ne plus pouvoir décrire les conditions physiques qui régnaient dans l’Univers primordial, lorsque les quatre forces fondamentales – la gravitation, la force électromagnétique et les forces nucléaires faible et forte – intervenaient ensemble. 2 Comment avance la recherche pour décrire l’Univers primordial ? E. K. | Actuellement, une sorte de mur nous barre l’accès à l’origine de l’Univers, si origine il y a eu. C’est le « mur de Planck », auquel sont associées une énergie (1 019 GeV), une longueur (10 -35 mètre) et une durée (10 -43 seconde) que les théories physiques actuelles peinent à appréhender. Par exemple, en amont de ce mur, nos représentations habituelles de l’espace et du temps perdent toute pertinence. Les chercheurs sont conduits à émettre des hypothèses audacieuses… qui toutes font passer un « sale quart d’heure » à l’instant zéro ! Dans tous les cas, les calculs font en effet apparaître un monde qui aurait préexisté à notre Univers : le vide quantique, ou une « brane » flottant dans un espace-temps à dix dimensions, voire davantage, ou encore un Univers en contraction rebondissant sur lui-même lorsque sa densité atteint une valeur indépassable… 3 L’expérience Alice au LHC pourra-t-elle franchir le « mur de Planck » ? E. K. | Si l’expérience Alice permet de reconstituer le bouillon de particules élémentaires, tel qu’il était juste après le big-bang, elle ne pourra pas nous faire franchir le mur de Planck. Car les énergies mises en jeu ne sont pas suffisantes, et il s’en faut de beaucoup : les particules qui entrent en collision dans le LHC ont une énergie voisine de celle d’un insecte en vol. Or, au passage du mur de Planck, elles pouvaient avoir autant d’énergie qu’un TGV roulant à pleine vitesse… Philippe Matsas
À voir, à lire, à écouter numéro 158 L’empreinte de l’homme « Voici le livre que nous étions beaucoup à attendre. Car il répond à la question clé de notre avenir : quelles conséquences les activités humaines ont-elles sur le climat de la Terre ? », écrit Erik Orsenna en préface de cet ouvrage collectif. Vingt-six chercheurs, dont Valérie Masson-Delmotte et Gilles Ramstein du CEA, apportent ici des réponses précises sur les mécanismes complexes du climat et sur l’impact de l’activité humaine. Avec l’éclairage politique d’Alain Juppé et de Michel Rocard. — Climat : une planète et des hommes | Sous la direction de Michel Petit et Aline Chabreuil | Cherche Midi | 18 € ABONNEMENT GRATUIT Quizz chimie 80 jeux pour aborder l’univers de la chimie. Voici ce que proposent deux chimistes du CEA pour comprendre, par exemple, pourquoi la glace flotte sur l’eau, à quelle molécule l’on doit son bronzage ou quel célèbre tableau est menacé de disparition… En cette Année internationale de la chimie, ce livre est un indispensable pour pouvoir suivre toutes les manifestations programmées, et aussi parce que la chimie est partout autour de nous ! — La chimie est un jeu | Alexandra Bender et Catherine Rabbe | Librio | 3 € Histoires d’eaux Viscosité, inertie, capillarité… comment se comporte un fluide ? Voici ce que propose d’expliquer la deuxième édition de ce précis de mécaniques des fluides. Avec de magnifiques illustrations et textes didactiques, il décrypte les tourbillons, les ondes, les écoulements granulaires. Quid des ronds de fumée de l’Etna ou de ceux émis par les dauphins, du brouillard de condensation à l’arrière d’un avion de chasse ou des ricochets, du sablier ou d’une dune, etc. — Ce que disent les fluides | Étienne Guyon, Jean-Pierre Hulin et Luc Petit | Belin | coll. « Pour la science » | 25 € Conditions extrêmes Une exposition qui convie les visiteurs au cœur de cinq espaces pour comprendre comment le vivant s’adapte et survit dans les conditions les plus extrêmes. Ces espaces recréent ces endroits inhospitaliers, très chauds, très froids, très secs… ou pauvres en oxygène. Il y a dans ces milieux des créatures animales ou végétales qui se sont adaptées à leur environnement et qui vivent là où survivre est un art. — Les survivants de l’extrême. | Palais de la découverte | Paris | Jusqu’au 28 août 2011 Portraits choisis La collection de DVD du Collège de France, donnant la parole aux plus grands noms de la science, de l’histoire, de la philosophie et de la littérature, s’enrichit. Quatre nouveaux entretiens sont à l’affiche avec, notamment, Jean Dausset, lauréat du prix Nobel de médecine en 1980, et Étienne-Émile Baulieu, inventeur de la pilule abortive RU 486. Tous deux reviennent sur leurs découvertes les plus fameuses et livrent leur perception de la science et sa place dans la société. — La mémoire du Collège de France | éditions Montparnasse | 15 € Abonnement en ligne sur http://defis.cea.fr ou par courrier, en nous faisant parvenir sur papier libre vos nom, prénom, adresse et profession à : Les Défis du CEA, Abonnement, CEA-Bâtiment siège, 91191 Gif-sur-Yvette Cedex, France. 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :