Les Défis du CEA n°157 février 2011
Les Défis du CEA n°157 février 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°157 de février 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : CEA

  • Format : (200 x 297) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 4,5 Mo

  • Dans ce numéro : catalyseurs... comment planquer le platine ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
Ils en parlent PLUS D’INFORMATIONS SUR 18 les défis du cea www.cea.fr février 2011 PROPOS RECUEILLIS PAR : Aude Ganier ↖ DANS LA PEAU DES SCIENCES Une artiste s’est immergée un an dans des laboratoires du CEA à Grenoble. Quatre totems, contenant des réalisations photographiques à partir de sa technique Peaux-de-photos , révèlent cette rencontre et la dimension humaine de recherches pourtant ultrasophistiquées. 1 Pourquoi votre démarche artistique s’intéresset-elle au monde de la recherche ? V.L. | J’ai toujours été attirée par la science, si bien qu’après des études d’art à Lyon et un monitorat de ski alpin, je me suis orientée vers la recherche en travaillant comme opératrice dans les salles blanches d’un groupe de microélectronique. Ce fut une révélation de découvrir ce qu’il y avait dans les microscopes : l’architecture des puces, véritables cités miniatures à l’urbanisme complexe, leurs couleurs, les différentes strates de matériaux utilisés… Puis j’ai rencontré deux chercheurs, Jérôme Planes et Sylvie Sauvaigo, qui m’ont ouvert les portes du CEA-Inac, CEA-Léti, CEA-Liten 1 et d’ARC-Nucléart pour une résidence artistique 2. Pendant un an, j’ai pu recueillir un matériau précieux : plus de 20000 photos ! 2 Les 3 QUESTIONS À VALÉRIE LEGEMBRE En quoi a consisté votre approche et quelle œuvre en résulte ? V.L. | J’ai décidé d’observer ceux qui « manipent » dans les laboratoires. Je les ai accompagnés au quotidien, dans une approche quasi ethnologique pour saisir leur labeur, leurs méthodes… La recherche, au-delà de sa haute technicité, de ses protocoles rigoureux et complexes, m’est apparue très manuelle, voire artisanale. Et c’est cette dimension humaine qui m’a inspirée. À partir des images récoltées, j’ai mis en œuvre une technique qui consiste à extraire de son support papier la géla- tine contenant l’image. En répétant cette opération et en superposant les couches de gélatine, j’obtiens des Peaux-de-photos que je fais vivre sous différents aspects. Là, j’ai cherché à restituer mon immersion dans des totems en matérialisant des souvenirs de rencontres, de manipulations et en dégageant des symboles. Par exemple, au sommet du totem réalisé au CEA-Léti trône une main qui est la superposition de différentes Peaux-de-photos déposées par couches successives sur un gant de labo. Le gant, un objet-symbole puissant du chercheur… 3 « Les chercheurs m’ont beaucoup aidée en me suggérant des prises de vue lorsqu’un phénomène se produisait. Ils ont pris beaucoup de distance pour répondre à mes questions naïves. » Valérie Legembre, artiste en résidence au CEA. Peaux-de-photos obtenues en extrayant de son support papier la gélatine contenant l’image, en répétant l’opération et en superposant les couches. Comment s’est passée la rencontre entre une artiste et des chercheurs ? V.L. | Cette résidence fut enrichissante pour tous. Les chercheurs m’ont beaucoup aidée en m’interpellant sur les expériences en cours, en me suggérant des prises de vue lorsqu’un phénomène se produisait. Ils disent parfois que ma présence fut comme une bouffée d’oxygène pour eux et qu’ils ont pris une certaine distance par rapport à leurs expériences pour répondre à mes interrogations naïves. Cela leur a permis sans doute de se questionner sur leurs démarches. notes : 1. Voir rubrique « Les laboratoires », p.3. 2. Avec le soutien de l’Atelier Arts-Sciences CEA-Hexagone, Scène nationale de Meylan.
À voir, à lire, à écouter numéro 157 Les labos mis en bulles Dix histoires sont au programme de ce feuilleton inédit qui pousse les portes des laboratoires. Biologie marine, systèmes complexes, rayons solaires, spintronique ou encore iguanodons de Bernissart sont capturés dans les bulles de cette BD. Pluridisciplinaires, ces histoires permettent d’expliquer les grands principes de ces recherches et donnent un éclairage sur ce qu’est la vie en labo : des doutes, des rencontres et du travail en équipe. — Le labo | Jean-Yves Duhoo | Universcience éditions | 11,50 € ABONNEMENT GRATUIT L’art se creuse la cervelle Une fois les données de base acquises (neurones, neurotransmetteurs, mémoire, émotions, langage…), l’ouvrage les met en relief à travers des expériences (flexibilité synaptique du poulpe, test de Rorschach) et des anecdotes (les troubles neurologiques de Van Gogh). Dans un univers richement illustré, il propose aussi de mettre à l’épreuve nos sens, ou comment dessiner les yeux bandés… — À en perdre la tête, comprendre le cerveau en jouant avec l’art | Marta Dell’Angelo et Ludovica Lumer | Le Pommier | 17 € Exposition tactile Ôtez vos chaussures et laissez-vous embarquer dans un parcours sensoriel inédit où l’on peut tout toucher ! Justement, l’objet de cette exposition est de comprendre tout ce qui a trait au tactile, à travers cinquante expérimentations. Pénétrez dans « l’igloo » pour ressentir les effets du chaud et du froid ; découvrez les zones les plus sensibles du corps humain dans le « Palais de l’homonculus » ; menez « l’enquête dans le noir » tout en vous extirpant du « tunnel caressant » … — Très toucher | Palais de la Découverte | Paris | jusqu’au 13 mars 2011 Tout s’explique ! À chaque page suffit sa découverte ! Cette encyclopédie prend dès lors le temps de détailler chacun des sujets qu’elle aborde, en images, en textes, en schémas, quiz et glossaire. Les 6-9 ans comprendront ainsi le monde des transports de l’énergie, des gaz et liquides, du son et de la lumière, des octets et des bits ainsi que des inventions du futur. Et pour ceux qui veulent en savoir plus, un site Internet prolonge les découvertes. — Mon encyclopédie comment ça marche ? | Gallimard Jeunesse | 14,95 € Boules de gaz Géantes, elles le sont… et tout autant impressionnantes depuis que l’Homme peut les regarder de plus près. Elles, ce sont les planètes comme Saturne, énorme boule de gaz embellie par son ballet d’anneaux et sa cohorte de lunes… Un voyage extraordinaire auquel nous convie l’auteur : « Avec ce livre, je vous invite vers des destinations que nos petits-enfants pourront approcher et que leurs arrière-petits-enfants considéreront comme des étapes de l’aventure humaine. » — De feu et de glace, planètes ardentes | André Brahic | Odile Jacob | 35 € Abonnement en ligne sur http://defis.cea.fr ou par courrier, en nous faisant parvenir sur papier libre vos nom, prénom, adresse et profession à : Les Défis du CEA, Abonnement, CEA-Bâtiment siège, 91191 Gif-sur-Yvette Cedex, France. 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :