Lectures Pour Tous n°08-12 septembre 1906
Lectures Pour Tous n°08-12 septembre 1906
  • Prix facial : 1 F

  • Parution : n°08-12 de septembre 1906

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Hachette

  • Format : (155 x 238) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 57,7 Mo

  • Dans ce numéro : notre interview de S. M. Oscar II, roi de Suède.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
I024 Lectures pour Tous souper à six heures (trois plats, un entremets le dimanche). Mais, à Stockholm, les dîners de gala ont une allure solennelle. Derrière la chaise du roi se tient un chasseur empanaché ; derrière celle de la reine, un coureur coiffé de fourrures ; les pages en culotte courte et per, ruque, surtout les trabans ressuscités du temps de Charles XII, mettent dans l'assemblée la note fastueuse de leurs brillants uniformes. Oscar II est un causeur prestigieux. Et il a cette bien rare originalité d'user avec le même esprit de six langues qu'il possède à fond. En 1897, le roi recevait à Drottingholm les délégués au Congrès international de la Presse ; à chaque groupe national Oscar II adressa un alerte discours en sa langue, puis soutint une véritable conversation de Babel. Aux députés français qui lui disaient  : « Votre Majesté n'est pas effarée de cette invasion de républicains à sa cour ? — Pas du tout, répondit gaîment Oscar II. J'aime beaucoup les républiques... dans les autres pays. Que voulez-vous ? Dans le mien, je suis royaliste. » Les boutades du roi sont fameuses. Un jour, au château d'Ulriksdal, Oscar II, en tenue de chasse, aperçoit à la grille deux touristes anglais qui, malgré les dénégations du garde, s'obstinaient à vouloir pénétrer. Oscar II fait un signe  : on laisse passer les visiteurs qui, familièrement, interpellent le « régisseur. ». Ils sont venus pour voir le chà- LE Roi DESCENDANT DE VOITURE. (Clichés Blomberg, Stockholm.) teau, ils veulent voir le château. D'ailleurs, ils ont une recommandation pour Sa Majesté Oscar II, sans broncher, guide les touristes, détaille les salles, ouvre les armoires, explique les peintures. A la fin, pendant qu'un des visiteurs fouille dans son portemonnaie, l'autre interroge  : « Vous avez l'air de bien connaître la maison  : vous avez une bonne place ici ? — Pas mauvaise, merci, répond modestement le roi ; je suis, comment dirai-je ?... le propriétaire. » Dix anecdotes de ce, genre sont là-bas connues de tous. Faut-il ajouter un dernier trait ? La vieillesse du Souverain a été attristée par un grand et pénible déchirement  : la Norvège, comme on sait, a réclamé son indépendance et repris son'autonomie. Mais quand sonna l'heure douloureuse de la rupture, l'élan unanime de la nation suédoise affirma bien haut la profonde et touchantes popularité dont elle entoure son roi. Tous les jours de la crise aiguë, par milliers, les Suédois défilèrent sous les fenêtres du Palais, silencieux, sans chanter et sans faire entendre d'acclamations,'mais pour montrer à leur vieux souverain qu'ils étaient là, près de lui, partageant sa tristesse et comprenant son sacrifice. Et'sans qu'elle eût à prendre parti dans le'différend scandinave l'opinion française sut faire comprendre au petit-fils de Bernadotte combien de sympathies chez nous lui restaient fidèles.X...
Çeptembre est le mois des grandes manoeuvres. grement, nos troupiers partent pour mener pendant quelques jours une vie faite d'aventures et d'imprévu dont ils aiment le mouvement et la variété. Comment va-t-on assurer leur subsistance quotidienne ? Pour nourrir, sur le coin O O O IL est dix heures du matin ; depuis l'aube, la bataille est engagée entre les corps d'armée divisés en deux groupes d'un effectif total de Ioo 000 hommes environ. Soudain retentit la sonnerie « Cessez le feu ! » La fusillade s'arrête, les grondements de l'artillerie s'éteignent. La manoeuvre est terminée pour aujourd'hui, et les soldats peuvent regagner leurs cantonnements. Le soleil, haut déjà dans le ciel, tape dur  : les visages sont tout couverts de sueur, et c'est d'un pas alourdi que les fantassins arpentent la route poudreuse. N'oubliez pas qu'on est debout depuis trois heures du matin  : et que, pendant sept heures, on n'a fait qu'avaler des kilomètres à travers les terres labourées ! Mais une pensée encourage et soutient nos petits troupiers qui aperçoivent làbas les premières maisons du prochain village  : « Enfin, songent-ils, on va pouvoir déjeuner ! » DANS L'ENCOMBREMENT DE L'AR- RIVÉE. — BONNE AUBAINE ! ON LOGE CHEZ L'HABITANT. Au village, le « campement » — on désigne par ce mot un capitaine et les four- du pays subitement envahi, hommes et chevaux, on devine qu'il faudra des approvisionnements monstres. Il sera curieux d'en faire l'imposant dénombrement, puisque l'utilité des grandes'manoeuvres est justement d'étudier ces questions qui, en temps de guerre, seraient d'une importance décisive. C'EST LA SOUPE QUI FAIT LE SOLDAT. riers des compagnies attend la tête de colonne. C'est lui qui, parti en avant, a été chargé de préparer le gîte et la table. Le régiment débouche sur la place  : vite, dans les compagnies, on procède à la distribution des billets de logement, et les troupiers, par groupes, s'en vont, le nez en l'air, à la recherche du logis qui leur a été assigné. On imagine aisément le brouhaha et l'encombrement dans le village. Où caser tout ce monde ? Maisons, granges, hangars ne sont pas assez vastes. Mais, à la guerre comme à la guerre  : et avec de la bonne volonté on se tire d'affaire. En 19o1, 20000 hommes arrivent tout à coup en pleine nuit à Saint-Jean-d'Angely, qui ne compte que 7000 habitants. Rien n'est prêt. En hâte, la municipalité divise la ville en autant de secteurs qu'il y a de  : compagnies ; à chaque compagnie on assigne une rue ou un côté de rue. A tour de bras on signe des billets de logement ; les compagnies s'emparent des rues ; et maintenant que chacun se débrouille ! La plupart des habitants sont déjà couchés ; on sonne, des têtes endormies se montrent aux portes. Les capitaines expliquent brièvement de quoi il s'agit. Les troupiers sortent des



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 1Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 2-3Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 4-5Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 6-7Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 8-9Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 10-11Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 12-13Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 14-15Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 16-17Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 18-19Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 20-21Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 22-23Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 24-25Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 26-27Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 28-29Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 30-31Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 32-33Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 34-35Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 36-37Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 38-39Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 40-41Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 42-43Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 44-45Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 46-47Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 48-49Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 50-51Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 52-53Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 54-55Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 56-57Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 58-59Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 60-61Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 62-63Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 64-65Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 66-67Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 68-69Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 70-71Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 72-73Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 74-75Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 76-77Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 78-79Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 80-81Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 82-83Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 84