Lectures Pour Tous n°08-12 septembre 1906
Lectures Pour Tous n°08-12 septembre 1906
  • Prix facial : 1 F

  • Parution : n°08-12 de septembre 1906

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Hachette

  • Format : (155 x 238) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 57,7 Mo

  • Dans ce numéro : notre interview de S. M. Oscar II, roi de Suède.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
1046 Lectures pour Tous en bois, les ménageries d'animaux vivants. Vous admettrez sans peine qu'une belle ménagerie,.comme celles des Bidel et des Pezon, vaut aisément de 3oo 000 à 35o 000 francs. Quand le papa Pezon maria sa fille à un cousin, également dompteur, il lui donna comme dot i o0 000 francs d'animaux féroces, en lui disant  : « Avec ça, mon enfant, il ne te manque rien pour entrer en ménage Outre la mise de fonds, il faut, dans un établissement'de ce genre, tenir compte du fonds de roulement. L'entretien d'un animal féroce coûte environ 5 francs par jour. Une bonne ménagerie comprend 5o ou 6o fauves, d'où une dépense quotidienne (le 25o ou 3oo francs. A cause LA JEUNE F I L LE SANS BRAS DÉBOU- CHANT UNE Bou- TEILLE. de l'imprévu, des frais de voyage et de personnel, il faut estimer qu'un fonds de roulement de 20 00o fr. est indispensable. ES GRANDS PREMIERS ROLES. Mais les installa- UN PHÉNOMLNE DE LA FOIRE. Privée de ses bras ar la nature, une jeune fille montre au public le surprenant usa8ae qu'elle a appris à faire de ses pieds  : c'est aiNsa qu'elle écrit parfaitement en tenant la plume entre deux orteils. Une représentation toutes les dix minutes, à trois sous la place, c'est, au bout de la journée, une somme rondelette qui tombe dans l'escarcelle de l'artiste. tions des cirques et des ménageries ne sont rien encore auprès de celles des théâtres forains, qui sont obligés d'avoir des scènes truquées, d'importants décors et une salle confortable. Le théâtre Becker possédait une baraque qui, rien qu'avec les charpentes,la toile, la scène, avait coûté 80 000 francs ; il avait, en outre, pour 6o 000 francs de décors. Ces théàtres ont de véritables troupes. Jadis l'acteur forain était un pauvre hère, remplaçant l'éducation artistique par la bonne volonté et l'esprit d'à-propos. On cite à cc sujet toute sorte d'anecdotes cocasses. A la fête du Trône, on jouait un grand drame. Au troisième acte, un prisonnier qui s'évadait après avoir scié les barreaux de sa geôle, devait ètre tué par les fusils des sentinelles. Un jour les amorces ratent. Comment le prisonnier va-t-il mourir ? L'acteur, chargé du rôle, se tira allégrement de la difficulté. Il tomba sur le plancher et
La Fortune mourut parfaitement après avoir lancé cette déclaration imprévue  : « J'ai avalé ma lime ! » Une autre fois, dans une pièce napoléonienne, un général s'aperçoit qu'au lieu d'une lettre qu'il doit lire à haute voix, 1 aide de camp lui f a remis une feuille de papier blanc. Il ne perd pas la tête, il rend la lettre à l'aide de camp, en disant  : « Né de parents pauvres mais honnètes, je n'ai jamais eu le temps de fréquenter l'école. Lis toimème. » L'autre acteur de répondre  : « Merci, mon général, mais moi, simple aide de camp, je ne suis pas autorisé à connaitre les secrets de l'Empereur. — Parfait, réplique le premier, cette discrétion t'honore, nous enverrons donc la lettre au bureau de l'état-major. » Ainsi la situation en Roulotte 1047 LA DIRECTRICE DES « PUCES SAVANTES » FAISANT L'ACQUI- SITION DE NOUVEAUX SUJETS. Au THIÂTRE DES PUCES SAVANTES. put être sauvée ; Où le savoir va-t-il se nicher ? On se presse pour A u j our d hui, voir un aussi extraordinaire spectacle. Attelées à de l'acteur de la foire minuscules chars, les puces se livrent à des courses de vitesse. n'est plus cet être fa- Mais ce qui est surtout curieux, c'est le. repas des bestioles auxquelles la directrice du mélique et bizarre. théâtre ne craint pas. de livrer en Bien des artistes oui pâture son proere, , bras. jouent en province et sont habitués à essuyer les faillites directoriales envient le sort du dernier rôle de la foire qui touche égulièrement ses dix francs par jour. La profession a même paru assez avantageuse à bien des artistes pour qu'ils quittassent le théâtre en faveur des tréteaux. Le fameux Taillade a joué à la foire au pain d'épice, dans les dernières années de sa vie. Il recevait Io() fr. par cachet. MUSEURS EN PLEIN AIR. N'oublions pas les frais de réclame ! Le théàtre de la foire ne se contente pas, comme les autres théâtres, des annonces, des affiches multicolores et des articles de journaux. Il a, en outre, la réclame vivante et parlante, celle qu'exécutent,à l'extérieur de la baraque, le pitre et le bonisseur. Un bon pitre est une fortune pour nu établissement forain.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 1Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 2-3Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 4-5Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 6-7Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 8-9Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 10-11Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 12-13Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 14-15Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 16-17Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 18-19Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 20-21Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 22-23Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 24-25Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 26-27Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 28-29Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 30-31Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 32-33Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 34-35Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 36-37Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 38-39Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 40-41Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 42-43Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 44-45Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 46-47Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 48-49Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 50-51Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 52-53Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 54-55Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 56-57Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 58-59Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 60-61Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 62-63Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 64-65Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 66-67Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 68-69Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 70-71Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 72-73Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 74-75Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 76-77Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 78-79Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 80-81Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 82-83Lectures Pour Tous numéro 08-12 septembre 1906 Page 84