Lectures Pour Tous n°04-02 novembre 1901
Lectures Pour Tous n°04-02 novembre 1901
  • Prix facial : 1 F

  • Parution : n°04-02 de novembre 1901

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Hachette

  • Format : (155 x 238) mm

  • Nombre de pages : 96

  • Taille du fichier PDF : 66,7 Mo

  • Dans ce numéro : fêtes du sacre et entrée des rois.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 88 - 89  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
88 89
FIG. I. — DANS LE LABORATOIRE DE M. TESLA  : LA SALLE DES ÉLÉMENTS. Dans les applications actuelles, on utilise l'électricité, soit sous forme de courants continus, soit sous forme de courants alternatifs ayant un petit nombre d'alternances par seconde. L'invention de M. Tesla consiste à transformer, au moyen d'un appareil qu'il appelle oscillateur, le courant continu en courant alternatif à très haute tension et présentant un nombre énorme d'alternances ou changements de sens par seconde. La source première d'électricité est toujours la même  : piles ou dynamos. On peut voir sur cette gravure à quelles énormes piles M. Tesla a recours pour alimenter son oscillateur. LE MONDA TRANSFORMÉ PAR L'ÉLECTRICITÉ amais les progrès ne s'étaient multipliés dans l'ordre des applications scientifiques J avec une aussi prodigieuse rapidité qu'en ces derniers temps. Si considérables que soient déjà les services rendus par l'électricité, ils ne nous donnent encore qu'une faible idéedes services qu'on peut en attendre dans un avenir plus ou moins éloigné. C'est en s'appuyant sur les résultats de remarquables expériencesqu'un savant ant d'oriaine française, M. 7 esla, aujourd'hui fixé en Amérique, se lance hardiment dans l'hypothèse et conçoit un monde transformé et amélioré par la science. La fantaisie et le rêve se donnent sans doute ici libre carrière, mais ne sait-on pas que l'imagination est un _facteur nécessaire de la découverte scientifique et que le savant de génie a, co nie le poète, un dont de seconde vire. 0 0 0 DE tout temps les savants ont été des poètes et ils ont rêvé d'un monde refait à leur gré. Ils n'ont pas de nos jours renoncé à donner à leur imagination ce libre essor qui, d'ailleurs, n'est pas inutile aux progrès de la science elle-même. Car les inventions les plus chimériques mettent souvent sur la voie d'une invention réalisable, et maintes découvertes ont com- mencé par être d'audacieuses hypothèses. C'est ainsi qu'un savant physicien américain, M. Tesla, rêve (le refaire le monde physique par un meilleur emploi des forces qui sont à notre portée. Ce qui désole en effet ce savant, c'est la mauvaise utilisation, c'est le gaspillage de tant d'énergies partout répandues autour de nous et si souvent sans emploi.
Le Monde Transforma par l'Électricité 185 Eh ! quoi, laisserons-nous plus longtemps, sans l'asservir à nos besoins, cette énorme quantité (le force toute prête pour le travail que le soleil nous envoie sans relàche sous forme de lumière et de chaleur ? Continuerons-nous à gaspiller la houille ? Laisseronsnous le vent souffler, les fleuves et les torrents toujours, l'étincelle que nous voyons ne transporte pas l'électricité d'un seul coup d'un conducteur à l'autre ; elle n'est pas un courant continu, mais bien un courant alternatif à changements de sens très rapides. Peu à peu la tension électrique s'égalise dans les deux conducteurs, de la même façon que le cou- FIG. 2. — L'ÉNERGIE ÉLECTRIQUE PRODUITE PAR L'OSCILLATEUR SE TRANSMET Â TRAVERS LA TERRE, SANS FIL. L'électricité transformée par l'oscillateur Tesla n'a plus besoin d'être conduite aux organes récepteurs ear le moyen de fils. Grâce à ses ondes vibratoires qui vont se propageant comme les cercles que produit une pierre en tombant dans l'eau, elle chemine à travers tous les milieux capables de vibrer électriquement  : atmosphère, terre, eau, tandis qu'elle est arrêtée et réfléchie par les métaux. Cette figure nous montre plusieurs bobines qui, bien qu'elles ne communiquent avec l'oscillateur que par la terre, répondent à ses vibrations par des décharges. couler, en nous contentant de capter une si minime partie de leur puissance ?... M. Tesla se représente une humanité recréée, où toutes les forces de la nature apporteront une somme nouvelle de bien-être et (le félicité. Et c'est l'électricité qui va lui servir (l'agent merveilleux et docile pour cette transformation du monde. N APP.,REII. MAGIQL"E. Lorsqu'une étincelle éclate entre deux corps conducteurs voisins, chargés d'électricité, constituant un condensateur, presque rant s'établit dans deux vases pleins de liquide à des hauteurs différentes et qu'on met en communication, c'est-à-dire par une série d'oscillations. L'étincelle est donc une oscillation, ou, si l'on veut, une vibration électrique. Cette vibration se propage dans le milieu où elle s'est produite, l'air, par exemple, par les ondulations, à la manière des ronds successifs qui rident la surface (l'une eau tranquille où l'on jette une pierre, à la manière aussi du son ou de la lumière. Les propriétés de ces oscillations électriques ont été découvertes par un jeune savant allemand, Ilenri Herz, enlevé trop tôt à la science. Les oscillations herziennes mettant en



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 1Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 2-3Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 4-5Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 6-7Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 8-9Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 10-11Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 12-13Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 14-15Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 16-17Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 18-19Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 20-21Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 22-23Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 24-25Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 26-27Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 28-29Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 30-31Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 32-33Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 34-35Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 36-37Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 38-39Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 40-41Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 42-43Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 44-45Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 46-47Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 48-49Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 50-51Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 52-53Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 54-55Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 56-57Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 58-59Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 60-61Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 62-63Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 64-65Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 66-67Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 68-69Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 70-71Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 72-73Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 74-75Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 76-77Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 78-79Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 80-81Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 82-83Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 84-85Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 86-87Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 88-89Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 90-91Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 92-93Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 94-95Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 96