Lectures Pour Tous n°04-02 novembre 1901
Lectures Pour Tous n°04-02 novembre 1901
  • Prix facial : 1 F

  • Parution : n°04-02 de novembre 1901

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Hachette

  • Format : (155 x 238) mm

  • Nombre de pages : 96

  • Taille du fichier PDF : 66,7 Mo

  • Dans ce numéro : fêtes du sacre et entrée des rois.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 74 - 75  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
74 75
1 7 Lectures pour Tous mée en salon d'honneur, il recevait des autorités de la ville l'accueil officiel auquel ont droit les personnes couronnées. A l'exception des corps constitués, et de quelques particu- l'4'i.. 1 ` 1//r ".:.- PENDANT QUEM'/lii e ti (/1 1' ; ,.1f,.`'r-4', z, Tiers qui avaient obtenu la faveur d'une audience, l'entrée de la salle était rigoureusement interdite. La foule massée aux abords ne pouvait qu'assister de loin à la cérémonie réglée d'avance et ponctuer (le ses hourras les congratulations protocolaires. Il s'agissait vraiment de protocole ! Et le moment était bien choisi pour se congratuler, alors que chaque minute pouvait être pour le roi la dernière de sa vie !... Sans se soucier des cris, des réclamations, des bourrades, miss Prism fendit la foule, perça le cordon des gardiens, arriva dans la salle où commençait le défilé des privilégiés qui avaient audience.'. Quel spectacle s'offrit alors à miss Prism effarée, mais triomphante ! Cet homme qui se tenait courbé devant le roi, elle le reconnaissait, elle l'aurait reconnu entre cent autres. C'était lui ! Et il n'y avait pas à s'y méprendre. Même teint bilieux, même épaisse barbe noire ! Mème regard ! Un dernier détail eût suffi à dissipere...irJ L'ANARCHISTE, ASSIS SUR UNE BARRIERE, FUMAIT SON CIGARE, MISS PRISM PATAUGEAIT DANS LE RUISSEAU.rt tous les cloutes  : de la poche de l'homme passait un bout de mouchoir rouge. Miss Prism arrivait à temps. Elle étendit vers l'homme un bras vengeur, et dans une attitude superbe  : « Arrêtez-le, cria-t-elle, c'est un anarchiste. » Au grand étonnement de miss Prism, ces paroles ne causèrent aucun émoi, mais provoquèrent une forte hilarité. Et, l'homme se retournant, elle put saisir ces mots  : « Précisément, Sire, voici cette vieille folle dont j'avais l'honneur de vous parler. C'est elle qui a jeté dans l'eau l'horloge exécutée pour Votre Majesté. L'horloge est si parfaite que ni cette émotion ni cette baignade n'ont nui à son fonctionnement » Et il faisait avec orgueil jouer devant le roi émerveillé les ressorts de cette horloge, l'horloge dont il était le génial inventeur, celle qu'il avait si soigneusement apportée et qui avait inspiré à miss Prism des craintes... si exagérées.
MINE EN FEU BROKEN-HILL, AUSTRALIE. C'est du plombet de l'argent qu'on extrait des mines de Broken-Hill. Le minerai n'étant pas combustible, l'incendie s'attaqua aux boiseries en pin qui soutiennent les galeries et se propagea avec une rapidité terrifiante. Vingt Jours d'Embrasement Souterrain evant l'étendue et la violence de certains cataclysmes, notre premier mouvement D est pour déplorer notre faiblesse en la comparant d la puissance de destruction des éléments ; mais la science, qui n'a jamais dit son dernier mot, ne nous laisse pas désarmés, et chacun de ses succès nous est un gage de futures victoires. La catastrophe que nous décrivons ici est un des épisodes les plus saisissants de cette lutte où l'homme oppose à la méchanceté des choses les mille ressources de son ingénosité. U N feu qui s'allume dans les entrailles mêmes de la terre, couve pendant des semaines et des mois, éclate enfin avec une violence inouïe, alors qu'il s'est déjà développé sur une étendue considérable et qu'il a créé vingt foyers, tel est ce cataclysme, un de ceux devant lesquels l'homme est le plus désarmé  : un incendie dans les mines. Dans certaines mines, telles que celles de houille, les plus exposées aux catastrophes, il suffit d'un rien pour allumer l'incendie. La chùte d'une lampe sur un tas (le charbon, d'une flammèche sur la paille destinée à la litière des chevaux qu'on y emploie, a vite fait de créer un foyer ; puis le feu, trouvant toujours de nouveau combustible, s'étend avec une terrifiante rapidité. Plusieurs incendies de houillères sont célèbres par leur durée. En 1861, à Planitz O O O (Saxe), on voyait encore un feu que (les chroniques signalaient déjà au xvie siècle comme brûlant depuis un temps immémorial ; en France, près de Saint-Etienne, au Brillé, il existe une houillère en feu depuis des siècles. Ailleurs, le fléau éclate tout à coup et l'on a. brusquement la révélation de son intensité. Ainsi à la mine de Johnston, près de Paisley, en Angleterre, on fut témoin de ce spectacle infernal  : une gerbe de flammes s'élevant hors du puits principal à 20 mètres de hauteur ! Les mines métalliques elles-mêmes ne sont pas à l'abri. En Espagne, au xVII1e siècle, les mines d'Almaden brûlèrent pendant deux ans et demi. Le Mexique eut plusieurs de ses gisements argentifères détruits par le feu  : à Encino, près de Pachuca, la plupart des mineurs périrent suffoqués, et, en 1787, un incendie aussi terrible fit abandonner l'exploi-



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 1Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 2-3Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 4-5Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 6-7Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 8-9Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 10-11Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 12-13Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 14-15Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 16-17Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 18-19Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 20-21Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 22-23Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 24-25Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 26-27Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 28-29Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 30-31Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 32-33Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 34-35Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 36-37Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 38-39Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 40-41Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 42-43Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 44-45Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 46-47Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 48-49Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 50-51Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 52-53Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 54-55Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 56-57Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 58-59Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 60-61Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 62-63Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 64-65Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 66-67Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 68-69Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 70-71Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 72-73Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 74-75Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 76-77Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 78-79Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 80-81Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 82-83Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 84-85Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 86-87Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 88-89Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 90-91Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 92-93Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 94-95Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 96