Lectures Pour Tous n°04-02 novembre 1901
Lectures Pour Tous n°04-02 novembre 1901
  • Prix facial : 1 F

  • Parution : n°04-02 de novembre 1901

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Hachette

  • Format : (155 x 238) mm

  • Nombre de pages : 96

  • Taille du fichier PDF : 66,7 Mo

  • Dans ce numéro : fêtes du sacre et entrée des rois.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Iotb Lectures pour Tous reines de France, elles aussi, pénétraient dans leur capitale, suivies de leur cour ; l'entrée d'Isabeau de Bavière, épouse (le Charles VI, est restée célèbre par le luxe qui y fut déployé. Ce jour-là, le dimanche 13 aoùt 1389, « il y eut, dit Frossart, tant de peuple à Paris et en dehors que ce fut merveille à tout seul avec un moulinet fait d'une grosse noix ». Toutes les rues jonchées de fleurs avaient leurs maisons tapissées du haut en bas d'étoffes de soie et de tapis précieux. Les cloches sonnaient ; un peuple immense s'entassait jusque sur les toits, débordait sous les pieds des chevaux du cortège et criait aux arrivants  : « Noël, Noël, soyez les bienvenus ! » Les femmes et les jeunes filles étaient parées de riches colliers et de robes tissées d'or et de pourpre. Dans la rue Saint- Denis, autour de la fontaine parée de drap d'azur, d'où coulaient de grands ruisseaux de vin, (les jeunes filles avec des chaperons d'or sur la tète offraient à boire dans des hanaps d'or. Deux anges à ce moment descendirent le long d'une corde et posèrent une couronne sur la tète de la reine en chantant  : Dame enclose entre fleurs [de lys, rates-vous pas du Paradis ? Près de l'église de la Trinité s'élevait un théâtre où l'on représenta un combat entre Croisés et Sarrazins, avec lutte figurée entre le fameux Saladin et Richard d'Angleterre. A la porte du Châtelet, toute voisine d'une forteresse avec créneaux, au faîte de LE SACRE DE NAPOLÉON P', D'APRÎ:S LE TABLEAU DE DAVID. Le sacre de Napoléon le', célébré le 2 décembre 1804 en l'église Notre-Dame laquelle était couchée de Paris, fut, pour l'Empereur, l'occasion d'imposer à son entourage le ton et les habitudes qui étaient de tradition dans les cours de l'ancien régime. Le fameux tableau de David représente le moment où l'Empereur, Madame Sainte Anne, sur un lit de parade après s'être sacré lui-même, prend la couronne des mains du Pape et la se voyait « une garenne pose lui-même sur la tête de Joséphine. (Cliché Braun, Clément et Cie.) avec grand foison de voir ». Sur la route de Saint-Denis à Paris, ramée et dans la ramée grand foison de les bourgeois de Paris avant à leur tête le lièvres et lapins et d'oisillons qui volaient par Prévôt des marchands faisaient la haie d'un dehors ». De ce bois sortit un cerf blanc côté, tous à cheval et vêtus de vert ; de poursuivi par un aigle et un lion. Quand la l'autre côté étaient les officiers et serviteurs reine eut passé le grand pont de Paris couvert (l'un ciel étoilé et garni de riches étoffes de la maison du roi, vêtus de rose. A la Porte Saint-Denis, la reine, assise dans une vertes et vermeilles, on aperçut avec étonnement un homme se promenant dans les litière couverte, eut la surprise de trouver le paradis avec son ciel étoilé, ses anges chantant mélodieusement, la Sainte Vierge tenant une corde qu'on avait attachée à la plus airs, avec deux cierges allumés à la main, sur dans ses bras l'Enfant Jésus « qui s'amusait haute tour de la cathédrale et à l'une des
Fêtes du Sacre et Entrées des Rois 107 NAPOLÉON I" PRONONÇANT LE SERMENT. — D'APRÉS UNE AQUARELLE D'ISABEY. La cour de l'Empereur était composée en majeure partie des officiers qui - s'étaient distingués dans les nombreuses batailles que Napoléon avait déjà gagnées. Le jour du sacre, ce sont les maréchaux, les généraux et les officiers qui se pressent sur les marches de l'estrade dressée pour la circonstance. maisons qui garnissaient le pont Saint-Michel. L'époux d'Isabeau, Charles VI, assista incognito à cette entrée, en croupe derrière son favori Savoisy ; il reçut même sur le dos de vigoureux coups de « balaie » des sergents, car les deux cavaliers émerveillés poussaient inconsidérément leur cheval dans la foule. N ROI SACRÉ DEVANT L'EN- NEMI. Si d'ailleurs la plupart des sacres se ressemblent forcément, il en est un dont il faut faire une mention particulière, car il symbolise le réveil du sentiment national et signifie la délivrance de la patrie envahie. En juillet 1429, un mois après la bataille (le Patay, Reims ouvrait ses portes à Charles VII. Une vieille tapisserie nous montre l'entrée solennelle du roi et de Jeanne. Précédée (le cavaliers sonnant de la trompette, Jeanne d'Arc marche en tête, à cheval, tenant son étendard fleurdelysé ; autour d'elle se pressent les hérauts d'armes portant sur leur tunique le blason de France, et les arquebusiers. Derrière s'avancent le roi, les capitaines de l'armée, raides sous leur casque qu'ombrage un gigantesque panache de plumes, puis la forêt de lances des hommes d'armes. L'émotion ici jaillit (les faits eux-mêmes, tels que nous les trouvons consignés dans le naïf récit des annalistes. « Là estoit présente Jehanne la Pucelle, tenant son étendard en sa main, lequel en effet estait cause dudit sacre et couronnement et de toute cette assemblée. Et qui eust vu ladicte Pucelle accoller le Roy à genoux par les jambes et lui baiser le pied en pleurant, il en eust eu pitié. Mesmes elle provoquoit plusieurs à pleurer en disant  : « Gentil roi, or est exécuté « le plaisir de Dieu, qui vouloit que levasse « le siège d'Orléans, et que vous amenasse « en ceste cité de Reims recevoir votre saint « sacre ». A l'instant où l'archevêque posa la couronne sur le front de Charles, « tout homme cria  : Noël ! et trompettes sonnèrent en telles manières qu'il semblait que les voultes de l'Eglise se deussent fendre ». Ce jour-là, une angoisse qui avait duré cent années prenait fin, et la France délivrée de la présence de l'étranger allait pouvoir librement accomplir ses glorieuses destinées.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 1Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 2-3Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 4-5Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 6-7Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 8-9Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 10-11Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 12-13Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 14-15Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 16-17Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 18-19Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 20-21Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 22-23Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 24-25Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 26-27Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 28-29Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 30-31Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 32-33Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 34-35Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 36-37Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 38-39Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 40-41Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 42-43Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 44-45Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 46-47Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 48-49Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 50-51Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 52-53Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 54-55Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 56-57Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 58-59Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 60-61Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 62-63Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 64-65Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 66-67Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 68-69Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 70-71Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 72-73Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 74-75Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 76-77Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 78-79Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 80-81Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 82-83Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 84-85Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 86-87Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 88-89Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 90-91Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 92-93Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 94-95Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 96