Lectures Pour Tous n°04-02 novembre 1901
Lectures Pour Tous n°04-02 novembre 1901
  • Prix facial : 1 F

  • Parution : n°04-02 de novembre 1901

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Hachette

  • Format : (155 x 238) mm

  • Nombre de pages : 96

  • Taille du fichier PDF : 66,7 Mo

  • Dans ce numéro : fêtes du sacre et entrée des rois.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
LE SACRE D'ALEXANDRE III, EMPEREUR DE RUSSIE, DANS LA CATHÉDRALE DE L'ASSOMPTION, Â MOSCOU MAI 1883). D'APRES LE TABLEAU DE BECKER. C'est en Russie,- où se sont conservés avec le plus de force la foi religieuse et le respect pour la personne sacrée du souverain, que les cérémonies du couronnement ont gardé le caractère le plus imposant. Elles ont lieu dans la cathédrale de l'Assomption, à Moscou, la Cité Sainte.
UNE TRADITION DE L'ANCIENNE FRANCE. — HENRI IV TOUCHANT, LE JOUR DE SON SACRE, LES MALADES ATTEINTS D'ÉCROUELLES. — D'APRÈS UNE ESTAMPE DU TEMPS. La tradition voulait que, le jour de leur sacre, les rois de Fiance eussent le pouvoir miraculeux de guérir, en les touchant, les malades atteints d'écrouelles. Ceux-ci s'agenouillaient sur deux rangs, et le roi, défilant tête nue devant eux, faisait sur leur visage le signe de la croix MES DU SACRE ET ENTRÉES DES ROIS armi les cérémonies les plus imposantes dont l'ancienne France était le théâtre, P il faut mettre au premier rang celles dont on entourait le sacre des rois et des reines. Revêtir le souverain d'un caractère inviolable, le signaler au respect de tous, rendre sensibles par des réjouissances publiques les liens qui l'unissaient au peuple, tel était l'objet de ces fêtes dont quelques-unes sont restées fameuses par les merveilles du luxe _sylifut y déployé ou par les circonstances dans lesquelles q elles se produisirent. Si chet nous elles ne restent plus qu'un souvenir, tandis que dans des pays voisins elles font encore partie des institutions envigueur, elles ont jadis été une intégrante de notre vie nationale, et tout un côté de notre histoire s'éclaire, g rance à l'évocation de ces pompes symboliques. 0 O O O N aurait une idée bien imparfaite du prestige qui s'attachait dans l'ancienne France à l'autorité royale, si l'on croyait que celle-ci fût uniquement fondée sur le privilège de la naissance. Si elle inspirait un respect universel, c'est qu'elle reposait sur quelque chose de plus que le droit d'une race, que l'autorité d'une tradition, que le consentement même d'un peuple. En effet, le pouvoir royal était regardé comme une véritable délégation d'en haut ; le roi était, d'après cette conception, le représentant d ; un principe supérieur. Placé entre Dieu et les peuples comme un intermédiaire, il était



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 1Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 2-3Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 4-5Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 6-7Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 8-9Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 10-11Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 12-13Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 14-15Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 16-17Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 18-19Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 20-21Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 22-23Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 24-25Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 26-27Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 28-29Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 30-31Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 32-33Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 34-35Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 36-37Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 38-39Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 40-41Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 42-43Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 44-45Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 46-47Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 48-49Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 50-51Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 52-53Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 54-55Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 56-57Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 58-59Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 60-61Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 62-63Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 64-65Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 66-67Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 68-69Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 70-71Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 72-73Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 74-75Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 76-77Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 78-79Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 80-81Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 82-83Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 84-85Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 86-87Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 88-89Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 90-91Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 92-93Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 94-95Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 96