Le Suricate n°30 jun/jui/aoû 2014
Le Suricate n°30 jun/jui/aoû 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°30 de jun/jui/aoû 2014

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : lesuricate.org

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 54

  • Taille du fichier PDF : 15,7 Mo

  • Dans ce numéro : le Graspop 2014 avec en tête d'affiche les fondateurs du heavy metal.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
16 Photo  : Alexis Briot Photo  : Lilian Ginet
Fauve  : Déjà présent lors de l'édition 2013 des Eurockéennes, le collectif Fauve a gravi une scène en 2014. Le Club Loggia était trop petit l'année passée, la Green Room l'était de nouveau cette année si on en croit l'ampleur croissante du public de ce phénomène. Beaucoup d'entre eux portait sur le visage l'emblème de Fauve  : ≠. Très heureux de revenir ce dimanche, comme ils nous l'expliquaient quelques heures avant le concert, ils ont mis le feu en interprétant leurs chansons avec toute la rage et le cœur dont ils font preuve, au plus grand bonheur de leurs fans. The Black Keys  : la déception pour un grand nombre de festivaliers qui attendaient ce concert avec impatience. Peu d'énergie, on se demande même s'ils étaient contents de jouer aux Eurockéennes ce soir là. Ils n'ont pas réussi à captiver le public, qui, un peu déçu de ce show mais surtout triste que l'édition 2014 soit déjà terminée, attend avec empressement celle de l'année prochaine ! Les Eurockéennes 2014, c'était aussi  : Comme d'habitude, un camping très bien organisé avec entre autres de l'animation, des stands de nourriture, un espace internet et des préservatifs gratuits, et aussi la possibilité de dormir dans des tipis. Les Salut c'est cool y ont même fait un concert le samedi à midi ! Les intermittents du spectacle français venus sensibiliser les festivaliers à leurs problèmes et leur faire se rendre compte que sans eux, le festival n'existerait pas Des artistes de rue parmi lesquels les Horse Men qu traversaient la foule sur Spécial Festival 2014 leurs faux chevaux à qui ils donnaient des leçons de dressage... hilarant ! Un regard bienveillant posé sur l'accessibilité des personnes à mobilité réduite, avec des espaces aménagés et des équipes dédiées Beaucoup d'autres choses, la liste est longue et elle va encore s'agrandir en 2015 ! Et surtout, des festivalier en or qui ont fait que cette édition 2014 comme les précédentes se passent toujours dans une bonne ambiance. Pauline Vendola 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :