Le Rire n°323 11 avr 1925
Le Rire n°323 11 avr 1925
  • Prix facial : 0,90 F

  • Parution : n°323 de 11 avr 1925

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : F. Juven et Cie

  • Format : (226 x 302) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 43,2 Mo

  • Dans ce numéro : les métèques à Paris.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
— Cartes transparentes, mon prince ? — Pensez-vous ? Allez vendre ça aux étrangers. — Les étrangers ? Mais ce sont eux qui nous les vendent ! Dessin de R. DE VALÉRIO. garda mieux et avec plus de complaisance, et cette nuit-là et les nuits qui suivirent. Quelques jours plus tard, il se laissa aller à déguster une coupe de champagne. Et cette liberté coïncida avec un changement dans sa tenue. Ses cheveux étaient rangés avec application, son linge était net, et il avait arboré une cravate de fantaisie. Enfin, il avait fait l'acquisition d'un pardessus. Dans la suite, il se laissa aller à une deuxième coupe, et, parfois à une troisième, au moment de se retirer, disant, dans un latin que ne pouvait comprendre Reine Desprez  : Nunzero deus impare gaudet. Peu à peu, il se raffinait. Il soignait ses mains, il faisait luire ses bottines, il mettait de l'eau de Cologne sur son mouchoir. Et, un soir, il arriva à la Puce à l'Oreille en smoking. L'accoutrement sentait un peu la confection, mais il était correct. M. Vignotte, d'ailleurs, ne tarda point à le rehausser de souliers vernis, de chaussettes de soie et d'un monocle. Reine Desprez n'avait pas vu d'un mauvais oeil ces transformations successives. Il ne.lui déplaisait pas que M. Vignotte, pour la mission qu'il avait à remplir dans les locaux de la Puce à l'Oreille, et dont il s'acquittait, au reste, avec une grande conscience, réussit à ne point se faire remarquer par la clientèle de l'endroit. Alors que les inspecteurs de la brigade mondaine qui le fréquentaient pour de hautes nécessités sociales, se mêlaient à l'assistance, avec la mise et les manières (10 vrais hommes du monde, il eût été reg,. et nuisible que le clerc d'huissier pût passer pour un agent de police. ** Une nuit, M. Vignotte se fit apporter une bouteille de champagne, en disant au barman qui la lui servit qu'il entendait la payer. Reine Desprez, mise immédiatement au courant de l'événement, surveilla son séquestre du coin — Ne vous effarouchez pas, ma chère... Vous savez bien que l'homme le plus fortuné est celui qui touche des deux mains. Dessin de GUILLBMIN. de l'oeil. Bientôt elle crut devoir intervenir et vint s'asseoir en face de lui  : — Monsieur Vignotte, lui dit-elle, vous êtes poivre. — Oh ! madame, répondit celui-ci avec un petit rire qui ressemblait à un hoquet, je vois encore clair. — J'ai peur que vous ne voyiez double et que mes intérêts n'en souffrent... Pourquoi vous êtes-vous mis dans un état pareil ?... — Dame, madame Reine, faut bien oublier... — Oublier quoi ?... — Les misères... — Quelles misères ?... — Figurez-vous que je suis poursuivi par un chameau d'huissier... On ne peut pourtant pas sortir vêtu comme un pédzouille !... Et ce chameau, oui, Reine, ce chameau veut nie faire vendre ! Et, fondant soudain en larmes, il bégaya  : — Ah ! les huissiers !... Quels bandits, ma petite !... Quels bandits !... ALTER EGO. — Misérable ! je t'ai aperçue avec ton amant... — Lequel ? e Dessin d'Arsène BRIVOT.
LA CONFUSION DES SEXES — Croyez-vous !... A la dernière minute, ce mufle de Gaston s'est dégonflé  : il a refusé ma main ! Z ui, le pauvre garçon a toujours eu un penchant pour les femmes. Dessin de Raymond PALLIER.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :