Le Rire n°323 11 avr 1925
Le Rire n°323 11 avr 1925
  • Prix facial : 0,90 F

  • Parution : n°323 de 11 avr 1925

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : F. Juven et Cie

  • Format : (226 x 302) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 43,2 Mo

  • Dans ce numéro : les métèques à Paris.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
L'ENTERREMENT DU NABAB vêtu d'un complet jaquette : noir démodé et élimé. Seul un cache-nez gris, tourné deux lois autour du cou, le garantissait contre la rigueur de la température ; et quand il s'en fut débarrassé, ainsi que d'un chapeau melon crasseux, il exhiba un linge douteux serré par une mince cravate verdâtre et surmonté d'une tignasse raréfiée, mais en désordre. 11 choisit, d'accord avec Reine Desprez, son poste d'observation, un peu à l'écart, et s'y installa, avec un stoïcisme morne pour toute la nuit. Vers deux heures, Reine, dont la corpulence précoce recélait un coeur resté sensible malgré une existence accaparée par le business, eut pitié de M. Vignotte, s'approcha de lui et lui dit  : — Avez-vous faim ?... Voulez-vous souper ?... — Oh ! merci, madame... Je ne mange jamais le soir... — Soif, alors ?... — Oui, je ne m'en cache pas... Mais je crains d'être indiscret... — Allons donc 1... Une coupe ?... — Pourquoi pleurez-vous, mon pauvre homme ?... Vous êtes de la famille ? — Non..., et c'est pour ça que je pleure. — Non, non... J'aurais peur... Du sirop Dessin de R. CHANCEL. de grenadine, avec beaucoup d'eau... — Comme vous voudrez, cher monsieur... Ah ! si mes clients et mes clientes étaient comme L'INITIATION MONTMARTROISE Ça ne peut pas durer plus longtemps, dit Reine Desprez Glayol. Il faut nous séparer. — Pourquoi donc ? fit celui-ci, il me semble que ça marche très bien... — En tout cas, mon cher, vous n'y êtes pour rien... Quand nous avons eu l'idée de fonder une boite de nuit, et que nous avoiis installé la Puce à l'Oreille, j'ai apporté mon argent... — Et moi, j'ai apporté mes relations... — Parlons-en de vos relations !... Vous les aviez fait sonner bien haut, et j'y avais cru naïvement... Pour lancer la maison, vous les avez amenées ici... Mais jusqu'à présent, le champagne qu'elles ont bu, — et elles en ont bu ! — a été payé par la caisse... — Pour tin lancement, il y a des sacrifices nécessaires... — Je sais jusqu'à présent ce qu'ils m'ont -cofité... Je ne vois pas ce qu'ils ont rapporté... En somme, si la maison marche, e n'est pas de votre fait, puisque vous êtes une charge pour elle... Dans ces conditions, mieux vaut rompre... — Un instant.., j'ai des droits, je les ferai valoir... — Je les reconnais dans la lettre, sinon dans l'esprit, et je suis prête à les soumettre à un règlement... Seulement, comme je trouve votre présence non seulement inutile, mais préjudiciable, nous ferons, si vous le voulez bien, nommer un séquestre qui surveillera vos intérêts jusqu'à la liquidation. Glayol ayant accepté, le séquestre désigné fut Me Plantet, huissier, dans la personne d'un de ses clercs, M. Vignotte. ** Vers onze heures du soir, après avoir gravi la butte, M. Vignotte fit sa première apparition à la Puce à l'Oreille. Aucun pardessus ne couvrait son corps maigre, vous, je n'aurais qu'à fermer boutique... Un fêtard et vous, ça fait deux... — Je suis un homme modeste et tranquille, madame, mais je ne suis pas un puritain... Si je ne saurais et ne pourrais prendre part aux ébats de toute une société affolée de plaisir, je juge ceux-ci sans sévérité, avec indulgence même... Et je reconnais volontiers que, parmi ces dames qui dansent, fument et boivent il y en a quelques-unes fort jolies... — Voyez-vous ça ! fit Reine Desprez avec une cordiale bonne humeur... Vous n'allez pas trop les regarder, hein, à travers votre grenadine !... Il est vrai que ça ne'vous grisera pas... M. Vignotte, qui r avait déjà regardé instinctivement, re- I, — Alors, c'est ça que vous appelez les arts « décoratifs M ! Dessin d'Arsène BRIVOT.
[\ÇON DL PARLER — Je vous en prie, m'sieu l'agent... traversez-moi ! Dessin de Jacques LECLBRC.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :