Le Rire n°314 7 fév 1925
Le Rire n°314 7 fév 1925
  • Prix facial : 0,90 F

  • Parution : n°314 de 7 fév 1925

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : F. Juven et Cie

  • Format : (226 x 302) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 50,3 Mo

  • Dans ce numéro : les plus grands nains du monde.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
rr AU JARDIN LOOLO(. IQUe — A quoi pensez-vous, Gaston ? — A vous, belle-maman ! Dessin de René MAX. UNE BONNE PRESSE Lucien Mirabelle était fébrile, nerveux et lier. Ce soir-là, le théâtre du Vieux Pigeonnier jouait de lui un grand drame en trois actes  : Le Pompier et la Duchesse. 11 était venu de sa province pour noir jouer son drame. Aurait-il une bonne presse ? 11 en était tremblant. Qu'écrirait surtout de sa pièce, Bavard, le critique du Petit Lutétien, le seul journal que lisaient ses parents, l'oracle de la famille Mirabelle, qui le sacrerait à tout jamais grand homme ou crétin. Le succès d'argent et de public l'intéressait peu, il ne travaillait que pour l'art seul, et vous savez qu'il a été décrété que toute oeuvre, pour être artistique, doit être ennuyeuse et sombre. Hors de l'ennui point de salut. Un pur ne travaille (lue pour l'élite. Plus une élite est réduite, plus elle test élilc. Or, quand elle se réduit à une seule personne, c'est-à-dire l'auteur, c'est l'élite rêvée. Lucien Mirabelle était sûr du jugement de son élite, mais il attendait, anxieux, le compté rendu de la presse sur Le Pompier et la Duchesse. Il noua sa lavallière, et résolut d'aller prendre l'apéritif à un café littéraire. Il se rendit an Café Gustave, célèbre même en sa province. Des jeunes hommes, assis devant des apéritifs, buvaient, fumaient et bavardaient. Lucien allait s'asseoir, solitaire, devant un café-crème, quand un grand garçon, qu'il avait rencontré à une matinée poétique, l'interpella. — Hé, Chose... hé. Machin.., viens t'asseoir avec nous ! Je suis Lucien Mirabelle, dit-11, et le Pigeonnier joue de oi, ce soir, une pièce tt i biz 1.ES FAMILLES NOM BREUSES intitulée  : Le Pompier et la Duchesse. Mais, de sa voix timide, il avait parlé pour lui seul ; trop préoccupés d'euxmêmes, aucun dés occupants de la. table ne l'avait entendu. Un jeune homme arriv*, serra ales mains, et s'assit. — Qui est-ce ? dit-il à sou voisin. — Rien du tout, c'est. Caillou. le secrétaire de Bavard. — Bavard, le critique dramatique dcr Petit Lutétien ? Oui. Lucien pâlit. Bavard, le critique dramatique du journal dont il souhaitait un éloge, 1(- seul journal lu par sa famille. I1 regarda avec admiration le sec ! é- taire. ti Celui-ci parlait. Vieux, disait-il, j'ai rendez-vous ce soir avec unç petite poule épatante, et cette vieille noix de Ba yard m'a chargé de faire le compte rendu de la pièce du Vieux Pigeonnier, Le Pompier et la Duchesse. Qui de vous veut y aller à ma place pour en faire le compte rendu ? — Merci big ; hurla la table. S'ennuyer à une barbe pareille ! Tu peux faire ton boulot, mon vieux. — Vous, jeune homme, dit Caillou à Lucien Mirabelle, vous _lui n'avez rien dit, vous seriez bien gentil d'aller à ma place rendre compte du Pompier et la Duchesse ; vous signerez Bavard, et vous l'enverrez immédiatement au secrétaire de rédaction du Petit Lutétien. — Mais... — Merci, c'est entendu. Voilà le coupon, je paye votre consommation et adieu. Et il remit à Lucien Mirabelle un coupon de loge pour la pièce de Lucien Mirabelle. * Le surlendemain, les pareùts de l'auteur, les époux Mirabelle, lurent un compte rendu dithyrambique formidablement élogieux (In Pompier et la Duchesse dans le -Petit Lutétien. Ce fut d'ailleurs le seul journal qui dit du bien de la pièce. Georges DOLLEY. — Dix poupées pour ta fête ! Tu veux donc avoir le prix Cognacq ? Dessin d'Arséne Bila u1.
LE CONTRIBUABLE ANGLAIS w. CHURCHILL. — Ce mannequin nous rend beaucoup de services mais il me semble bien fatigué. BALDWIN. Ji- bui, il toit être surciârgôl... On pourrait peut-être lui enlever quelque chose. (London Opinion, Londres.) CONSEIL MATERNEL ALBION, dJsirnant le Maroc. — Ilegarcje là-bas, mon chéri... La est ton avenir ! (Mattin6, Na filés.) EN PAYS OCCUPÉS 1.S FRANÇAIS, d John Bell. Evaeuer ? Impossible 1... Son nez ne me revient pas. (Thd(tetradetseh 13cr1 iu.) LE RIRE A L'ÉTRANGER LE CONTRÔLE MILITAIRE EN ALLEMAGNE — L'armure est vide, mais les jambes sont pleines. (implicissirnus, Munich.) PoIITIQUE DE FORCE POINCARÉ. - Ma réputation est fichue... Herriot peut faire tout cela aussi bien 4tie moi. (Sim plicfssimus, Munich:) CONCUR HENCE — Ce que c'est qu'un fakir ?... C'est quelqu'un qui ne sent rien. MUSSOLINI, 1rarcelc ; parl.opposit ion. — Alors, je suis encore plus fakir que toi. (ri Tracaso, Borne.) DETTES DE..GUJLRIU è MARIANNE. - SOyez raisonnable, Sam. JONATHAN. - Regardez... John Bull est eu traie de payer, lui. MARIANNE. - elfet... Mais il a profité de la g u erre, à peu -près autant tee vous.'(De Antslerilamnzer, Amsterdam.) on fasse. Oui.. ! quoi qu'on fasse. andarin sera toujours préféré aux Amers et Bitters. "11111111111111111111111111111111111111111 ! 111111111111111 Appareil élégant simple, économique durant au minimum une année, L'▪ aiguasonix ▪ grâce à sa pate chimique absolument spéciale, = zal permet d'affûter sol-même en quelques secondes E les lames de tous modèles de rasoirs et de leur donner k mordant du neuf. Avec l'Aiguisonix E deux lames de sûreté suffisent par an au lieu de 4 douzaines. Vendu.parjout avec garantie = de bon fonctionnement 5 Fr. Le Petit modèle pour in fr. Ctand modèle pour rasoirs de sretè.. I V rasoirs ordinaires.. P La notice explicative indiquant les propriétés extraordi. a E naines de cette nouvelle invention est envoyée gratuitement E = sur demande adressée au Concessionnaire Général : ▪ PARFUMERIE NEIGE DES CÉVENNES = 12, Rue Calmels, PARIS (18') R.C. Seine IM.591 LI IUIUIJ A CEUX QUE L'AVENIR INQUIÈTE La réélection du Président Coolidge ittinuucce par le célèbre médium graphologue R. RAYMOND notamnteiut dans l'Iuttrttnafgeant du 23 Octobre 1923, le New- York herald et la Chicr,ao Tt.tburie dC 2l Octobre 1923, et le New-York'World dé 13 Janvier 12/1, proue, unC fois tie plus son e dPl brdlhâlre dolt de segoiide HOROSCOPE PAR CORRESPONDANCE R. Raymond, 109 -ae de Rennes, lot'au fond de ta cour. Poile toute demande dc tarifs et prospectus, joindre 0 fr. 50 en timbres. EN VENTE dans toutes les LIBRAIRIES La COMTESSE BOBBY par DJEP Roman d'une jolie femme moilerzue un beau Volume ill-I2.. 6 francs. FORT, Éditeur, 12, rue de. Caabroi. PARIS sTellr dmilligrumr ""4114Welliti VO LT L-T-PIVER ESSENCE - POUDRE - LOTION I le plia persistant des paunre Irrr r rr CHEZ 801 gros gains assurés par travaux sérieux MORIN, 92, file 1,ran/,li.it, ANGERS.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :