Le Rire n°303 22 nov 1924
Le Rire n°303 22 nov 1924
  • Prix facial : 0,90 F

  • Parution : n°303 de 22 nov 1924

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : F. Juven et Cie

  • Format : (226 x 302) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 71,5 Mo

  • Dans ce numéro : le plat du jour.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
i-iISTOIRES DI CHI331 Durand-Dupont, bonne pâte d'homme, est un chasseur inexpérimenté, si inexpérimenté et naïf à la fois que ses amis ont un jour l'idée de lui jouer une bonne farce. Et c'est ainsi qu'au cours d'une partie de chasse en commun, un lièvre empaillé fut placé au pied d'un arbre. — Tire vite, lui crièrent ses amis  : voilà ton affaire ! On juge de la stupéfaction de Durand-Dupont qui, fort vexé, jura de ne plus toucher à un fusil. Un jour cependant il se laissa à nouveau tenter par ses amis. Ces derniers, dans l'espoir de se faire entièrement pardonner, avaient d'ailleurs décidé de lui faciliter sa tâche, et un beau lièvre, rabattu par leurs soins, passa bientôt comme une flèche à portée de Durand-Dupant  : — Mais tirez, tirez donc ! lui crièrent : ils. — Pensez-vous ! s'exclama le bonhomme... Plus si bête !... Laissez-le courir... Il est peut-être empaillé ! *** Deux amis, Jules et René, sont attablés au café et parlent de chasse  : — Toi, aller chasser ? dit Jules... Mais je te parie tout ce que tu voudras, maladroit comme tu es, que tu rentreras certainement bredouille ! — Tenu ! fait René, qui, piqué au vif, fait un grand geste de défi. Un si grand geste qu'il renverse la consommation d'un monsieur installé à une table voisine. Discussion, propos aigresdoux, échange de cartes, de témoins... Le duel aura lieu le lendemain matin à la première heure. — Pauvre vieux ! s'apitoie Jules... Mais je te parie encore tout ce que tu voudras que ton adversaire se portera demain aussi bien qu'aujourd'hui. — Entendu ! Le lendemain, à midi, dépêche de René  : « Ai gagné première partie du pari  : En visant voisin d'hier ai tué lièvre. » Et à cinq heures, deuxième dépêche de René « Ai gagné seconde partie du pari  : En chassant cet après-u idi ai blessé accidentellement voisin d'hier. ** Marius raconte ses prouesses cynégétiques  : — Une compagnie de perdreaux se lève devant moi !... Ils étaient cinq... J'épaule... Pan... pan... pan... je tue les trois premiers... Puis, je vise encore et... pan... pan... je tue les deux autres avant qu'ils aient eu le temps de comprendre. Passe alors un lièvre Je vise et... pan... je le tue... Une bécasse... Je vise et... pan... je la tue... Deux merles sur la même branche. Je vise et... pan..., je les tue... Un sanglier... A ce moment l'un des auditeurs, excédé par toutes ces vantardises, donne des signes d'impatience et s'écrie, esquissant un geste menaçant à l'adresse du narrateur  : — Si cette fois-ci, tu le tues, Marius, gare à toi ! Alors Marius, d'une voix toujours assurée, continue  : —... Un sanglier... je le vise et... pan... je le manque ! *** Tartarinas est un fin chasseur, le plus fin chasseur à vingt lieues à la ronde, et ses exploits ne se comptent plus. — Mais enfin comment faites-vous, lui dit un jour quelqu'un, pour chasser indifféremment le gros et le petit gibier ? Que vous alliez à la chasse au lièvre ou à l'alouette, je ne vous ai jamais vu partir qu'avec du gros plomb ! — Té, s'exclama Tartarinas, rien de plus simple  : je presse plus ou moins fort sur la gâchette. — Ce. n'est pourtant pas les lièvres qui manquent ! — Oui, mais comment voulez-vous les tuer ?... Ils fichent tous le camp aux Halles ! Dessin de J.-J. ROUSSAU.
Paroles de ALBERT WILLEMETZ r frkr r pas ou Se dir' : c'est moi Musique de MAURICE YVAIN ÇA.C'EST UNE CHOSE... 6 r donne Qu'en_tre vos 1r J r itôt bras,tremblante, el Moirvt de Fox-Trot Modéré 4 2 r- En amour c'est une a le.gan_ce ot) #541P On nous l'a re_pro-ché dé _ja D'avoir en France les apparences J r 7 D'un mufle et d'un gou_jat Pourtant,lorsqu'en son in nocen_ce Fox-Trot r IL a ar le fris-sonne 4 r if, mt ir r j) 41 w Et, cédant à no - tre clé_sir, Un petit. être a 1- #- r r r Ça, c'est. un'chos'qu'on n'peut - Ça. chos'qu'on n'peut pas oublier Non,quoique vous - fas siez Quand u _ne jeu ne fille a. vous se P Et telle un i ro se Tempo r r r r Ça, c'est un'chos'qu'on n'peut pas ou illustration de H. MIRANDR. aP qu'el le se laisse ef%. feuil ter 4 J Tr moi, le premier - bli - er. Tous (fruits réservés pour tous pays. Publié acec l'autorisation de F. SALABERT, éditeur, 35, boulevard des Capucines, Paris. J a piatere pu s'of_frir Le 2, couplet ix la page suivante. 1



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :