Le Rire n°301 8 nov 1924
Le Rire n°301 8 nov 1924
  • Prix facial : 0,75 F

  • Parution : n°301 de 8 nov 1924

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : F. Juven et Cie

  • Format : (226 x 302) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 46,2 Mo

  • Dans ce numéro : prévoyance.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
A CEUX QUE L'AVENIR INQUIÈTE Les prédictions du célèbre médium graphologue R. RAYM O N D pour l'année 1924 se sont réalisées ou sont en voie de réalisation  : évacuation progressive de la Ruhr, démission de M. Baldwin et mort de Lénine ; baisse et hausse du franc, etc. (Voir Intransigeant du 23 Octobre 1923.). HOROSCOPE PAR CORRESPONDANCE R. P aymond, 109, rue de Rennes, au fond de la cour. Pour toute demande de tarifs et prospectus, joindre 0 fr. 50 en timbres. E Dessin d'élève. RARE and CURIOUS N G L I S H BOOKS Catalogue vitt finest specimen sent for 5/-, 10/-, or f 1. Prie() list only 5 d.L. CHAUBARD, pub. 19r. du Temple, Paris. i Rotix2.VotAA rias-DESSIN ` R Si,14,144 Regardez ce croquis. Ne dirait-on pas un dessin de maître ? Et pourtant, c'est seulement l'oeuvre d'un de nos élèves, après quelques leçons, et il a été pris au hasard parmi des centaines d'autres dessins d'élèves, actuellement exposés dans les nouveaux locaux du Cours A. B.C. aux Champs-Elysées. L'enseignement de l'A. B.C. se donne uniquement par correspondance. Par sa méthode entièrement nouvelle, il vous permettra, dans vos moments de loisir, d'apprendre rapidement à dessiner les mille scènes charmantes de la vie quotidienne. Le Cours A. B.C. enseigne tous genres de dessin, et traite spécialement du dessin pratique tel que  : Illustration pour livres et journaux, dessins de publicité, mode, décoration, etc... pour ceux de ses élèves qui désirent devenir professionnels. Un Album luxueusement édité, comportant de nombreux croquis et dessins faits par les élèves, a été spécialement préparé pour montrer les résultats obtenus et donne tous les renseignements sur le fonctionnement de notre Cours. Cet Album est envoyé gratuitement à toute personne qui nous en fait la demande. tIjis.n'ft r+ 1SP NP OP ID Ili OU 1111 ln" COURS A.B.C. DE DESSIN (Atelier 46) 1 2, rue Lincoln ss (Champs-Élysées, PARIS) AZUREA FLORAMYE 0 POMPEÏA/GERBERA f 4LTPIVER  : EZSENCES POUDRES LOTIONS MIS 41111101140 111111111111011111 LE ECOD av R=R ! ! EN SOCIÉTÉ, A LA NOCE, PARTOUT Demandez le NOUVEAU CATALOGUE 1924 de Farces désopilantes, Attrapes Surprises peur toutes réunions, Tours de cartes. Physique amusante, Chansons et Monologues anciens et nouveaux e3000 titres), Magie, Hypnotisme pratique (résultats garantis), Prestidigitation, Harmonicas. Lampes électriques perpétuelles. AMUSEMENTS DE TOUTES SORTES, Sciences occultes, Librairie ultra-comique et spéciale  : Pour apprendre seul toutes les danses, Art de se faire aimer, Secrets pour gagner tte l'argent dans toutes les professions. Sports, Jeux, Pouvoir de, la volonté assurant la réussite en tout, etc., etc, Ce SUPERBE CATALOGUE ILLUSTRE 120 pages, 200 dessins désopilants, 20.000 lignes de lecture procurerai TOCS des milliers d'heures joyeuses. — Envoi sur demande accompagnés de UN fr. Maison GOBIN, 9, boul. St-Martin, PARIS (3). Seine 238.4$1'1 1111 11111111111111111111111111111111111111111111111 Appareil élégant E simple, économique E durant au minimum une année, L'aiguisonix E grâce à sa pâte chimique absolument spéciale, permet d'affûter soi-même en quelques secondes E les lames de tous modèles de rasoirs et de leur g E donner le mordant du neuf. Avec l'Aiguiaonix E g. deux lames de sûreté suffisent par an au lieu de = 4 douzaines. = Vendu partout avec garantie =de bon fonctionnement `Petit modèle pour fr. Grand modèle pouf fr. = rasoirs de sûreté... rasoirs ordinaires..L. 5 La notice explicative indiquant les propriétés extraordi- E naires de cette nouvelle invention est envoyée gratuitement., sur demande adressée au Concessionnaire Général  : E PARFUMERIE NEIGE DES CÉVENNESE 12, Rue Calmels, PARIS (18°) R.C. Seine 193.59 L IIiIiIII11iIiIIIiiII1III1II 1II1IJ on fasse. Oui.. ! Q quoi qu'on fasse. LE M andarin sera toujours préféré aux Amers et Bitters. E ="-
AU PARADIS DES SOVIETS A Moscou le chauffage central a été installé dans le mausolée de Lénine Si cela ne leur réchauffe pas le coeur, ils auront au moins la ressource d'aller se chauffer les pieds ! Ne trouvez-vous pas que l'on commence à se moquer de nous avec les encombrements de Paris et avec l'embouteillement de certaines de ses voies ? Eh oui, certes, il y a des encombrements et de l'embouteillement, mais à qui la faute ? A ceux qui cherchent des solutions empiriques et réactionnaires, au lieu de s'appuyer sur les principes de la vraie démocratie. 1l suffit de parcourir la capitale dans tous les sens pour se rendre compte que, si certains quartiers sont inextricablement encombrés, d'autres le sont beaucoup moins et d'autres ne le sont pas du tout. Est-ce que c'est équitable ? Est-ce que c'est de la véritable égalité ? On s'est beaucoup gaussé du colonel Ilamollot, qui n'admettait pas qu'un tout petit musicien s'escrimât avec une énorme tuba, tandis qu'un colosse se dépensait inutilement sur une petite flûte. 11 voulait qu'au nom de la symétrie, ces deux musiciens changeassent d'instrument. Au point de vue musical, la conception du colonel était eut-être déconcertante ; mais, si les notes risuaient d'être fausses, il était parti d'une idée juste. Eh bien, pourquoi ne pas répartir impartialement les automobiles dans les différents quartier s de Paris ? Pourquoi n'en pas retirer l'excédent des quartiers qui en ont trop, pour le mettre dans ceux qui n'ont pas assez ? Immédiatement, la circulation redeviendrait partout aisée, normale. Voilà la solution tout ensemble intelligente et républicaine. Le gouvernement issu des élections du 11 mai se devait à luimême de la faire prévaloir. Après quoi, M. Herriot pourrait se livrer, à travers Paris désencombré, à une inspection triomphale sur le char de l'Etat qui, pour la première fois peut-être, ne serait plus exposé à être accroché. *** En attendant que cette réforme élémentaire soit réalisée, j'attendais en outre, l'autre jour, au coin du faubourg Montmartre et du boulevard, que la traversée de la chaussée me fût enfin permise, quand mon attention fut attirée par une charmante jeune femme stationnant à côté de moi et qui portait, sous son bras replié, un joli petit lapin, dont le nez et la gueule étaient emprisonnés dans une muselière. On est journaliste ou on ne l'est pas ; je flairai un reportage parisien, je saluai respectueusement la jeune femme, et lui dis  : — Excusez mon indiscrétion, madame ; mais pourrais-je ob te- LE RIRE DE LA SEMAINE nir de vous quelques renseignements sur votre léporide ?... — Je vous prie de mesurer vos expressions, répondit-elle avec un air de reine outragée.. — Oh ! madame, protestai-je chaleureusement, je n'entendais pas vous offenser... Je voulais simplement vous parler de votre petit lapin. — Ah ! Chouchou... C'est son nom, oui, monsieur... N'est-ce pas qu'il est gentil ?... — Très sympathique... Sans doute, est-ce une nouvelle mode ?... — Comment ?... Vous ne le saviez pas ?... — C'est la première fois que je vois un aussi gracieux assemblage. — Ah ! dame, les nouvelles modes, faut que ça se lance, n'est-ce pas ?... — Et vous êtes de celles qui s'emploient à lancer celle-ci. Oui, mais je ne suis pas une employée... Autrement, je ne me promènerais pas avec un lapin sous le bras... Les chiens, voyez-vous, ça devenait trop répandu... Toutes les femmes avaient leur chien... C'est donc comme si aucune n'en avait en. Ça se comprend... Il y en a bien eu quelques-unes qui ont essayé du singe... — Oui, je sais... — Mais le singe, ça ne va pas très bien avec la parfumerie... Et puis, ça n'est pas toujours très convenable... Enfin, on a bien assez de retrouver le sien, quand on rentre à la maison... — Plaît-il ? — Mais oui, le singer.. le patron. l'homme aimé, quoi !... Le lapin, au moins, c'est neuf... On verra ce que ça donnera... — Mais, dites-moi, Chouchou est-il méchant pour que vous l'ayez muselé ? Vous savez, un lapin, des fois ça mord, et des fois ça ne mord pas... Vaut mieux être prudente... — Précaution symbolique à laquelle je rends hommage, en même temps que je me permets. madame, de vous présenter les miens... — Ah ! bon... Vous êtes fauché, peut-être ?... — La question n'est pas là... mais la voie est libre... Souffrez que je prenne congé de vous en vous donnant l'assurance de mes sentiments les plus révérencieux.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :