Le Rire n°299 25 oct 1924
Le Rire n°299 25 oct 1924
  • Prix facial : 0,75 F

  • Parution : n°299 de 25 oct 1924

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : F. Juven et Cie

  • Format : (226 x 302) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 41,6 Mo

  • Dans ce numéro : flagrant délit.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Mince de pochard 1 — Ta g... ! C'est pas un pochard  : c'est un Américain ! MONTMARTRE LE TAPEUR Chaque soir, à neuf heures, Théodule Gravat vient s'installer devant le piano du Tommy's, un bar de la rue Duperré où tournent nonchalamment des demoiselles de perdition. Théodule Gravat a failli être prix de Rome ; il était dans la classe d'harmonie de Xavier Leroux, il faisait de l'orchestration, de menues besognes, joignait, mal, les deux bouts, mais les joignait, ce qui était déjà un succès. Mais l'alcool lui donnait un caractère de cochon, si bien qu'il envoya promener les éditeurs et les camarades qui pouvaient lui assurer son pain et son vermouth, et il se libéra, disait-il, de toutes les contraintes. Cette évasion le conduisit à écrire des mélodies, qu'on lui achetait quelques sous pour les signer de noms prestigieux, et à accepter ce demi-queue mal accordé devant lequel il improvise, les yeux vagues et la lippe pendante, chaque soir, des accompagnements pour soutenir les fox et les blues méprisables qui entraînent à leur r thine de jeunes femmes, généralement soûles de coco. ** Jusqu'à quatre heures du matin, il tapait son instrument, avec le plus complet mépris de la figuration et de la clientèle ; il ne demandait à 1 existence qu'une chose  : un demi tous les quarts d'heure. De temps en temps, il-allait retrouver la dame du lavabo à qui il disait le plus simplement du monde  : «, Bande de vaches ! >ll englobait dans le même lot les Argentins qui jetaient un billet dans son assiette, les poules qui lui reprochaient de ne pas LE CLIENT 5 aI.UX - ; Maintenant que t'as des galons, il quand tu viendras, que c'est pour Madame ! me semblera toujours, Dessin de SOUPAULT. Dessin de Roger PRAT. jouer en mesure et le patron qui lui allongeait péniblement trente balles et la boisson pour un travail qui valait le bagne. Il suçait ses moustaches gauloises où s'accrochait la mousse de la bière, haussait les épaules aux observations discrètes, ou bien, dressé, le derrière à trente centimètres de son tabouret, il traitait de grue les danseuses insolentes, ou de barbeau, ni plus ni moins, les soupeurs qui tournaient la tête pour ne pas voir la serviette en cornet, le bec ouvert, pour recevoir l'aumône. Quelquefois il consentait à s'asseoir devant une table, il buvait d'un air désabusé un gobelet de champagne et, peu à peu, se laissait aller à parler des musiciens, ses aînés ou ses contemporains, et, comme on peut l'imaginer, sans indulgence et sans faiblesse. Si quelqu'un protestait, il avait vite fait de lever la main en menaçant d'écraser le contradicteur ; si on lui riait au nez, il écumait ; si on lui tenait tête, il retournait à son piano dont il écrasait les touches d'un poing rageur, pour bien prouver qu'il n'allait pas foutre de la bonne musique à une assemblée de cochons incapables de l'apprécier à son prix. *** Cependant, un soir qu'il se vengeait sur l'instrument, une petite femme qui s'appelait tout simplement Dédé mit son bras frais autour du faux col sale de Théodule et l'embrassa sur la bouche, en lui avouant  : — Je t'adore, parce que tu es bath quand tu es à ressaut... Il se dégagea violemment, renversa son verre de bière sur le clavier et, les yeux hors de la tête, hurla  : — Je ne permets pas aux rouchies de nie toucher... Il n'en dit pas plus long, car Dédé remettait ça, avec une langue pointue qui fit bafouiller l'énergumène. Tout le monde pensait qu'il allait l'étrangler. Mais, brusquement, il se dé-
Congestionna, fixa de pauvres yeux misérables sur la petite femme effrontée et murmura doucement, si doucement  : — Comme c'est  : nalin de se foutre de Une onde élargit sa sympathie entre eux. — Je ne me fous pas de toi, eh, ballot ! Je pense bien que tu ne dois pas rigoler tous les jours... Pourquoi que tu crois que je charrie ? Il ne répondit pas, il baissa le nez, il plaqua des accords. Les -couples tournaient, mais il nuançait son émotion, du bout des doigts — loin, si loin ! Dédé s'était assise près du piano, il tendit le bras pour atteindre un nouveau bock, elle arrêta son geste  : — Pourquoi que tu bois comme ça ? — Non, mais des fois... Elle reprit avec une énergie plus douce — Pourquoi que tu bois comme ça ? Jl tourna la tête. - Faut bien que j'aie une satisfaction ! Pauvre vieux ! Elle se pencha vers lui. — Tout à l'heure, quand tout le monde sera parti, je t'attendrai... tu me reconduiras... Seulement, ne te tape pas trop la cloche  : pour la première fois, je ne voudrais pas que tu soyes soûl... Il se révolta encore, mais ne résista pas aux yeux d'eau bleue de Dédé... Elle dansa avec des clients et Théodule sentit une première jalousie. — Du char et du bidon ! S'il y en a un qui l'embarque, elle me laissera tomber. Mais elle ne le laissa pas tomber, parce qu'il ne toucha pas au verre posé sur le piano, parce qu'il la suivit longuement des yeux et parce que, quand elle se retournait, elle trouvait son regard. Ils partirent ensemble, et ce fut une nuit que Théodule n'oublie pas. Il fit des serments, jura d'acheter une conduite, promit à Dédé de gagner assez d'argent pour qu'ils pussent vivre tous les deux — T'en fais pas pour ça ! — Quoi ! Tu ne vas pas continuer à... — Tu n'es.pas jaloux, hein ? ça serait trop bête... Je t'ai prouvé que je t'aimais pour toi-même. — Qu'est-ce que tu racontes ? Tu penses que je supporterai ?... CHEZ LA PYTHONISSE — Dites-nous combien nous aurons d'enfants ?.. — Vous, Madame, vous en aurez trois... Et votre mari en aura un ! AU SALON DE L'AUTOMOBILE — Tiens, tiens, vous vendez au détail ? Dessin de R. CUANCRL. — Mais, mon chéri, cela n'a aucune espèce d'importance. Comment que je t'aurais cru plus affranchi. Toi, un artiste !... 11 secoua la tête  : — Un artiste... oui, un artiste ! 11 se rhabilla lentement. — Où que tu vas ? — Je m'en vais ! — Moi qui ai été si gentille avec toi !... — Oui... je ne dis pas... — Je n'aurais pas cru que tu te conduirais comme un mufle. ** Il est revenu s'asseoir devant son piano, mais c'est Dédé qui ne revient plus au Tommy's. — Un homme qui n'a pas compris comment que je pouvais l'aimer... Quand on ouvre la porte, il tourne vivement la tête, parce que des fois, hein ? ça pourrait bien être Dédé... une Dédé qui aurait réfléchi. Robert DIEUDONN$. Dessin d'Arsène BRIV0T. APPEL A NOS LECTEURS LES CHANSONS DU RIRE Les chansons que nous publions régulièrement tous les quinze jours ayant été favorablement accueillies, nous nous proposons d'en poursuivre la publication.. Mais avant de _faire un nouveau choix, nous serions désireux de connaitre les préférences de nos lecteurs. Nous leur demandons de bien vouloir nous indiquer, le plus tôt possible, le genre de chansons (modernes ou anciennes) qu'ils seraient heureux de voir paraitre dans nos colonnes Nous tiendrons compte dans la plus large mesure des réponses que l'on nous fera parvenir. Dans notre prochain numéro UNE BONNE PLACE Paroles de MAX EDDY et FRED PEARLY Musique de FRED PEARLY Illustration deL. MENDOUSSE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :