Le Rire n°299 25 oct 1924
Le Rire n°299 25 oct 1924
  • Prix facial : 0,75 F

  • Parution : n°299 de 25 oct 1924

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : F. Juven et Cie

  • Format : (226 x 302) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 41,6 Mo

  • Dans ce numéro : flagrant délit.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
VOIX D'OUTRE TOMBE L'ex-kaiser a offert cinquante millions pour une propriété à Doorn. — Dommage que les Alliés ne t'aient pas offert gratuitement l'habitation que tu méritais ! suppliantes. La voix suppliante d'un parlementaire est toujours une voix. Et un chef de gouvernement est toujours obligé de ménager sa majorité. I1 y aurait peut-être, pour M. Herriot, une autre manière de procéder. Au lieu de s'enquérir des emplois inutiles, ce qui est se mesurer avec l'Océan, pourquoi ne pas s'efforcer de dénombrer les emplois utiles, ce qui restreindrait énormément la matière à explorer. Ce sont les emplois utiles qu'il importe de découvrir. Je crois que l'on pourrait, en cherchant bien, arriver au chiffre de vingt mille. Tous les autres emplois seraient abolis. Parlez-moi de compressions ! En voilà une. Mais, en fait de compressions, on ne nous donnera à gober que quelques modestes comprimés. Et la comédie continuera. ** J'aime mieux parler théâtre ; la comédie y est tout de même mieux jouée. Je m'abstiendrai de découvrir, après tant de mes confrères, qu'il y a un chien qui rapporte à la Potinière, un singe qui parle à la Comédie-Caumartin, deux ânes qui font rir sur le boulevard de Clichy, et une chauve-souris qui a élu domicile au Théâtre Femina. Mais je me permettrai de remarquer que nous sommes en train d'assister à une évolution qui nous promet de curieuses nouveautés. Avant qu'il soit longtemps, les affiches théâtrales nous convieront à aller applaudir l'Ecole des vaches, le Boa sacré, la Loi de l'huître, les Ponettes femmes, Plus que renne, sans compter quelques ours qui sortiront aussi, pour respecter les traditions. On ne manquera pas de faire de larges emprunts au théâtre de la biche et au théâtre de corneille. Manon, Mlle galante, sera signée flamant, un nom d'oiseau. Dans la Périchole, on chantera, dans le thon exact de la partition Il grandira, car il est épagneul. Et, dans le Barbier de Séville, on dira  : Allez vous coucher, bacille. s Enfin les auteurs malheureux se vengeront de leurs insuccès en nous offrant la publication de leurs couleuvres complètes. Quelques braves gens vont en avaler une, qui passera difficilement. Ces braves gens, comme dit la chanson, sont des agents, à savoir ceux à qui l'administration a donné un cheval du haut duquel, dans les carrefours encombrés, ils dirigent la circulation des véhicules. Ils vont être déchus de leur poste éminent et remis à pied dès que l installation, sur ces carrefours, de signaux accompagnés de sonneries sera au point. I1 est dur, quand on a pris l'habitude de voir les choses de haut, de constater que la vie est faite de hauts et de bas. D'autre part, l'agent monté symbolise une revanche du cheval sur la machine. Cette revanche, à vrai dire, n'est pas complète. Le cheval ne commande aux chevaux-vapeur que quand il reste immobile. Mais, le soir venu et la journée terminée, quand l'agent ramène son coursier à l'écurie, il est obligé, par un funeste retour, de le garer contre les automobiles déchaînées. La défaite du cheval va devenir irrémédiable. Une fois encore, le moteur à avoine sera, si l'on peut dire, écrasé par le moteur à pétrole. Est-ce à dire que le pétrole va jouir d'un triomphe sans mélange ? Non pas. Et c'est justement grâce à quelques mélanges admirablement combinés que des savants français ont déjà réussi à remplacer le pétrole épuisable de la nature par un pétrole artificiel, fait avec toute sorte de matières, dont on excusera mon ignorance de ne pas donner la table. Or, voici que le pétrole artificiel lui-même pourrait un jour être remplacé par un carburant, inépuisable, celui-là. Et ce carburant, c'est l'eau ! Oui, un autre savant français croit pouvoir arriver à libérer pratiquement l'oxygène de l'hydrogène qui constituent l'eau et à se servir de ces gaz pour actionner les moteurs. Si je ne craignais désormais quelque subite et néfaste expia sion, voilà qui me mettrait l'eau à la bouche. Adrien VÉLY. DANS LES CHOUX Le cheval Épinard a subi trois défaites successives en Amérique. — Épinard ? Épinard ?... Il me semble plutôt qu'il nous la fait à l'oseille 1... Dessins de Mums-TmucK.
Le timbre Jehanne d'Are sera réservé pour les lettres des jeunes filles. Pour régler son cercle, Monsieur emploiera le timbre Dagobert. Le timbre Henri III sera particulièrement tout réservé aux petits jeunes gens TIM 13POM71\NIE A la suite du succès obtenu par les dernières émissions de timbres, et notamment du timbre Ronsard, l'Administration des P.T. T. songe à nous doter d'une série extraordinaire répondant aux exigences de la vie actuelle.rsd iat Metcu'reg"poupe 1es'mbrP FrQ pour lts lerrres d Â12, ôû Ir, u 1. TTl't,\REJPUBL I0UE FP'4/V(A/i [Le timbre Cambronne servira en de multiples occasions. REPu8LIQUE FRANC.A15E Les huissiers, percepteurs et autres coupe-bourses, ne se serviront que du timbre Abelard. 140'REPueL OvE rRANCAISE Les petites femmes utiliseront pour leur correspondance le timbre Saint Louis. Toutes les lettres au seront affranc hieP r1etaire avec le timbre Mac-Mahan. Enfin, aux personnes malheureuses en ménage, sera spécialement affecté le timbre Sganare.ie, pour qu'elles puissent se confier a leurs amis et connaissances. Dessin de J -J Rousswv



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :