Le Rire n°298 18 oct 1924
Le Rire n°298 18 oct 1924
  • Prix facial : 0,75 F

  • Parution : n°298 de 18 oct 1924

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : F. Juven et Cie

  • Format : (226 x 302) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 60,0 Mo

  • Dans ce numéro : ménage moderne.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
POUR FRIRE UN SON DINER UN EXCELLENT DINER UN CONCERT CLASSIQUE UN SPECTACLE ET DANSER !... Le tout your Le prix d'un fauteuil au the'citre : c'est le "ROMANO" Déjeuner 17f. Dîner 22 fr. — I4, R. Caumartin Il.C. Seine 104.142 à 1'ESTURUEON Hôtel Restaurant à POISSY — Téléph.  : 4 25 km. de Paris Terrasse chauffée — Vue unique sur la Seine. NOUVELLE DIRECTION ` (Hôtel Restaurant IONTIG NY-S/10lNG LA VANNE 1 tic"'Fontainebleau Situation unique sur le Loing Confort moderne — Grand Garage — Tél. n°r o Ouvert toute l'année, lt.C. Montereau 1494 ter. HOSTELLERIE DuBOIS JOLY Ki1.104, TILLIÈRES-sur-AVRE (Eure) Tel. 12 La plus curieuse Jt élégante étape pour Bagnoles, le Mont St-M ichel, Deauville, par Broglie DÉLICIEUX WEEK-END Chasse — Pêcherl Il HOTEL DU GRAND CONDE M. G. CHATEAU, PROPRIÉTAIRE CHANTILLY (Oise) 35 kil. de Paris. Télép. 0.52 Hôtel de 1er ordre, le mieux indiqua pr familles. Se recommande par son confort, sa cuisine et ses prix. On ne s'habille pas le soir. Un concert, Un spectacle, Et danser ! pour le prix d'un promenoir C'est la joyeuse taverne FA TASIO 16, Faubourg Montmartre de 4h. 1/2 à 7h. : Entrée 3 fr. On danse de 911.1/2 A3h.du matin : Entrée 5fr. Tous les jours attractions et variétés nombreuses et choisies. Changement de programme tous les Vendredis. Buffet chaud et froid en permanence Jour et Nuit. Toutes les consommations et le buffet aux prix ordinaires des cafés et brasseries. BAR AMÉRICAIN R.C. Seine 213.362 B. hOTEL DES CELESTRS Chambre de 8 â 15 fr. a la journée. Dernier confort - Rigoureuse propreté Ent, lisle Spoken — Deux entrées. 1,r. Charles-V et 17,r. du Petit-Musc, Paris (4') Metro Sal it-haul el Bastille. — Téteph. : Archive : 60-88 SEUL yERSIGINY apprend à bien conduire A l'élite du Monde élégant sur toutes les Grandes Marques 1924 COURS D'ENTRETIEN ET DÉPANNAGE GRATUIT 87, av. Grande-Armée et 162, av. Malakoff l'entrce du Bois de Boulogne — Métro  : MAILLOT MINISTÎ:RE DES FINANCES LOI DU 13 MARS 1924 BONS DE 1.A DÉFENSE NATIONALE EXONÉRÉS DE L'IMPOT GÉNÉRAL SUR LE REVENU ET DE TOUS AUTRES IMPOTS BONS A UN AN 5 BONS A 6 MOIS 4,50 BONS A 3 MOIS 4 BONS A 1 MOIS 3 Intérêts payés d'avance ON SOUSCRIT PARTOUT Chemins de fer de Paris â Orléans et du Midi Une innovation intéressante DES COMPAGNIES D'ORLÉANS ET DU MIDI I.es Compagnies d'Orléans et du Midi, soucieuses d'être agréables aux Voyagers, éditent une Revue hi-mensuelle ayant pour titre « P. O.-Midi Gazette », veritable magazine artistement illustré, à la lois lit- "'l'aire et documentaire et déposé journellement dans les compartiments de ire et de 2e classe de la plupart de leurs grands trains. Les Compagnies désirent que les Voyageurs veuillent bien, après lecture, la communiquer à leurs voisins. Il leur est loisible de la conserver, mais seuletuent a l'arrivée au terminus du train. Chemins de fer de Paris-Lyon-Méditerranée. Album de photographies en héliogravure La Vallée du Rhône et ses Villes d'art. La Compagnie P.-L.-M., qui a déjà publié deux albums de photographies en héliogravure, consacrés, l'un au Dauphiné et à la Savoie et l'autre à la (àit,e d'Azur, vient d'en éditer un troisième sur les villes d'art de la vallée du Rhône. Sous couverture en couleurs au format 20/15, le nouvel album comporte 24 illustrations, d'une haute valeur artistique, qui synthétisent la région et évogluent son passé. Comme les précédents, il est mis et1ente, dans les principales gares du reseau, au prix de 4 francs. Les demandes d'envoi recommandé, par poste, doivent être accompagnées de la somme de 4 fr. 70 pour la France et de 5 fr. 35 pour l'étranger et être adressées à l'Agence P.-L.-M., 88. rue Saint-Lazare ou au Service de la Publicité de la Compagnie P.-I..-11., 20, boulevard Diderot., - Mervei11euse Crime de Beaute INALTÉRABLE PARFUM SUAVE d. LESQUENDIEU PARFUMruR En Vente Partout et Grands Magasins, Coiffeurs, Parfumeurs. A YENDRE hOTEL 11iEUBi5i DOc ittr t placé. Bénéfices prouvés à doubler 120.000 fr. Bail 22 ans, petit loyer. Prix 800.000 fr.comptant â débattre. Ecr. S. REX, P.O. P., 44, rue Pasquier. Intermédiaires et curieux s'abstenir. Reg. Commerce 12868, Seine. L'ENNUI c'est le MORT ! ! POUR RIRE ET FAIRE RIRE ; Detuandez les Catalogues de Farces, Attrapes, Surprises pour Soirées. Dîners et pour Noces. - Articles de Physique et de Prestidigitation - Chansons, Monologues, Pièces de Comédie pour Salons, Familles et [Sociétés - Librairie A musante,A gricole'+ et Médicale, Livres utiles et dc Jeux - Magie. Magnétisme Hypnotisme, etc. etc. Envoi contre 1 fr. en timbres. BILLY, 8, rue des Carmes, Paris Se D'MAISON FONDÉE en 1808 "Ba IOUDRE MALACEIl1/E EST AAQ EXCELLENCE HYG/NIOUE ADHÉRENTE PAFaQAICHISSANTE TOUTES NUANCES LA SANTÉ c'estTOUT buvez donc SUZECASSIS ou SUZE—CITRON que préférez-vous ? clans le roman de MARCEL ARNAC LE BRELAN DE JOIE Quand les trois compères cherchent leurs écus dans tous les lits ? L'étourdissant chapitre de la noce ? Quand ils sont pachas et ont un harem ? La page de l'accouchée ? Où ils sont tous nus ? Quand ils inventent toutes sortes de jeux suggestifs ? Quand ils couchent avec une veuve, un âne, un chien, un chat et une pie ? Ce qu'ils disent des femmes et de l'amour ? Quand ils veulent faire des enfants à toutes les femmes du pèlerinage ? La folle aventure du bourdeau ? Quand ils regardent les laveuses par les fentes du plancher ? La page des cocus ? Ou quand ils couchent avec leurs femmes sans le savoir ? TOUT rST SI DROLL. QUIVOUS PREFEREZIII LE RELIRE ! 80 M E en vente mille partout 7.50
Le lieutenant Nelson, aviateur amé- ricain, chauve au départ du tour du monde EN L'AN 2000 en avion, est revenu avec une magnifique chevelure. » (Les journaux.) — Ne trouvez-vous pas, elii re amie, que nos grands-parents vivaient clans un Les événements de ces dernières années n'ont pas encore été relatés d'une façon vraiment impartiale et complète. Mais l'heure de l'histoire a sonné au fameux cadran, lequel, en la circonstance, ne peut être qu'un cadran suisse. Plaçons-nous donc sous l'invocation de Clio et racontons les faits avec la sérénité qui convient. C'est vers la fin de l'année 1924 que l'Allemagne, enfin amnistiée, fut admise dans la Société des Nations. A la grande surprise des 77 puissances ou impuissances représentées à Genève, le Reich composa sa délégation comme ceci  : Maréchal von Hindenburg, président. Général von Ludendorll', vice-président. Membres titulaires  : général von Mudra et amiral von Tapettes.'fous les attachés, secrétaires, etc., étaient de jeunes gaillards solidement bâtis. Les cent dactylos, qui marchaient au pas comme une seule femme, avaient toutes au moins un mètre soixante-quinze de hauteur et représentaient avec une musculature impressionnante le sexe fAiblc germanique. Cette petite armée s'installa dans un palace qu'elle transforma aussitôt en une manière de citadelle évidemment imprenable. A la première assemblée plénière de la S. D. N., ainsi revue, corrigée et augmentée, le maréchal von Hindenburg prit la parole et dit d'un air terrible  : — Je suis devenu pacifiste !... La preuve, c'est que je suis ici. Tous mes collaborateurs, à commencer par le général von Ludendorff, croyent fermement à la possibilité d'en finir un jour avec la guerre. Vive la paix, mille bombes ! Soyons tous (les frères... et plus vite que va ! C'est dans cet esprit, nies chers LA FANTAISIE DE LA SEMAINE a Un savant américain prédit aux femmes qui se. font couper les cheveux que leurs petites-filles auront une barbe comme les hommes. » (Les journaux.) monde a l'envers ? LA GUERRE A GENÈVE collègues, que nous venons nous asseoir parmi vous pour vous aider à mener à bien votre tâche humanitaire ! Ce discours fut vivement applaudi, comme sont applaudis tous les discours prononcés dans la parlotte internationale de Genève. Après quoi, le général von Ludendorff prit la parole et dit d'un air fort aimable  : — Messieurs, nous avons trouvé, nous, Allemands, un moyen vraiment pratique d'éviter ces affreux massacres qui ont trop souvent déshonoré la Civilisation... Hélas ! Tous les différends entre peuples ne pourront se régler pacifiquement avant de longues années, de longs siècles peut-être. En attendant, il faudra donc avoir recours à l'exécrable ultima ratio... Mais, dorénavant, nous localiserons le conflit. C'est ici-même, à Genève, que se videront les querelles des peuples. Nous proposons que les délégations, encore incapables de faire la paix, soient chargées de faire la guerre  : elles se rencontreront, s'il y a lieu, en champ clos. Un terrain peut être aménagé aisément, à cet effet, non loin d'ici... Quant à nous, messieurs, nous sommes prêts ! Les membres masculins et féminins de la délégation allemande poussèrent des clameurs bruyantes. Mais les représentants des soixante-(lix-sept, Etats (lui composaient le reste de la S. D. N. se regardèrent avec inquiétude, en silence... Le projet allemand fut tout d'abord repoussé à l'unanimité. Mais il fallait compter avec les peuples... Et les peuples troue èrent géniale l'idée exposée par le général von Ludendorff.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :