Le Rire n°297 11 oct 1924
Le Rire n°297 11 oct 1924
  • Prix facial : 0,75 F

  • Parution : n°297 de 11 oct 1924

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : F. Juven et Cie

  • Format : (226 x 302) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 64,6 Mo

  • Dans ce numéro : ultima ratio.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Hé, moussaillon, si le scaphandre appelle, tire vite le cordon... — Non, mais des fois... Il me prend pour le pipelet 1 MON VOISIN Pour être épaté, j'étais épaté ; et encore, épaté n'est pas assez dire. Depuis que j'avais loué ce salon-bureau dans cet entresol, mon état d'âne était fait non seulement d'ahurissement, mais aussi de curiosité, de cette curiosité qui vous saisit devant le mystère et vous tient haletant jusqu'à ce que vous soit dévoilée la clef de l'énigme. Car enfin, j'ai eu 20 ans, comme tout le monde, j'ai connu les folles nuictées d'amour, d'où l'on s'éveille à midi la gorge sèche, la nuque titubante et les reins douloureux ; il m'est arrivé d'atteler à deux, à trois, et même à quatre, mais, bien que j'ai eu en ce temps-là une excellente opinion de moi-même, jamais je n'aurais pu imiter mon voisin. Ça commence à deux heures après midi  : deux heures après midi ! L'heure de la digestion, du cigare et du pousse-café 1 Je ne sais pas à quelle heure mon voisin déjeune, mais je vous fiche mon billet qu'il ne craint pas la congestion. Et il ne perd pas de temps  : j'ai à peine entendu se refermer la porte sur la première de ses mattresses que la musique commence. Oh ! il ne s'agit pas de musique de sommier, mais de musique vocale. Et jeuis suivre toute la scène... Ce sont d'abord de petits, cris d'oiseau effarouché, — le déshabillage, ave lesP rivautés qu'il com p orte un soupir, l'introduction l'introduction à ce qui va suivre... voyons ! — et bientôt après des roucoulements, des roucoulements qui vont crescendo, on dirait d'une tourterelle qui voudrait pondre par le gosier... et puis des exclamations, des interpellations, des cris... Mais suis-je bête de vous donner tous ces détails ? Vous les connaissez aussi bien que moi ! Mais ce dont vous ne vous doutez pas, par exemple, c'est que la séance dure jusqu'à sept heures largement passées. Et il n'y a, pour ainsi dire, pas d'entr'acte  : juste le temps de changer de partenaire ; je me demande comment ces femmes ne se rencontrent pas dans le couloir, — au fait il doit exister une seconde sortie dans l'escalier de service  : il ne peut en être autrement il n'y a pas dix minutes que j'entendais les ultimes soupirs de ce contralto profond que je perçois déjà les vocalises de cette chanteuse légère ! rie. 1110.> Et moi qui ai loué ces deux pièces pour pouvoir écrire tranquillement mon roman-ciné en 17 épisodes ! Je voudrais vous voir travailler dans ces conditions ! Je n'ai pas encore tout à fait l'âge canonique, vous savez, et on a beau être sérieux et humoriste, on ne subit pas impunément tous les jours, pendant cinq heures d'horloge, un voisinage semblable... Donc, ça ne pouvait pas durer, mais que faire ? Renoncer à l'appartement ? C'était dur, j'avais payé six mois d'avance Prier mon voisin de faire mettre une sourdine à ses petites amies ? Je ne sais pas comment il aurait pris la chose ; après tout, il était chez lui, cet homme, et je ne pouvais même pas invoquer qu'il m'empêchait de dormir, puisque les faits se passaient en plein jour... Alors j'ai patienté, un jour, deux jours, trois jours. A ce train-là, pensai-je, je ne lui en donne pas pour une semaine... C'est un malade, on l'emmènera un beau matin à l'hôpital ou à Charenton, et je serai tranquille. Ah, bien oui ! les jours succédaient aux jours et mon gaillard se portait comme le Pont-Neuf, autant -du moins que j'en pouvais juger par les trémolos qu'il tirait de ses maîtresses ; et le nombre de celles-ci ne diminuait pas, au contraire  : un après-midi, j'avais cru reconnaître jusqu'à neuf voix différentes, neuf, vous entendez. bien ! Alors la curiosité m'a saisi, le désir de savoir quel était ce surhomme, et par quelles dragées d'Hercule, il maintenait ainsi sa vigueur en état. Et je me suis décidé ; un soir, j'ai attendu la fin du concert ; il était bien près de huit heures quand il s'est terminé. Je guettai derrière ma porte la sortie de mon co-locataire, qui devait avoir besoin d'aller au restaurant reprendre des forces et, dès qu'il fut sur le palier, je l'abordai, non sans quelque hésitation  : — Pardon, monsieur, commençai-je... — Ah ! c'est vous mon nouveau voisin, m'interrompit-il d'un air jovial, véritablement, j'ai des excuses à vous faire... Monsieur... — Ne m'en veuillez pas, je suis tellement pris, il y a déjà plusieurs jours que j'aurais dû... Si, si, je conçois fort bien..., ces cloisons sont d'une minceur !... Mais je vais vous dire une chose, qui vous rendra, j'en suis sûr, le calme et la tranquillité et qui me permettra, je l'espère, de continuer mes séances sans trop d'ennui pour vous  : je suis professeur de chiqué, monsieur ! 11"  : 1671 411"... : GUY DES ROCHES. Dessin de Roger PRA ?.
LINE PFNCONTPF GrilÉVf -.=. 144, 4i — II me semble, chère madame, vous avoir déjà violée quelque part 1 4'Dessia do Non.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :