Le Rire n°295 27 sep 1924
Le Rire n°295 27 sep 1924
  • Prix facial : 0,75 F

  • Parution : n°295 de 27 sep 1924

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : F. Juven et Cie

  • Format : (226 x 302) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 44,1 Mo

  • Dans ce numéro : le monde à l'envers.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
Le décor représente une tente indienne. ŒIL DE FAUCON (chef Sioux). OEIL DE PERDRIX (chef Comanche). Sur un air de Heintz, les deux chefs Indiens entrent l'un après l'autre, portant un tabouret, et viennent s'asseoir en cadence devant la tente. OEIL DE PERDRIX. - Alors, grand chef des Sioux, redoutable OEil-de-Faucon ? OEIL DE FAUCON. - Alors, illustre chef des Comanches, vénérable OEil-de-Perdrix ? OEIL DE PERDRIX. - Nous allons parler un peu de ce butin que nous avons fait sur les Apaches de la Forêt Noire. OEIL DE FAUCON. - C'est ce que les visages pâles appellent une conférence... OEIL DE PERDRIX. — Nous autres, nous appelons ça  : fumer le calumet de la paix. MIL DE FAUCON. La séance est ouverte, fumons ! ŒIL DE PERDRIX. - Fumons. (Musique.) ! Ils sortent chacun une pipe de. forme européenne. J Tiens, quel drôle de calumet vous fu- ; nez-là ? OEIL DE FAUCON. — C'est une pipe anglaise, une Macdonald... Et vous ?... OEIL DE PERDRIX. - Moi c'est une pipe française, une Herriot. OEIL DE FAUCON. Allumonsles et prions le Grand-Esprit pour que ces pipes nous inspirent de sages décisions. Fumons. (Ils allument leurs pipes tandis que le OEIL DE PERDRIX. — Ce butin que mis, que comprend-il, en dehors naturellement gardées pour vous ? OEIL DE FAUCON. - Trente-deux buffles à peau noire. ŒIL DE PERDRIX. - Qu'en faisons-nous ? ŒIL DE FAUCON. - Attendez... (Il fume.) [Musique.] Je les garde. OEIL DE PERDRIX. - Qu'est-ce que j'aurai alors ? ŒIL DE FAUCON. — La peau !... Ça va ? ŒIL DE PERDRIX. - Attendez... (Il fume.) [Musique.] Puisse la pipe Herriot me donner un bon conseilL.. J'accepte !... Et le grand poisson séché ?... OEIL DE FAUCON. — Oh ! Oh ! Le poisson du lac Michigan !... L'ombre-chevalier ! OEIL DE PERDRIX. Qu'est-ce qu'on décide à son sujet ? OEIL DE FAUCON. - Attendez !... [Musique.] Le temps de tirer une bouffée de ma Macdonald... (Il fume)... Je garde le chevalier. ŒIL DE PERDRIX. — Eh biCI1, et moi ? (EIL DE FAUCON. - Je vous laisse l'ombre... Vous acceptez ? 3tIL ? IDI ROUSSE (Scène des Pipes) Nous empruntons l'amusante scène que l'on va lire à la spirituelle revue actuellement représentée à ln Lune Rousse. Elle est due à In collaboration de D. BONNAUD, G. BALTIIA et LéoN- MICHEL  : c'est dire le vif succès qu'elle remporte chaque soir. motif musical se continue nous avons fait sur les ennedes pirogues que vous avez LA VOIX. - OEIL DE PERDRIX. - Attendez... [Musique.] Le temps de consulter mon Herriot. (Il fume.) J'accepte. OEIL DE FAUCON. — A la bonne heure !... OEIL DE PERDRIX. - Tout de même, au fond, c'est moi qui prends la pipe... et vous... vous gardez le culot ŒIL DE FAUCON. - Mais non... nous nous entendons admirablement. Et grâce à quoi ? OEIL DE PERDRIX. — Grâce au calumet de la paix... OEIL DE FAUCON.- Oui, la paix ! Crions  : vive la paix !... Connue ça nous serons certains de ne plus jamais avoir la guerre... OEIL DE PERDRIX. - En êtes-vous bien sûr ? Hélas la paix n'est jamais qu'un intervalle qui s'écoule entre deux guerres. OEIL DE FAUCON. — Et la guerre n'est qu'un intervalle qui s'écoule entre deux paix... OEIL DE PERDRIX. - En attendant, la paix est faite...'l'urlurette... OEIL DE FAUCON. — Un peu (le tabac ?... Du tabac anglais... C'est du navy-cut.. Il est très doux. OEIL DE PERDRIX. Je le connais... 11 paraît tout miel à la première bouffée, mais il vous prend à la gorge... OEIL DE FAUCON. - VOLS aimez mieux votre caporal ?... OEIL DE PERDRIX. — Oui, il est plus rude, lui, à la première bouffée, niais au moins il ne vous prend pas en traître... OEIL DE FAUCON. — Chacun ses goûts... et, puisque la bonne harmonie règne désormais entre nous, chantons et fumons en écoutant la voix de la paix. OEIL DE FAUCON ET OEIL DE PERDRIX (Air  : CARMEN.) Dans l'air vous suivrez des yeux La fumée, (Ensemble.) La fumée, Qui vers le ciel monte par bouffées. LE COMANCHE. — Tout ici bas les traités et les serments LA VOIX. — C'est fumée LE SIOUX. - L'espoir charmant de fair'payer les All'Inands LA VOIX. — C'est fumée LE COMANCHE. — S'armer éternellement LA FOIX. — C'est fumée LE SIOUX. - Limiter les armements (Ensemble.) C'est fumée LA VOIX. — Ah ! Vous suivrez la fumée... Pour le moment, c'est c'que vous pouvez Fair'de mieux... Fumée ! (his.) (Ils sortent sur les derniers vers en lançant quelques bouffées deumée. illustrations de Roger PnAT.
L'ÈRE NOUVELLE L'EUROPE, sortant de l'asile international des fous. Enfin, libre 1 (Star, Londres.) A LA S. D. N. — Pas besoin de numéro pour le vestiaire du délégué allemand  : il est facile à reconnaître ! (Simplicissimus, Munich.) LE RIRE A L'ÉTRANGER 144.40 q ; ROULETTE INTERNATIONALE JOHN BULL.—Où voulez-vous mettre tout cet argent ? RAMSAY. - Sur la rouge, bien entendu. JOHN BULL.— Comment. vous avez déjà jeté 4o millions de livres sur la noire et cela ne vous suffit pas ? (London Opinion, Londres.) MONNAIE DE SINGE DEUTSCHLAND ÜBER ALLES LE RUssS, a l'Allemand. Suis I — Le principal est que nous conservions la paie-les avec des promesses-1 gueule (sic) au-dessus de l'eau I (Der Gôtz, Vienne.) (De tlmsterdammer, Berlin.) Les astronomes anglais, pron tant du voisinage de Mars, ont observé que cette planète est ex-, -1rrsivenrent peuplée d'Anglais  : murs est donc. sans contestationne colonie anglaise ! f ; SUR LA PLANÈTE MARS Les Français, de leur côté, déclarent que la planète Mars est remplie de matériel de guerre allemand, et toute la presse française réclame  : s Sécurité ! sécurité ! e r1 1. D'autres savants, dont l'opinion ne doit pas être ignorée, prétendent que Mars est habitée uniquement par des pacifistes allemands. (K'adderadatseh, Berlin.) on fasse. véritable baume pour la peau, C reme M.a aceine onne au teint la fraîcheursain'eet\l'éclat éblouissant une jeunesse durable CRtME SOCIÉTÉ ALSACIENNE DS PRODUITS CHIMIQUES S1ÈGE SOCIAL  : 68, Bould Haussmann, Paris. EMISSION à 113 fr. 50 de 200.000 actions nouvelles de 100 francs dont/00.000 réseroées aux actionnaires ii raison de/nouoelle pour 3 anciennes. Cette souscription est ouverte jusqu'au 7 ovtobe. " SAINT FRÈRES, Société Anongme " Capital  : Frs 250.000.000 représenté par 500.000 Actions ordinaires de Frs 500 Siège Social à PARIS, 34, rue du Louvre. SOUSCRIPTION PUBLIQUE au Pair de 75.000 Actions Prioilegiées de frs 500 Nominal. L'Assemblée Générale Extraordinaire des Actions+aires en date du 21 Août 1925, a décidé de porter le rapital social de Frs 250.000.000 a Frs 300.000.000 par la creation. de 100.000 actions privilégiées de Fr, 500 nomin I. La souscription de 25.000 des 101001 actions pririlryiées ci-dessus a été réservée par pré/érence an Personnel de la Société Saint Frères. Ces souscriptions seront reçues exclusivement au Siege de la Société. Les 75 000 actions privilégiées de surplus sont offertes au pair en souscription publique. LA SOUSCRIPTION PUBLIQUE SERA OUVERTE chacun des guichets des Établissements suivants - Banque de Paris et des Pays-Bas, 3, rue d'Antin, Paris ; Crédit Lyonnais, 19, boulevard des Italiens, Paris ; Société Générale, 29, boulevard Haussmann. Paris ; Crédit du Nord, 24 et 26, boulevard Malesherbes, Park, et dans tous les Sieges, Succursales et Agences en France de ces Etablisements. CAFÉS D'HAITI 45 fr. le colis-postal de 3 kil.franco. CAFES DESCHAMPS, OL0HON (B. Pyrt nées). a la Noce it la Fête S'AMUSER, RIRE et FAIRE RIRE PASSER GAIEMENT SOIRÉES D'HIVER la S" de la Gaite F,65, Faub.-St-Denis, Pari -10 envoie contre l fr.NOUVEL ALBUM (260 pages avec gravures corniques) DE QUOI RIRE DES MOIS Faroes,Pkvsique,:Anrusentents de tontes sortes. L tlyon itisnre à la prtéede tous Propos gais. Art de plaire. Magnétisme POUR APPRENDRE SEUL TOUTES LES DANSES. Secrets d'atelier, trucs et tours ders atns det métiers. Défendre sesintéréts p*la loi. Se créerrrr,e position oùl'améliorer. Secrets de Beauté. Gbansons et Monologues Tl, t'àtres. Librairie spéciale Accordéons, Harmonicas, Flûtes. Méthode pour apprendre seul TRAVESTIS, COTILLON. PARURES DE FETE- R.C. Paris 3837 POUR ETRE EPATANT lAM ACHETE BIJOUX DIAMANTS - PERLES — EXPERTISE GRATUITE PAIE DE SUITE LE PLUS CHER DE TOUT PARIS 3, Rue MEYERBEER. 3 (pits OPÉRA) out Oui.. ! quoiquon fasse. LE 11andarin sera toujours préféré aux Amers et Bitters. a 1



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :