Le Rire n°291 30 aoû 1924
Le Rire n°291 30 aoû 1924
  • Prix facial : 0,75 F

  • Parution : n°291 de 30 aoû 1924

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : F. Juven et Cie

  • Format : (226 x 302) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 102 Mo

  • Dans ce numéro : la rouge ou la noire ?

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
A Marseille, deux artistes en tournée prennent un jour un sapin, afin de visiter la ville sans se fatiguer. Au bout de quelques instants, le cocher se retourne et leur dit : — Vous, vous n'êtes pas des idiots ! Interloqués, les deux amis se regardent sans comprendre. Cinq minutes après, même jeu. — Mais enfin pourquoi nous dites-vous cela ? demande au cocher l'un des voyageurs. — Hé, té ! pardi, répond celui-ci, vous avez pris, sans le savoir, le meilleur cocher de Marseille !... *** Abraham a toutes les veines. Après avoir gagné une grosse fortune à la fin de la guerre, il s'est mis en tête de faire courir. Il a acheté — un peu au hasard — une pouliche, Petite Idole, et, sitôt achetée, Petite Idole a gagné, dans un canter, la Poule d'Essai. Dès lors, Abraham songe à faire partie du Jockey-Club. Marré un passé un peu... nébuleux.., le voici reçu à titre provisoire. Mais le Grand Prix est proche, et, si Petite Idole le gagne, Abraham sent bien que les portes lui seront définitivement ouvertes. Or, ce soir, au Jockey, entre deux parties, pendant que l'on parle précisément des prochains events, on lui apporte une dépêche. Abraham pâlit légèrement ; il a lu  : Petite Idole morte subitement. — Rien de grave ? demande-t-on. — Non, mais un ennui, un gros ennui, répond Abraham. Ma famille s'oppose définitivement à ce que je fasse encore courir et il va falloir que je'vende mon écurie ! Et Abraham a le beau geste. Non, messieurs, dit-il, comme chacun surenchérit pour PLUS DE ROBES acheter Petite Idole, non messieurs, je ne veux ni faire une affaire, ni favoriser personne ! Si vous le voulez, Petite Idole sera l'objet d'une tombola  : i.000 francs le billet, ioo billets en t out. Et la tombola est tirée. Le lendemain matin, l'heureux gagnant accourt chez l'entrafneur voir sa pouliche. Mais Abraham se précipite au devant de lui tout éploré, des larmes dans la voix  : — Ah, mon cher, quel épouvantable malheur !... Petite Idole vient de mourir cette nuit même... Mais vous me connaissez, je suis un homme d'honneur. Voici lesi.000 francs, prix de votre billet. Et je vous en prie — pour l'un comme pour l'autre — ne parlons plus jamais de cet effroyable événement ! ** Dans une petite ville de l'intérieur, pendant la guerre. Deux pépères, le ventre appliqué à la vitrine de l'unique librairemarchand de journaux, se montrent un volume en se poussant du coude. Entre les poils qui leur montent jusqu'aux sourcils, leurs bons yeux s'allument d'une flamme concupiscente, leur brave trogne s'émeut de convoitise  : — On l'achète ? — Vas-y, toi ! Intimidés, ils demeurent immobiles, subjugués par le titre prometteur. Passe une vieille fille, qui rentre du salut. Sournoisement, elle glisse, par-dessus les épaules des deux hommes, son nez pointu et fureteur. Mais un ricanement des pépères la fait fuir, toute rouge de pudeur offensée. Enfin, ils se décident. Ils entrent, et, avec un large sourire, complices et fanfarons, échangeant des coups d'oeil égrillards, demandent au marchand, d'une seule voix, bravement  : — Le Petit Chose, d'Alphonse Daudet. Un maillot, l'hiver, un maillot, l'été. Dessin de BSCAN.
POINT D E V U E — Comment, vous ouvrez les yeux sous l'eau ? — Oui. mais jamais autant qu'au-dessus ! Dessin de H. MIRANDE.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :