Le Rire n°286 26 jui 1924
Le Rire n°286 26 jui 1924
  • Prix facial : 0,75 F

  • Parution : n°286 de 26 jui 1924

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : F. Juven et Cie

  • Format : (226 x 302) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 89,1 Mo

  • Dans ce numéro : talis pater.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
— J'en ai plein le dos de vous prendre tout le temps la température. — Qu'est-ce que vous diriez si vous étiez à ma place !... Dessin de VAR*. — Où sont mes cinq cents balles ? insistait Irma, avec un manque de tact révoltant. — Dans ma poche !... Dans ma poche de côté !... Je te les donnerai tout à l'heure ! — Je vais te passer ton paletot ! C'est pas la peine d'attendre ! proposa Irma qui sautait à bas du lit. Dans un éclair, Palissot imagina le scandale, les cris de sa compagne, l'irruption des domestiques, l'arrivée de la police... — Tant pis ! se dit-il... Faut jouer le tout pour le tout ! 11 se mit alors à pousser des hurlements. — Qu'est-ce qu'il y a ? Tu es malade ? demanda Irma, en reposant le veston qu'elle venait de saisir. — Oui !... oui !... C'est épouvantable 1... Là !... là !... C'est là que ça me tient !... Hou ! là ! là !... hou ! là ! là ! — Tu as dû attraper un effort ! Aussi, ça n'était pas sérieux ! — Hou 1 là !... hou ! là !... Vite ! un docteur ! Fais vite chercher un docteur !... Vite !... vite !... je n'en puis plus ! Ce fut une doctoresse qui se présenta. Une doctoresse de tout repos, avec une figure en peau de porte-monnaie, des lunettes rondes, un petit feutre fendu. Dès qu'elle eut pénétré dans la chambre  : — Laisse-nous ! commanda Hubert à Irma. Et lorsque le jeune homme se retrouva seul avec la femme-médecin  : — Madame... — Mademoiselle ! rectifia le monstre féminin. — Mademoiselle, vous tenez mon honneur entre vos mains ! expliqua Hubert... Voilà  : j'ai consommé ; j'ai même largement consommé... Tout a été consommé !... Et maintenant je n'ai pas de quoi payer l'addition... Vous seule pouvez me sauver ! — Je ne vois pas. — Vous n'avez qu'à dire que j'ai une maladie épouvantable, tout ce qu'il y a de plus contagieux, et qu'il faut m'emporter tout de suite dans votre clinique... On fera le simulacre de m'enlever !... La poule ne pourra pas, dans mon état, nie réclamer son pognon... Et les premiers cinquante francs que je gagnerai seront pour vous... Ça colis ? — Vous êtes an saligaud ! articula la doctoresse... Et je vais tout dévoiler à votre victime ! Malgré les supplications de Palissot, la misérable ouvrit la porte. Irma, qui guettait dans le vestibule, s'élança, d'un bond, dans la chambre. — Est-ce grave ? demanda-t-elle. — Je vais vous dire... Hubert recommençait à se tordre sous les couvertures et gémissait à fendre un coeur de pierre. — C'est qu'il me doit cinq cents balles ! expliqua Irma Cinq cents balles que j'ai rudement gagnées ! — Commuent cela ? demanda le monstre. — A un docteur on peut tout dire, n'est-ce pas ?.., Hé bien, Monsieur est une nature comme on en rencontre très rarement !... Oui, madame ! — Mademoiselle ! — Oui, mademoiselle !... Il est d'une exigence !... Dix fois ! ! Parfaitement !... Alors, vous comprenez, j'y tiens, à mes cinq cents halles !... Et encore ça n'est pas cher, c'est un prix de gros ! — Dix fois ! répéta la femme-médecin, d'un ton pénétré. — Oui ! Pour cinq cents balles ! — Les voici ! dit alors, brusquement, la doctoresse, en prenant cinq billets dans son portefeuille. — Oh ! merci, mademoiselle !.. C'est donc si grave qu'il ne peut pas payer lui-même ? — C'est excessivement grave !... Je vais téléphoner à deux infirmiers de venir enlever tout de suite ce garçon pour le conduire à ma clinique !... I)ix fois !... Quelle belle nature !... Je tiens à le soigner, de nies mains ! — Quoi ? quoi ? hurla Hubert... Fichez le camp, horreur !... J'aime encore mieux la police ! — Ne faites pas attention, ma petite !... Il divague ! assura le monstre. Puis, se penchant à l'oreille de Palissot  : — Vous nie devez donc cinq cents francs !... Et je ne suis pas comme cette chipie  : mon tarif', c'est cent sous la visite !... Aussi je vous garderai tout le mois à la clinique, pour que vous puissiez vous acquitter de votre dette ! ALBERT—JEAN. — Qu'est-ce que c'est que cette façon d'écouter aux portes Mais, papa, on joue à la T. S. F., et c'est moi l'écouteur. Dessin d'Arsène i3Rtvo=.
N 14 26 Juillet 1924 LE CANARD DE (OLONBES ORGANE HEBDOMADAIRE ET OLYMPIQUE DE PROFUNDIS ! Nous gret de mer de la nard de Cocédé à trois mi... C'est, pour coup d'aufuneste, avons lerevous in formort elu Colombes, démois et de- nous, un tant plus que, quand vons ! ondé, nous l'ail y a quatorze semaines, nous pensions bien que c'était pour toute la vie ! Pourquoi a-t-il fallu (lue les Jeux Olympiques — dont il était l'organe officiel et la raison d'être — se terminent au bout de si peu de temps ? hutin ! Quand nous nous taperions le derrière par terre, ça sera tout comme ! Évidemment, si nous avions su que ces sacrés jeux olympiques ne dureraient que quatre-vingt-dix jours, nous n'aurions pas fait les Irais (i1 fr. 15) d'un luxueux hebdoinad ; e ire ; mais que dire de ces messieurs duC.O.F. qui ont fait les frais d'un stade (20 millions) et qui se trouvent, aujourd'hui, le bec dans la piscine ? Le Canard de Colombes parait donc aujourd'hui pour la dernière fois... Nos lecteurs (et notre abonné) se sont-ils demandé ce qu'il allait advenir du malheureux personnel ? A ce propos, nous nous faisons un plaisir de les informer que le personnel se fera harakiri, dans nos bureaux, samedi prochain, eu matinée, et qu'il y a des places à partir de 5o centimes. La location est ouverte dans toutes les bonnes charcuteries. LA DIRECTION. PROPOS D'UN NÉOPHYTE PIQUE OU PYADE ? Les Jeux Olympiques sont finis. Pas pour tout le inonde. Qu'on en juge  : Le Comité Olympique Français, qui a toujours confondu Autour avec Alentour, et Olympique avec Olympiade, va en savoir quelque chose... En vue des Jeux, il avait, dès avril dernier, recruté un personnel imposant et l'avait engagé « pour la durée de la VIIl"Ol.ympiade' : leC.O.F. est, aujourd'hui. seul à l'ignorer, c'est un espace de quatre ans. Il taut être idiot ou jolie l'emnie pour compter le temps de cette manière... Et il arrive ce qui devait arriver  : Congédié au bout de trois mois, le personnel des Jeux rouspète et réclame quatre ans d'appointements... Coup dur ! Ça va venir devant Thémis et c'est couru comme le Grand Prix  : c'est une petite confusion qui nous coûtera le prix d'une piscine... Je dis  : « nous » parce que c'est nous, contribuables, qui paierons encore cette note-là. ça nous apprendra, une autre fois, à.nettre des right men in the right stade ! M. PROFANE. Il serait puéril de nier que les Jeux Olympiques se terminent en ap, - théose...'fous les records ont été mis à mal.'fous, sauf un seul Car le peu d'empressement des foules à envahir Colombes nous permet d'affirmer, aujourd'hui, que le Record du « monde » n'a pas été battu ! Voici la liste des nouveaux records. ATHLÉTISME Lancement du quart vichy  : 2 fr. So (par le Buffet du Stade). Pentathlon  : I. Etats-Unis. — Culotte : I. France. Marteau : Frantz Reichel (depuis 1887, record du monde). Lancement du pois  : Aniieux. Cross Country  : Paris-Colombes en Ih. 12'15" (Ouest-Etat). ESCRIME Record du « ressaut » en « hauteur »  : I. Italie. Fleuret  : C.O.F. (autant de membres, autant de « touches »). NATATION Record du litre d'eau (x4 fr. 45) à la piscine des'l'o'exelles. TIR Au flanc  : i. Eq:1:zée de France. A u pigeon : 1. Ets w pe fiscale. lteeord du coup de fusil  : Colombes (Mai-juillet) onze fois battu au mètre carré. GLORIEUX PALMARÈS RECORDS OLYMPIQUES AVIRON Record de la rame  : i. France. Record de la gaffe  : 1. Angleterre. RECORD DU CULOT BATTU !... POIDS ET HALTÈRES Soulevé de la livre  : 91 (Angleterre). JEUX ÉQUESTRES Paris-Colombes en 2 jours 21 heures 56'14 3/5'f, par Citroën (sans « char t). LUTTE LIBRE Record de catch-catch  : i. Allemagne, 2. Russie. TENNIS Simples dames  : Raquette Nieller (Espagne). Doubles dames  : Maurice Rostand- Jean Cocteau. CYCLISME Tour de peste  : Léon Breton (boureur cycliste) 9'5/2/5. PELOTE I. Amérique 2. Australie ; 3. New- Zeeland ; 4. République Argentine, Stade de Montmartre. YACHTING Les Bulgares, défavorisés par le change, mettent les voiles en l'I5""7/Io (record). JEUX POPULAIRES 1. Grèce (poker d'as) ; 2. Italie (belote) ; 3. France (Échecs). (La suite aux prochains J. O.). — Tout ça, c'est de ta faute ! Si tu avais emmené ta lemme à Colombes, je n'aurais pas besoin, aujourd'hui, de lui montrer comment se déroulent les Jeux Olympiques ! NOTRE ABONNE Le Canard de Colombes ne saurait disparaître sans présenter, à ses lecteus, son Abonne. Voici donc notre abonné  : il s'appelle lingot (Victor), exerce la profession de garçon de lavoir, est célibataire, porte une varice à la jambe gauche, et son nom serait demeuré dans l'oubli s'il n'avait eu la singulière idée de s'abonner pour un an au Canard de Colombes... C'est, d'ailleurs, grâce à ses 7 fr.5o que nous avons pu tenir jusqu'au bout. Hugot (Victor), brave abonné, chère andouille, tu mérites d'avoir, à Colombes, une avenue qui porte ton nom ! M. A. LES CONTES DU « CANARD s LA MAIN D'OLYMPE Nous étions quelques olym piqués qui aspirions à la main d'Olympe... Il nous fallut subir quelques cruelles épreuves  : Triompher, d'abord, des répugnances du père (épreuve de l'accorde-lys), puis du dédain de la mère (épreuve du lancement du  : « pouah 1 ) et des craintes de la fille (épreuve du sans-maître) ; étaler, ensuite, une rare sobriété (épreuve désaltère), une chasteté exemplaire (épreuve de la gueuse), et cela sans trop de maladroit empressement (épreuve du saut à la perche). J'arrivai, sans peine, à la finale... Hurrah ! Malheureusement, quand il fut question de la bague des fiançailles (épreuve aux anneaux). je dus avouer que j'étais ruiné, et on me jeta dehors (épreuve du sot en longueur)... Henry de MONTHERLANT. Le Petit Jeu duC. O. F. QUE PENSEZ-VOUS DES J. Nous publions, ci-dessous, la liste des spirituels lauréats de notre petit jeu, avec leurs joyeuses réponses  : 1. — Robert MARÉCHAL., 4, avenue Berthelot, Lyon  : Critiquer Osons Fortement. a. — V. DA CosT.%. 116, rue de la'> oétte, Paris  : Contre Obesité  : Fameux ! 3. — ANTOINE et N r:m,i.v, 10, rue du Commandant-Rivière  : Ça Obère Finances. — Emile RENAUDIN, Le Mans  : Cet Or Fichu ! 5. — P.BERDOUES, 8 bis, rue de la Trinité, Toulouse  : Combinaison Outrageusement Financière. 6. — Le Lâche Anonyme (prière de donner adresse)  : Ça Occupe Frantz. 7. —L. POTEvIN, ôntenav-aux-Roses  : Contribuables Odieusement Fauchés. 8. — Edward LONG, 39, boulevard Saint-Louis, Aix-en-Provence : Cucu, Onéreux, Fatigant. 9. — M issIA. 5, rue de l'Agent-Bailly  : Charmantes Obsèques Françaises... Io. — F. POURAILLY, Io, rue des Beaux- Arts (VI.) : Cuelle Obaine Fénoménalel En somme, ils sont Dix, qui vont se partager Dix Arnac (valeur  : 200 fr.). Entre nous, ça vaut mieux qu'une médaille olympique, en zinc étamé !



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :