Le Rire n°286 26 jui 1924
Le Rire n°286 26 jui 1924
  • Prix facial : 0,75 F

  • Parution : n°286 de 26 jui 1924

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : F. Juven et Cie

  • Format : (226 x 302) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 89,1 Mo

  • Dans ce numéro : talis pater.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
Nos lecteurs continuent à répondre avec empressement à l'appel que nous leur avons adressé pour notre rubrique Les Bonnes Histoires. Certains d'entre eux pourtant s'étonnent que nous ne leur accusions pas réception de leurs envois. Qu'ils soient bien persuadés que, malgré toute notre bonne volonté et en raison du grand nombre de nos correspondants, cela nous est matériellement impossible. de in-,one que nous ne pouvons en aucune façon retourner les manuscrits non insérés, ce qui, d'ailleurs, est la règle. A titre d'indication, nous leur signalons que nous accordons la préférence aux anecdotes qui sont relativement peu connues, et que nous éliminons d'abord toutes celles dont le sujet est par trop scabreux. Nous rappelons, d'autre part, à nos lecteurs qu'ils ne doivent écrire que d'un seul côté de la feuille et qu'il est absolument nécessaire qu'ils répètent leur nom et leur adresse au bas de chaque histoire. Celles qui paraissent dans nos colonnes sont rémunérées ù raison de vingt-cinq francs, quelle qu'en soit la longueur. De plus, une prime de cent francs est attribuée, chaque mois, à l'auteur de la meilleure histoire publiée. * * Un monsieur, célèbre par son appétit sans rival, est invité à dîner dans une famille. Il y a dix convives autour de la table. On sert un poulet, bien doré, cuit à point, niais minuscule. — Eh bien, cher monsieur, questionne le maître de la maison, vous qui êtes un gourmet, comment trouvez-vous ce poulet ? Le monsieur le considère longuement, et répond  : — Vous ne savez pas ce qu'il a l'air de dire, ce poulet ? Il a l'air de dire quelque chose ? demande, cette fois, la maîtresse de maison, vaguement inquiète. — Mais oui !... niais oui !... ajoute l'invité sans sourciller. Il a l'air de dire  : Que de monde !... que de Inonde ! * * Le vieil Israël va consulter un médecin qui l'examine longuement — Je ne vous trouve aucun organe malade, mais il importe d'examiner vos urines. Apportez-m'en demain. Le lendemain, Israël revient, apportant quatre litres pleins. Bien qu'ayant trouvé la quantité exagérée, le médecin fait A FRIPOUILLE, FRIPOUILLE ET DEMIE - Ne lui donne rien, je le connais  : c'est un faux aveugle. — Quelle fripouille I Heureusement, IDA pièce est ent,limih. liftsgin de G. P1via ; l'analyse. Rien d'anormal. Ayant communiqué l'heureux résultat à son client, celui-ci règle les honoraires et demande au docteur l'autorisation de téléphoner  : — Je voudrais dire un mot à ma femme. — Je vous en prie, dit le praticien avec amabilité. — Allo, alto, c'est toi, Sarah ? Dieu soit loué  : je n'ai pas d'albumine, ni toi non plus, ni Mosché non plus, ni Rébecca non plus... *** Un sexagénaire épouse une toute jeune fille. Cérémonie nuptiale. Départ pour le voyage de noces. Arrivée à l'hôtel. Tandis que Madame monte à sa chambre, Monsieur se rend discrètement au bar de l'hôtel et commande un verre de porto. Le barman, au courant des choses, se permet de faire remarquer au vieux jeune marié que le porto a un effet plutôt déprimant et lui recommande de prendre un sherry. Acquiescement du client, qui absorbe le sherry. Le lendemain soir, le sexagénaire disait au barman  : — Donnez-moi un verre de sherry et faites porter une bouteille de porto à ma femme... ** En 1724, il y eut une éclipse de soleil visible à Paris. A cette occasion, l'Observatoire s'était mis en frais pour recevoir dignement une élégante société féminine, pour qui ce phénomène était une grande première. Malheureusement, les dames s'attardèrent à leur toilette et quand les équipages entrèrent dans la cour de l'Observatoire, l'éclipse était terminée. — Entrez toujours, leur dit avec assurance le jeune homme qui les accompagnait, le directeur de l'Observatoire, M. de Cas-. sini, est de mes amis  : il se fera un plaisir de recommencer l'éclipse pour vous. LES CHANSONS DU RIRE Dans son prochain numéro Le RIRE publiera  : LE PETIT AMANT Lyrics de Albert WILLEMETZ Musique de Maurice YVAIN Illustration de H. MIRANDE Paraîtront ensuite ; Le P'tit Bleu, C'est jeune et ça n'sait pas, Je n'peux pas vivre sans amour, etc., etc. Ont déjà paru  : N°1. — Le Fiacre (7 juin N°2. — Mes parents sont venus me chercher (21 juin). N°3. — Stances à Manon (.5 juillet). N. 4. — Rends-moi mes Billes (ig juil.),
L'EMBARQUEMENT J'LLz1 -16Ï-/4 02)-'q UNE VAGUE D'ASSAUT ORGANISATION DU TERRAIN CONQUIS - LB8 ABRIS INDIVIDUELS (rA L'OFFENSIVE D'ÉTÉ L'ARRIVÉE SUR LA LIGNE DE FEU CASrvO 0s1 pE v M (i n LB BARRAGE UN POSTE D'OBSERVATION f10i ki°" A TI ROITOIRIARLB (LIN MTMk* E) ORI I V'LA DU RENFORT l ENFIN, PANAMB ! MRITR GEUR r.nnLES POSITIONS DE REPI.I tAk0 - L'AGENT DE LIAISON Domain da Roger PRATi



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :