Le Rire n°284 12 jui 1924
Le Rire n°284 12 jui 1924
  • Prix facial : 0,75 F

  • Parution : n°284 de 12 jui 1924

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : F. Juven et Cie

  • Format : (226 x 302) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 47,7 Mo

  • Dans ce numéro : le pochard et les poires.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
UNE SAGE PRECAUTION — Zut, que c'est bas !... Saute le premier, papa, tu feras peut-être monter le niveau ! LA VISITE — Oui ! mesdames, oui ! messieurs ! 11 faut que la femme vienne aux sports, car seul l'exercice en plein air donnera à la France les épouses aux flancs robustes dont elle a un si pressant besoin pour lutter coutre la dépopulation ! Depuis huit jours, accompagné de son secrétaire, le jeune Poitevin, et du Dr Lancette, conseiller médical de la R. F. P.S., — Société pour le relèvement de la femme par le sport, — M. le professeur Pinardel avait entrepris, dans son département, une série de conférences propres à répandre, dans toutes les classes de la société, le goût du sport féminin. Ainsi travaillait-il à la fois au relèvement de son pays, au développement de la Société qu'il présidait et à sa promotion dans la Légion d'honneur. Présentement enfermé dans une petite chambre d'hôtel, il relisait les épreuves du discours prononcé la veille et qui devait paraître le lendemain dans le quotidien local, lorsque, après un heurt léger, sa porte s'entr'ouvrit discrètement. — Qu'est-ce que c'est, Poitevin ? — Monsieur le professeur, il y a là deux femmes qui demandent à vous parler, une jeune et une vieille. M. le professeur Pinardel se frotta les mains. Allons ! la d:L-77 bonne parole avait porté ses fruits ; on lui amenait sans doute deux adhérentes de plus. — Faites entrer, Poitevin ! Les femmes entrèrent, deux paysannes  : une vieille, ratatinée, plate comme une limande, avec un visage futé où luisaient deux yeux malicieux ; l'autre beaucoup plus jeune, ronde devant, ronde derrière, le tout à la hauteur qu'il faut, — et qui tenait modestement les yeux baissés vers le sol. — Monsieur, dit la vieille avec assurance, c'est rapport au sport féminin et à votre conférence d'hier ! Ma nièce voudrait, comme qui dirait, passer la visite ! La visite ? En effet ! L'exercice est une arme à double tranchant et M. le professeur Pinardel, dans toutes ses conférences, avait bien soin de recommander à son public de n'y soumettre que des organismes robustes et en parfait état de résistance. Certes, avec la postulante qu'on lui amenait, il était clair, à première vue, que la visite prescrite ne serait qu'une formalité, mais les règles sont les règles, n'est-ce pas ? — Poitevin, conduisez ces dames au docteur Lancette ! Il doit être dans sa chambre, si je ne me trompe ! I.e jeune homme, qui n'avait pas cessé de dévorer des yeux la jeune femme, étouffa un soupir  : Quelle diable d'idée ai-je eue, — pensaitil sans doute, — d'apprendre la sténographie et la machine à écrire ? Veinard de Lancette, en voici un qui ne va pas s'ennuyer tout à l'heure ! » Cependant, suivi des deux femmes, il quittait la chambre, et le professeur se replongeait dans ses dossiers. ** — Eh bien ! qu'est-ce qu'il fabrique donc, mon secrétaire ? Effectivement, trois bons quarts d'heure étaient passés et le jeune homme n'avait pas reparu. Intrigué, Pinardel repoussa sa chaise et, à travers les couloirs de l'hôtel, se dirigea vers la chambre de Poitevin. 11 allait heurter à sa porte quand, surgie d'un recoin obscur, brusquement, une ombre lui barra la route. — Tiens, c'est vous, madame, dit le professeur en reconnaissant la vieille paysanne ; la visite de votre nièce n'est donc pas encore terminée ? La femme roula vers lui un regard entendu  : - Je vais vous dire, répondit-elle ; pour ce qui est de la visite du docteur, elle est passée depuis longtemps, mais ma nièce est en train d'en passer une autre avec votre secrétaire ; si vous voulez patienter une seconde, ce sera bientôt votre tour, et pour le prix, nous serons toujours d'accord ! Et comme, muet de stupeur et d'indignation, M. le professeur Pinardel roulait des yeux absolument sphériques, la vieille continua sans s'émouvoir  : — Vous ne voulez pas ? Y a pas d'offense, mais ne prenez pas cet air fàché. Est-ce, oui ou non, du sport féminin que fait ma nièce à cette heure, et vous, qui voulez qu'on fasse des enfants, savez-vous un autre moyen d'en fabriquer ? Guy des ROCHES. Dessin de Raymond PALLIa&.
COpej,.0,teWe cale- -9-i-teuAttf Dessin de J.-J. RoussAu.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :