Le Rire n°284 12 jui 1924
Le Rire n°284 12 jui 1924
  • Prix facial : 0,75 F

  • Parution : n°284 de 12 jui 1924

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : F. Juven et Cie

  • Format : (226 x 302) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 47,7 Mo

  • Dans ce numéro : le pochard et les poires.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
I4 JUILLET — Mes aMë`nx ont pris la Bastille... Moi, j'y renonc`e'. be§'sin d'Artène ttirvoT. UNE SITUATION INTÉRESSANTE On lit dans le Uacmeléan.Stafi de Pacific-City  : « Sous peine d'amende. il est défendu, aux bai- *neurs de sexes diff é- rents `qui s'étendent côte â côte, de se placer a trnè distance moindre de six ilu hes les `"tms des dut,* ; cette distance minimum deëôra être éka lement obsersvée pendant les ébats so`lts l'eau. (Les journaux.) Profitant des fêtes du 14 Juillet, j'avait délie1 d'aller passer'deux jours au bord de la liter à -pas à Cornuchéville, à Escopette-Plage ou à Tond-les-Grèves (et les baig ers), mais sur une très modeste plage de'la Manche, où les coups- de fusil n'étaient pas eneore'changés en coups de Mitrailleuse et où les hôteliersotis étranglaient sans osttntatiàn et'avec'une Arahie familiarité. Pour ces derrx j Ours et trois nuits, j'avais inscrit `à mon budget, — titre des -crédits ibenéaires, superfétatoires et extraordinaires, — ka solume'de'5oo fiianos, sans le vin. l`l. ne viendra i& l'idée'd'aucun de raies le'ètimirs de supposer'eftVavdc Une sntevénticin hussi minime, on puisse. sé1 mer plus de deux ! joues sir une'plage.queltonque sans rhourir de fai, 'dévaliser tin riche knklaisou se faite entretenir par une vieille dame Sud (on NOrd) ; Américaine. Et pourtant,'sans dt*en'er un centime de plus, je Me's'is iastallé pour la 4aison à Féléinoy-e%WCaux... Non seulement je ne diépense rien, mais je taùiéhe éneore'ine indemnité pour les contraventions -que je déesse aux flirteurs et baigneurs sans méfiance. Voici l'histoire. Iè m`ai Memby-iatioidk, ayant lu dans les quotidiens l'entrefilet ci-dessus mentionné, a vu là une source de profits pour sa commune ; il a Ois un'arrêté copiant textuellement st, mes `de l'article en question ; egt -'eest - b Yrquc, ldtsque j'arrivai sur la plage de'F-é1e Eoy, j'y t10 i mon vie l ami, orae`é Deeeen9r, teitant'd'ee VOYAGE D LA JEUNt MARIÉE. - Au moins, dans ce lit clos, on ne main nun minet â souche et de l'antre une espèce de bâton blanc, long de six inches, 43 centimètres en mesure française. — Ce vieux Pancrace ! Que t'cis-tu ici ? UN BEL E1'— C'est vraiment un m — Oui, et Dieu sait ce
NOCES ibera plus le derrière pat trre, eomnter14i ; premièr fois'. I sin'de H. MIRAN `` E. tares, tu arrétes sans doute le mouvement des'marées'et des tempêtes ? C'est toi, Celui qui nie un frein [a la fureur des flots'— Ballot, va ! Tiens, lis ça... (Il me plaça sous lès yeux rareté -de MosSiektt le Maire, puis, me mon -tfant, son b to.) C'est aMec ça que jè'tril4nre la distance entre les sexes di4léi'èMs'). -Comment Cela' ? — Regarde un peu... Et il partit à, pas"de loup, dans la direction d'un couple gui ; visiblement ne gardait pas tes ; distances ; le monsieur dèrrait contre lui, sans ménagements ; la'petite femme qui l'accoonpafnait. Il leur exhiba son l)atdn, son carnet, détacha un bulletin et verbalisa. Puis il se dirigea vers un autre copie dont le deuxième elémeiit'était séparé du pt+én11 t'une petite distance visi-, blé'* Reil nu ; alors froidement sortant son bâton,- il mesura la distance tjui SPORTIFS — Ils sont toujours à parler de-Rovt9ard, de- Renan, de Zola,. : Quels records ont-ils done battis ? Dt5tfi `de DEL MIVIItE. n'était pas réglementaire, parait-il, sortit Son carnet et re=verbalisa. Il vint me retrouver. — Ge n'est pas plus difficile que ça, meon vieux. Je vais passer ici deux mois- délicieux Je - suis payé par la municipalité pour faire le voyeur-k Qutde'kubaine !... — C'est épatant, murmurai je, enviant presque le sort de Pancrace. — A propos, tu sais nager, hein ? rugit-il.. —(... Eh bibn, nibn cher, la dérlikièMe partie du programme reste à rem plir  : le mi ire n'il pas etïèore trouvé le tyè% a.pable de e4i frer les bai gnneurs lorrqu'fls sont dans la Motte... Us'etrppcilitent, le4-bores ! !... Si tu ; veut -prend i ilt place ? Je réfléchis  : 'deux mois à h'élen y-en-Caux... le petit bâton... le pelota*e possible epeRdant les'sëances. de trinsuliatidn sous-marine... J'acee itai, et c'est ainsi que, sans bioiwse diélier, Ié. brave les hôteliers et autres mercantis — Tu ne vois dibne pas qine e stilis forpctioiinaire, au our d'a$jo 1i ? — I-Iein ? Ah ! plaisantait-je en loognant 4on tiatan de Pé7oy-en-C*tte-1.:. Lane, rkppelant celui d'un agent IzIe la'brigade des'voi- Eric DEME1tiE. RRENIEN4 Pique spectacle ! la figuration a dû coûter ! Dessin de Ernest SOUPAULT.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :