Le Rire n°282 28 jun 1924
Le Rire n°282 28 jun 1924
  • Prix facial : 0,75 F

  • Parution : n°282 de 28 jun 1924

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : F. Juven et Cie

  • Format : (226 x 302) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 43,5 Mo

  • Dans ce numéro : hotel du commerce.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
FENDANT L'ÉTÉ grâce k sa saveur fraîche, à ses vertus antiseptiques, l'Alcool ae'1lenrhe de est le Produit hygiénique indispensable CHEMIN de FER de PARIS à" ORLÉANS PÉRIGUEUX. La Cathédrale. Emre la Loire et la Garance Le Réseau d'Orléans dessert, entre la Loire et la Garonne, une série de vieilles provinces où l'on peut voir de grandes cathédrales  : Bourges, Angoulême, Bordeaux, Périgueux, Limoges, Cahors, Rodez, Albi ; des villes d'art comme Bourges, Poitiers ou Toulouse et de vieilles- bourgades comme Uzerohe, Najac ou Rocamadour ; enfin une capitale préhistorique, les Eyzies. Bordeaux (paquebots pour le Maroc, le Sénégal et. l'Amérique du Sud) se recommande également par son grand port. En été, circuits automobiles au départ de Brive, de Rocamadour, des Eyzies, etc... Pour tous renseignements, consulter le Livre t Guide officiel. de la Compagnie d'Orléans. quiT con ce es et a P are. Notice et catalogue contre 0.50. M.L. GEO, boite 28, ROCaE ORT.(CharenteInf:"Tieure). R.C. Rochefort n'3.290. erne L'HYPNOTISME Livres. VERASCOPE IO, rue Halévy (ppéra) Demander catalogue 25, rue Mélingue, Paris RICHARD 08 PURETÉ SANS ÉGALE ÉCONOMIZ SANS RIVALE Lisez FANTASIO E luxueux, 7N°rendez-vous sélect. MAGAZINE GAI MEUBL bail 17 a.L. 7.000. Occ. â saisir. Le Numéro  : t fr. 50 cpt. â dbt. AGNUS Pére. 14, rue Coquillière. J AINSI 1114 k., LE cl,t,HosppE J.RiCHAfID fasse.. Î 2,4 Pour les débutants Breveté S. G. D. G. a les qualités fondamentales du Vérascope Ui E GLYPHOSCOPE quoi qu'on fasse. andarin sera touiourspréféré aux Amers et Bitters. i49
ATAVISME — Tu, n'as pas honte, à ton âge, d'accepter de l'argent de ton père ?... — Dame ! à mon âge, tu as bien accepté l'argent de maman. Dessin de Raymond PALLIER. Les Saxons, sur lesquels Napoléon croyait pouvoir compter, passèrent à l'ennemi dès que celui-ci l'emporta. (Historiens.) Je suis un des débris du Bloc national, un survivant, un rescapé. Dieu merci, il reste encore de bons Français, puisque je suis élu ! Mon devoir est tout tracé  : combattre avec une energie farouche le parti au pouvoir. Certes, il est pénible, après avoir compté dans une majorité puissante, de figurer — et encore — dans la minorité. Nous étions tout, nous ne sommes plus rien. Et moi, qui pouvais tout demander, tout obtenir, je dois renoncer à l'influence que j'avais conquise en votant avec fidélité pour le gouvernement. Eh bien, soit, je ne voterai plus pour le gouvernement. Ce sera dur, mais je tiendrai bon. Citoyen Herriot, votais trouverez en moi un adversaire implacable... En tous lieux, en tous temps, en toutes circonstances, vous me verrez dressé devant vous, prêt a vous combattre ! Ah ! mais... *** Je ne suis pas de ceux, fichtre ; qui, pour des motifs bassement intéressés, pactisent avec le pouvoir, quitte à renier leurs promesses. leur programme et leurs serments. Certes, l'assiette au beurre a, pour certains, une séduction irrésistible. Ils la repoussent d'une main, mais de l'autre, hypocritement, ils la reprennent... Et, pour s'excuser, ils donnent des raisons misérables  : — 11 importe de s'adapter aux circonstances, t'est le premier principe de l'art politique... Pourquoi refuser son concours à LA FANTAISIE DE LA SEMAINE UN SAXON des hommes qui fontpreuve de bonne volonté ? L'opposition doit être élastique... q Et, d'aïlletirs, ne faut-il pas faire des sacrifices pour restaurer cette union des bons citoyens sans laquelle ne peut vivre et prospérer la République ? Tarte à là crème... dais, moi, je ne fuànge pas de ce pain-là. Je suis et je reste du parti des irréconciliables. Herriot peut s'essayer au rôle de sirène  : je lui résisterai et point ne sera besoin de me taire attacher, tel lysse, au mât de mon navire. *** Au surplus, nous nous surveillons, dais l'opposition... C'est qu'il est, parmi nous, quelques faibles, quelques inquiets, quelques malheureux aux âmes de transfuges. Ah ! comme ils souffrent lorsqu'il leur fit/ter contre le ministère !... Ils ont si peu l'habitude de repotsser les ordres du jour de confiance, ils ont tellement envie d'applaudir quand mossieu le président du Conseil a parié ! S'ils osaient ; ils passeraient à l'ennemi avec armes et bagages, sans regarder derrière eux. Mais nous sommes là, nous, les croisés de l'opposition, les incorruptibles, les purs, les héros ! Et nous empêcherons ces Saxons de trahir, dussibng-udâs pour cela employer la manière'forte. *** N'importe, ce sacré Ilerriot a bien du talent. Et sympathique, avec cela ! ** En somme, son ministère est composé dé gens très bien, intelligents, actifs, pleins d'excellentes intentions.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :