Le Rire n°281 21 jun 1924
Le Rire n°281 21 jun 1924
  • Prix facial : 0,75 F

  • Parution : n°281 de 21 jun 1924

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : F. Juven et Cie

  • Format : (226 x 302) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 46,2 Mo

  • Dans ce numéro : l'ouverture.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
POUR CONSTRUIRE SA PETITE MAISON — Ne vous inquiétez pas de la couverture, &est moi qui fournirai le zinc  : je suis bistro. Dessin de Raymond PALLIER. ti13REDIT1 L'accouchement durait depuis huit, heures, et, depuis huit lieures, les parents navrés entendaient se lamenter la future mère... Vainement, on avait employé les fers, les bons conseils, l'offre de jouets, deux sages-femmes et les  : menaces... Vainement, on avait éloigné une vieille tante dont la laideur l'effrayait peut-être... Vainement, le grand oncle avait dit  : De mon temps, la jeunesse était moins désobéissante... », En pure perte, on avait essayé des-ruses, en tâchant de le saisir par un bras, par une jambe, ou en lui tirant les cheveux  : l'enfant s'obstinait à ne pas vouloir naître et rien ne pouvait vaincre son entêtement bizarre. Le médecin dégoûté remettait déjà son pardessus pour partir, lorsqu'un mauvais plaisant hasarda  : — Si encore Edmond (c'était le prénom du futur père) était Auvergnat, on présenterait à son fils un billet de cinq francs... En vertu des lois de l'hérédité, il se précipiterait dessus., Le médecin interrompit le mauvais plaisant et s'écria  : J'ai trouvé ! » Ce qui en grec signifie eurêka, et sans plus tarder il s'enquit indiscrètement auprès d'Edmond des tares qu'il pouvait posséder. Naturellement ce dernier n'en avouait aucune. N'avez-vous aucune manie ? interrogea le docteur. Fumez-vous ? Prenez-vous de l'alcool ? — Le seul défaut que je me connaisse, — si c'en est un, répondit Edmond, — demandez plutôt à.-mon épouse, c'est de prendre-chaque jour une demi-douzaine de a petits Bordeaux blancs » et authentiques, chez un bistro qui est de la Gironde... — Parfait, conclut le médecin... Qu'on aille chercher immédiatement dans le café le plus voisin une bouteille de vin blanc et L0) — Tiens ! vous ne m'aviez pas dit que les Durand étaient devenus sourds. — Pas du tout ! Ils essaient leur nouvel appareil de T. S. F. Dessin. d'Arsène BRIVOT. L ÉCOLE DU BONHEUR Espèce d'andouille ! 11 faut encore que ce soit moi qui t'apprenne ce que c'est qu'une.partie de plaisir. Dessin de MARS-TRICK. qu'on me l'apporte. En vertu de l'atavisme fatal, un enfant doit avoir les mêmes habitudes d'intempérance que son père... Or il est six heures du soir... C'est `l'heure de l'apéritif... Cinq minutes plus tard, on tendait au docteur, qui le tendait à son tour au futur-né, un litre de vin... — Allons... tu peux y aller..., c'est ma tournée ! murmurait le médecin. Patron, deux petits blancs... Et soudain, ô prodige, ô joie, on vit apparaître l'enfant dont les yeux gais fixaient la bouteille... Il la contempla longuement, en vieux connaisseur, examina le bouchon, considéra l'étiquette, puis, fronçant les sourcils, il haussa les épaules, et, lançant au morticole un regard courroucé, il rentra chez lui. Le vin blanc qu'on lui avait offert portait comme mention  : Bordeaux fantaisie. » TARTEMPION II.
N 9 21 Juin 1924 D BE (OLOIrES ORGANE HEBDOMADAIRE ET OLYMPIQUE LA SEMAINE OLYMPIQUE La, Semaine'Olympique s'annonce décidément comme abondante,variée et d'un, intérêt ; qui dépasse la moyenne... Qu'on en juge  : POLO Le polo a commencé jeudi dernier à Bagatelle. A l'heure où nous couchons ces lignes hâtives sur. le papier les joueurs sont en train de se filer des grands coups de stick sur le tournant. Et cette petite, plaisanterie va durer jusqu'au 4 juillet inclus. Les Argentins. sont grands favoris. irs ont amené non seulement des chevaux, mais aussi les juments qui vont avec. Les Américains, qui avaient amené, en douce, des chevaux-vapeur, ont été disqualifiés. Rappelons que tout cheval qui se casse une patte au cours de la partie est abattu sur place et consommé par les spectateurs. Que les hippophages se le disent ! TIR Le..-tir sera, toute la semaine, à l'honneur. Il a commencé aujourd'hui. Depuis ce matin, ça pète de tous les côtés. Notre abonné trouvera, ci-contre, des photos de cet intéressant tournoi, qui rappelle la guerre.(de fraîche et joyeuse mémoire) en plus petit... D'ailleurs, de Colombes à Chiions, de Reims Versailles, de Paris à Issyles-Moulineaux, tout le monde tire en l'honneur des Jeux olympiques... Les athlètes tirent au flanc, les spectateurs se tirent des pieds, les mercantis-tirent la., langue, les demi-mondaines tirent des... plans, les bistrots tirent le canon, les contribuables tirent le diable par la queue, Pierre de Coubertin tire toute la couverture à soi, tes réunions tirent les larmes, Daniel Cousinrtire à la ligne, ces.ntessieurs du wC. O. P.firent leur épingle. ¶du jeu, et les J. O., tirent en -longueur... C'est un  : spectacle qu'il - n e- -4'aut pas manquer de voir, car, après, ça, on pourra tirer l'échelle ! CÉRÉMONIE k LA,zrjeLEBONNE Le 2$ ; de cette'semaine, il. y, aura aussi une Cérémonie olympique la Sorbonne, avec match de pouss,erpousse devant la porte, Championnat del'4mphithéâtre et Concours d'endurance. L'athlète qui encaissera le plus de dis- Les Jeux olympiques ont, pour devise, trois mots  : Allias, Cltius,.Fortius et k inq anneaux  : un. bleu ; un noir, un'rouge, un vert et -un - jaune-Nous les.reproduisons,rd'ailleurs, en:amanchettte... Pour les personnes nomeportives, ou simplement un peu gourdes, voici l'explication de cette devise  : Alttus, Cities, Fortins signifie  : « Élevé, Prompt, Fort a ; sous-entendu  : Elevé (de prix), Prompt (à vous raser), Fort (coûteux)., Quant aux anneaux, le bleu indique les gnons'adéquats à ces sortes de.rigolades, le noir. indique l'état ordinaire des étrangers à régime sec, le rouge indique la couleur des- spectateurs français dont les athlètes prennent la pâtée, le vert indique l'aspect des'commerçants du village olympique, et je faune indique le rire du contribuable qui- va payer la note de cette -petite fête intime... Comme on le voit, cette'dèvise n'est pas aussi enchevêtrée qùtelle paraît au premierabord... La devise des Anglais pour le tournoi de polo  : TIME IS PONEY./+est M/WWVVM cours vaseux sera proclamé vainqueur et logé à l'oeil à Charenton.pendant toute la durée des Jeux olympiques. RÉCEPTION. A L'ÉLYSÉE TIR OLYMPIQUE C S°Q"ES... et surtout sur le mort ! L'apéritif des atlrmpiques  : UN CINQ-Z-ANNEAUX ! Le même jour (décidément,. on nous Kâte !) ) il y aura une, grande.-réception a l'Eiy sée. Au. cours de cette petite fête de famille, les invités tenteront de battre les records de. M.-Deschapel (grimper, lancer jeter, arracher, et-traversée du petit bassin) ; en outre, M. le Président de la-Republique fera un essai officiel de lancement du buste de Marianne. Ça se terminera par une, tournée de sporto. RÉCEPTION A'MOTEL DE VILLE Le lendemain,. on. remettra ça à l'Hôtel de Ville, avec ; un programme olympique de première  : saut de la paperasserie, championnat du corridor, lancement du rond-de-cuir, etc., etc. CON ; (iiS D'ESCRIME Le même jour (24) le Congrès d'escrime réunira tous ceux qui ont l'habitude de fleureter et de donner- des coups d'épée dans l'eau. Pour être admis, il faudra absolument être en quarte. C'est au cours de ce fameux Congrès que sera agitée, une fois pour. toutes,. la question de savoir s'il faut, oui ou VIF... nbn, poursuivre l'enseignement, si complique, de l'escrime, alors qu'il est si simple, quand on reçoit une beigne ou un coup de pied'dans les fesses, de'-"taire celui (fin n'a rien senti. RÉUNION- DUC. I. O. Enfin, les 25, 26, 27 et 28 juin, le Comité international olympique se réunira. Cette réunion sera exclusivement olympique, c'est-à-dire que les membres s'efforceront de battre les records pour  : le lancement de, l'encrier l'arraché du,fauteuil présidentiel le saut du tapis vert en grande largeur ; 'le jeté du poids des responsabilités. Nous donnerons, du reste,_le compte i rendu de toutes ces manifestations olympiques dans notre prochain numero..A.woins que nos lecteurs ne s'y opposent formellement. « QUE PENSEZ-VOUS DES J.O. ? » Notreppetit'eu. olympique, qui consiste à répondre à la question Ci-dessus en se servant uniquement des trois fameuses initiales  : C. O. F., nous vaut une énorme correspondance. Non seulement nous avons reçu une douzaine de réponses de notre abonné, mais beaucoup de lecteurs du Rire, aspirant à gagner un « Arnac, se sont exercés à ce jeu d'esprit. Nous dépouillons à tour de bras, et nous donnerons- les premières réponses -dans le prochain numéro du Canard de Colombes. UN DRAME AU VILLAGE OLYMPIQUE Dimanche dernier,. un.client -ayant franchi le seuil d'un débitant de boissons établi en face du Stade et- -commandé un -bock, le malheureux- com-'merçant, terrassé par l'émotion, est tombé raide mort. Ses obsèques auront lieu, naturellement, aux frais duC. O. F. Les tireurs olympiques-'ne sont pas très bien balancés  : ILS FONT « MOCHE 3 à tous coups !



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :